Fermer
Périphériques

Les benchmarks du Chromebook « cheza » montrent la performance du Snapdragon 845

Les benchmarks du Chromebook « cheza » montrent la performance du Snapdragon 845

Chrome OS aurait dû être le ticket d’entrée de Google dans le monde de la tablette et de la productivité. En effet, l’annonce de sa Pixel Slate était pleine de rhétorique sur la matière dont les ordinateurs réels disposent de navigateurs de bureau réels. Mais alors que la Pixel Slate s’en est très bien tirée lors des premières évaluations, des doutes subsistaient quant à son utilité globale.

L’incertitude et le doute pourraient ne pas être levés pour la plateforme si son premier Chromebook doté d’une puce Snapdragon, celui nommé « cheza », est aussi terrible que ces premiers benchmarks semblent l’indiquer.

Cheza ne serait en aucun cas le premier appareil Chrome OS basé sur l’architecture ARM. Le système d’exploitation de bureau de Google fonctionne depuis longtemps sur ce type de puces, principalement les puces Rockchip, avant même que les Chromebooks n’aient commencé à utiliser les processeurs d’entrée de gamme d’Intel. Néanmoins, jusqu’ici il n’avait jamais utilisé les plateformes mobiles Snapdragon de Qualcomm, mais surtout pas avec l’actuel Snapdragon 845. Si un Chromebook phare le faisait, cela aiderait à créer un périphérique « always on, always connected » autour de Chrome OS.

Il est probable que ce Chromebook est celui intitulé « cheza » qui apparaît dans les modifications du code source ici et là. Cependant, pour la première fois, il est finalement apparu dans un test sur Geekbench.

Cela laisse à penser que l’appareil est déjà suffisamment mature pour exécuter des applications Android, en l’occurrence l’application Geekbench, dans Chrome OS.

 

Une réelle déception

Malheureusement, les scores ne sont pas du tout encourageants. Avec respectivement 860 et 2 630 points pour les tests monocœurs et multicœurs, le cheza obtient le quart de performances du Snapdragon 845 sur les smartphones. Il existe quelques théories en cours autour de ces étranges chiffres, telles que la pénalisation des applications Android sur Chrome OS et les versions non optimisées des applications utilisées.

En bref, l’OS sur le cheza ne semble pas encore prêt pour le prime time, ce qui en soi pourrait être une déception pour les fans de Chrome OS. Le Snapdragon 845 est déjà un vieux étant donné que le Snapdragon 855 a été lancé, et qu’il faudra peut-être encore quelques semaines, voire plusieurs mois, avant la sortie du premier Chromebook doté d’une telle puce.

Mots-clé : ChezaChromebookSnapdragon 845
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.