Fermer
Tests

Test de la Surface Go de Microsoft : la tablette ultime pour les étudiants

Surface_Go_22

La Surface Go, où le Surface Go en fonction de la catégorie dans laquelle vous placez la machine, est la dernière tablette de Microsoft à avoir été lancée. Comme vous allez le lire dans la suite de cet article, elle vise à être une plus petite et plus abordable Surface Pro. Si la Surface Go n’apporte pas de grandes surprises, c’est peut-être sa grande force.

Ce que vous voyez ici est ce qui aurait dû être la base de toutes les petites tablettes Windows depuis le premier jour : tout ce que vous aimez d’une Surface Pro, dans un châssis plus petit. Et, vous allez retrouver une expérience complète de Windows 10, ce qui est une excellente nouvelle sachant que l’on a généralement été bridé par le passé. C’est simplement une Surface Mini qui fonctionne parfaitement.

Naturellement, il a fallu faire des compromis pour créer une tablette Surface de cette taille. Bien évidemment, cela va se ressentir dans l’autonomie. Selon ce dont vous avez réellement besoin, la Surface Go est peut-être votre référence pour tout, du travail à la consommation de films et à la télévision. Dans la course à la petite tablette ultime pour vos tâches quotidiennes, Microsoft a semble-t-elle devancée tout le monde.

Surface Go : spécifications

Voici la configuration de la Surface Go envoyée pour test

  • Processeur : Intel Pentium Gold 4415Y à 1,6 GHz (double cœur, 2 Mo de mémoire cache)
  • Graphiques : Intel HD Graphics 615
  • RAM : 8 Go LPDDR3 (1 866 MHz)
  • Écran : 10 pouces d’une résolution de 1 800 x 1 200 pixels (217 ppp au format 3:2)
  • Stockage : SSD de 128 Go
  • Ports : un port USB-C 3.1, un lecteur de carte Micro SDXC, un port Surface Connect, une prise casque
  • Connectivité : Wi-Fi IEEE 802.11ac, Bluetooth 4.1 et LTE optionnelle
  • Caméras : webcam frontale de 5 mégapixels (vidéo 1080p) compatible avec Windows Hello, une caméra autofocus à l’arrière de 8 mégapixels (vidéo 1080p)
  • Poids : 522 g
  • Dimensions : 245 x 175 x 8,3 mm

Surface Go : la vidéo

Surface Go : conception

À première vue, la Surface Go semble être simplement la Surface Pro rétrécie de 2,3 pouces sur la diagonale. Vous allez donc tout retrouver, jusqu’à son excellente béquille. Cependant, Microsoft a clairement fait un effort de conception avec ce modèle, l’ouvrant à un public plus large, en particulier aux étudiants.

Le premier indice majeur vers le public visé par le Surface Go est l’arrondi plutôt proéminent des bords et des angles que Microsoft a appliqué à l’appareil. Fini les bords austères et inclinés de la Surface Pro, et bienvenue aux bords plus arrondis et plus souples qui contribuent à donner à cette version de la Surface sa propre identité. D’une épaisseur de 8,33 mm (sans clavier) et d’un poids de seulement 520 g, la Surface Go est très légère et agile. C’est un PC remarquablement compact.

Au-delà de cela, cet appareil est en grande partie identique dans la conception que ses ancêtres, sauf qu’elle est plus petite. L’excellente charnière revient et peut se plier de près de 180 degrés comme auparavant. Tout comme le Surface Pro, basculer entre le mode tablette et le mode ordinateur portable est simple et intuitif.

Microsoft a réussi à placer un port USB-C et un lecteur de carte micro SD dans sa Surface Go. Cela signifie que, non seulement le stockage de cette tablette peut être étendu, mais que vous pouvez également brancher un dock de deux manières différentes et étendre la taille de l’écran grâce au port Surface Connect de base.

Une excellente expérience de frappe

En ce qui concerne le nouveau Type Cover, évidemment plus petit, Microsoft parvient à fournir des touches de taille normale (avec des courbes plus prononcées) dans un espace plus restreint, et un trackpad de verre plus large que celui du Surface Pro. Franchement, à la saisie de cet article je n’ai pas rencontré la moindre difficulté (comme toujours, il faudra une période d’adaptation pour s’y habituer).

Et, vous devrez vous habituer à une expérience de frappe légèrement plus compacte, en particulier lorsque l’appareil est sur vos genoux. Les touches sont plus proches les unes des autres que les claviers normaux, ce qui altère exactement la position naturelle de vos doigts.

Une fois le bord magnétique du Type Cover verrouillé sur le bord de l’écran, Windows 10 le reconnaît et vous place en mode ordinateur. La béquille est également exceptionnelle. Elle est robuste, facile à régler et s’adapte au bon angle pour la saisie et le balayage à l’écran. Comme la Surface Pro, l’appareil est difficile à équilibrer sur vos genoux, mais l’encombrement réduit de la Go lui permet d’être positionnée dans divers espaces exigus.

Un clavier « Signature »

En outre, vous allez également avoir la possibilité d’acheter un Type Cover Signature, légèrement plus cher que le modèle de base. Il est à nouveau fabriqué à partir d’un matériau texturé en Alcantara, ce qui lui confère cette esthétique distinctive.

Surface Go : écran

Les bonnes nouvelles continuent avec l’écran de cette Surface Go. Avec une résolution de 1 800 x 1 200 pixels, certes ce n’est pas l’écran le plus net des tablettes de 10 pouces, mais cela reste néanmoins très convaincant. L’écran de la Surface Go est tout simplement magnifique au quotidien. Il est incroyablement fidèle aux couleurs et les films et les images s’affichent parfaitement. Bien sûr, ce ratio 3:2 est idéal pour la bureautique et la navigation sur le Web, mais pour les vidéos en 16:9 on va forcément avoir de l’espace perdu.

Comme la plupart des tablettes, les bords autour de l’écran sont particulièrement volumineux, mais cela permet de saisir l’appareil de n’importe quel côté sans interagir avec le contenu à l’écran. Ils permettent également au Type Cover de se connecter au port inférieur par un aimant pour un meilleur angle de frappe.

Microsoft précise que chaque écran de la Surface Go est calibré en usine. La précision des couleurs est de 99 % pour du sRVB et de 76 % pour de l’Adobe RVB.

En outre, les bords permettent de loger les haut-parleurs du Surface Go. Malgré le format de poche, les haut-parleurs sont étonnamment puissants, avec un son de qualité.

Surface Go : performances

Avant d’entrer dans les détails, il est important de souligner qu’à ce prix, on ne peut pas s’attendre à une bête de course. Cependant, vous vous attendez à avoir un périphérique suffisamment véloce pour gérer toutes les tâches de base dans la bureautique, mais également quelques jeux assez basiques. Et, la Surface Go fait exactement cela.

Avec son processeur Intel Pentium Gold, la Surface Go va parfaitement répondre à toutes les tâches de base, comme la navigation sur le Web, le traitement de texte et la gestion de contenu, ainsi que la suite d’applications Office 365. Avec 8 Go de RAM pour le modèle haut de gamme, vous pourrez même faire un peu plus, et miser sur le multitâches.

Cependant, ne vous attendez pas à ce que ce processeur gère l’édition et le rendu d’images et de vidéos haute résolution de la même manière qu’un ordinateur portable approprié. Ce n’est pas le point fort de cette tablette.

Idéale pour l’école

Cela dit, la puce interne Intel HD Graphics 615 n’est pas loin des puces graphiques intégrées aux processeurs Intel utilisés dans les ordinateurs portables de jeu. Cela permet un rendu 3D étonnamment puissant sur la Surface Go, au point que Minecraft fonctionne parfaitement sur la tablette. De plus, les applications éducatives utilisant la modélisation 3D, en particulier dans le domaine scientifique, fonctionnent sans problème, tout comme les outils Paint 3D de Microsoft.

En somme, la Surface Go est un appareil beaucoup plus polyvalent, même en mode Windows 10 S. En parlant de cela, à moins que vous ne souhaitiez garder votre appareil sous clé pour des raisons de sécurité ou de simplicité, il vous suffit de mettre à niveau votre ordinateur vers Windows 10 Home gratuitement.

Surface Go : logiciel et fonctionnalités

La Surface Go est livrée avec Windows 10 en mode S. Étant donné que ce périphérique utilise un processeur Intel, cela convient parfaitement à une utilisation quotidienne. Bien que la sélection d’applications sur le Microsoft Store soit dérisoire par rapport aux applications disponibles en téléchargement sur Internet, au moins le périphérique peut exécuter chaque application conçue pour Windows 10 en mode natif sans problème.

Les appareils Windows 10 équipés de la puce Snapdragon 835 de Qualcomm ne peuvent pas en dire autant, car leurs architectures de processeur ne sont pas compatibles avec le nombre d’applications Windows 10 créées. Windows 10 S pourrait apporter davantage de sécurité, mais si vous êtes prudent en ligne (et que Windows Defender est installé), vous devriez vous en sortir.

La Surface Go n’a pas beaucoup d’autres fonctionnalités à mettre en avant par rapport à toute autre machine, mais j’ai tout particulièrement apprécié la connexion à la reconnaissance faciale par Windows Hello.

L’implémentation de Microsoft fonctionne parfaitement, grâce à une très bonne webcam de 5 mégapixels et une caméra de 8 mégapixels à l’arrière. La webcam prend une vidéo en 1080p nette et riche en détail, rendant la Surface Go également idéale pour les réunions vidéo.

Surface Go : autonomie

Microsoft promet jusqu’à 9 heures d’utilisation continue avec la Surface Go. Bien évidemment, cela ne choquera personne qu’il soit difficile de reproduire une telle performance lors de mes tests. Ce qui est plus étrange, c’est que j’ai remarqué que l’appareil durait plus longtemps dans Windows 10 Home qu’en mode S.

Personnellement, j’ai réussi à faire tourner la Surface Go pendant près de 7 heures sur une charge, et peut-être un peu plus si la fonction d’économie d’énergie est activée.

Surface Go : verdict

La Surface Go peut très bien être un appareil de niche, mais c’est une niche qui ne fait que croître. Avec, Microsoft a finalement défini le concept du plus petit appareil Surface, montrant une fois de plus au monde comment cela se passe. Bien que vous puissiez réduire la Surface Go à une Surface Pro plus petite, la vérité est que le marché est de plus en plus orienté vers des périphériques de plus en plus petits.

Bien sûr, l’absence d’accessoires pourra être un point négatif pour certaines, et sa puissance en deçà des attentes de certains, mais cette machine de 10 pouces va parfaitement remplacer votre tablette et votre ordinateur. Il est difficile de battre cette superbe machine qui est vraiment un ordinateur dans tous les sens du terme.

La Surface Go commence à un prix raisonnable de 449 euros. Mais une fois que vous avez ajouté un Type Cover allant de 99,99 à 129,99 euros, un stylet à 93,49 euros et peut-être 150 euros de plus pour doubler la mémoire vive et l’espace de stockage, l’investissement sera plus élevé.

Noter cet article

Design 9
Écran 9
Performances 8
Logiciel 8.5
Autonomie 8
Prix 8

Résumé

8.4 Très bon La Surface Go est une magnifique machine qui vous offre une excellente expérience Windows 10 dans une tablette de 10 pouces. C'est la solution la moins coûteuse pour la superbe gamme de tablettes Surface, et l’option la plus portable. Les grands voyageurs l'aimeront.

Mots-clé : MicrosoftSurface GoWindows 10
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J'ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu'architecte interopérabilité.
Lire les articles précédents :
Office 365 : vous pourrez bientôt l’installer sur autant de PC que souhaitez

Les abonnements Office 365 d’entrée de gamme de Micosoft sont sur le point d’être un peu plus utile pour les utilisateurs...

Fermer