Fermer
Jeux

La PlayStation Classic utilise un émulateur open source

La PlayStation Classic utilise un émulateur open source

La PlayStation Classic de Sony est une console de jeu rétro à 100 euros qui ressemble à une version plus petite de la PlayStation originale et qui est livrée avec 20 jeux préchargés.

Son lancement est prévu pour décembre, mais Sony a récemment organisé un évènement au cours duquel une poignée de journalistes a eu la chance de passer du temps avec la console. Pour la plupart, ils semblent impressionnés par celle-ci, peut-être un peu dépassés par certains des jeux inclus, et ne savent pas si c’est une bonne idée de dépenser 100 euros sur un appareil capable de jouer à plusieurs jeux vieux de 20 ans.

Néanmoins, la publication de Kotaku présente un élément intéressant : la PlayStation Classic repose sur un émulateur PlayStation open source pour gérer les jeux.

En d’autres termes, lorsque Sony a voulu créer une microconsole pour célébrer le 25e anniversaire de sa console, la société n’a pas développé toute la technologie en interne. Au lieu de cela, elle a récupéré un émulateur créé par des passionnés.

Choix intelligent ?

Que cela témoigne de l’ingéniosité de développeurs tiers ou de la paresse de Sony est sujet à interprétation. Mais cela signifie que vous pouvez obtenir une expérience analogue en utilisant les ROM de jeu PS1 sur le même émulateur (PCSX ReARMed) sur des périphériques compatibles avec du matériel ARM, et qu’il sera possible de charger d’autres jeux sur la PlayStation Classic.

Officiellement, Sony précise que la Classic est livrée avec 20 titres. Mais si les hackers trouvent un moyen de charger d’autres ROM, il semble probable que l’émulateur devrait vous permettre de les lire, bien que des efforts supplémentaires soient nécessaires pour les faire fonctionner avec l’interface utilisateur de Sony. Quoi qu’il en soit, la plateforme le sera.

Mots-clé : PlayStation ClassicSony
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.