Fermer
Apple

Le MacBook doté d’une puce « ARM Inside » n’arrivera pas avant 2021

Le MacBook doté d'une puce « ARM Inside » n'arrivera pas avant 2021

Il ne fait quasiment aucun doute que les puces personnalisées de la série « A » d’Apple, que l’on trouve sur les iPhone et les iPad de la société, pourraient faire leur apparition sur le Mac dans quelques années. Néanmoins, selon le principal analyste d’Apple, vous devrez probablement attendre plus longtemps que prévu pour acheter un MacBook doté d’une puce ARM entièrement fabriquée par le géant à la pomme croquée lui-même.

Comme le rapporte 9to5Mac, il faudra peut-être attendre 2020, voire 2021, avant de voir sortir les premiers ordinateurs Apple basés sur une architecture ARM, indique Ming-Chi Kuo, analyste de TF International Securities.

Jusqu’ici, tous les rapports faisaient référence à ce que l’on appelle la « Kalamata Initiative » d’Apple, le grand projet de la société consistant à installer dans ses ordinateurs la propre plateforme de processeur. Et ces spéculations laissaient entendre un lancement début 2020.

Dans sa prédiction, Kuo note qu’Apple sera en mesure de dégager davantage de profits dans ses ventes de Mac, sans avoir besoin d’acheter des processeurs à Intel — ce qu’elle fait depuis plus d’une décennie maintenant. Ainsi, l’incitation d’Apple à mener à bien ce projet est énorme. Cette projection de Kuo va de pair avec les rapports de Bloomberg et The Oregonian, qui semblent tous deux corroborer les mêmes informations.

Quid des performances ?

Pour ceux qui s’inquiètent de la perte de performances d’une marque informatique réputée fière de sa puissance et de sa portabilité, même la puce Apple A10X produit des chiffres proches de ceux des derniers processeurs Intel. Et, Apple est maintenant à la pointe de la technologie avec sa puce A12 Bionic que l’on retrouve dans ses iPhone XS, XS Max et iPhone XR. L’iPad Pro 2018 est supposé être doté d’une puce A12X Bionic encore plus puissante.

Et, malgré le passage à sa propre puce, tous les membres de la famille Mac ne vont pas être dotés d’une telle puce, au moins au début. En effet, Apple commencerait à inclure sa puce dans les ordinateurs portables, comme le MacBook, car il faudra peut-être un certain temps avant que les processeurs ARM d’Apple puissent évoluer pour correspondre aux performances de ceux d’Intel. Autrement dit, les puces pour iMac, iMac Pro et Mac Pro devraient arriver bien plus tard.

Mais en créant ses propres processeurs pour Mac, Apple disposerait d’un contrôle total sur le matériel et les logiciels, analogue à sa stratégie mobile sur les smartphones et les tablettes. En théorie, cela pourrait permettre à Apple d’optimiser davantage macOS afin d’obtenir de meilleures performances, sans nécessiter de surcharge de matériel.

… et des applications ?

Cependant, un élément majeur que j’ai hâte de voir se dérouler est la façon dont Apple va gérer la prise en charge de la majorité des applications de productivité actuellement développées pour les processeurs Intel utilisant l’instruction x86 sur ses processeurs ARM.

Microsoft et Qualcomm ont vécu une période difficile, alors bon vent, Apple.

Mots-clé : AppleARMMacBook
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.