Fermer
OS

Android Oreo passe les 10 % d’adoption après 10 mois

[The Verge]

Comme son prédécesseur Android Nougat, Android Oreo a pris 10 mois pour atteindre un taux d’adoption à deux chiffres, cinq mois après avoir franchi la barre des 1 %. En d’autres termes, la dernière version d’Android n’est pas adoptée beaucoup plus rapidement que les précédentes versions, malgré les divers efforts du géant de la recherche pour imposer son OS.

Sur la page de versions de la plateforme mobile de Google, la dernière version du système d’exploitation mobile de la société a été adoptée à 12,1 % (contre 11,5 % pour Nougat après 10 mois). C’est un processeur terriblement lent, même si le pourcentage équivaut à des centaines de millions de périphériques Android.

La dernière version d’Android prend généralement plus d’un an pour devenir la version la plus utilisée, et l’histoire avec Oreo n’est pas différente. Voici les changements entre mai et juillet (Google a sauté juin pour une raison quelconque) :

  • Android 8.0/ 8.1 Oreo (août 2017, décembre 2017): une hausse de 6,4 %, passant ainsi à une partie de marché 12,1 %
  • Android 7.0/7.1 Nougat (août 2016, octobre 2016) : en baisse de 0,3 %, pour atteindre une part de marché de 30,8 %
  • Android 6.0 Marshmallow (octobre 2015) : en baisse de 2 %, pour passer à 23,5 % du marché
  • Android 5.0/ 5.1 Lollipop (novembre 2014, mars 2015): baisse de 2 %, passant ainsi à une partie de marché 20,4 %
  • Android 4.4 KitKat (octobre 2013) : en baisse de 1,2 %, pour une part de marché de 9,1 %
  • Android 4.1/4.2/ 4.3 Jelly Bean (juillet 2012, novembre 2012 et juillet 2013): une baisse de 0,7 %, une part de marché de 3,6 %
  • Android 4.0 Ice Cream Sandwich (décembre 2011): en baisse de 0,1 % pour atteindre une part de marché de 0,3 %
  • Android 2.3 Gingerbread (décembre 2010): une baisse de 0,1 %, avec une part de 0,2 %

Loin derrière iOS

Pour rappel, l’outil utilisé par Google pour identifier les versions de sa plateforme mobile utilise des données collectées à partir de l’application Google Play Store, qui nécessite Android 2.2 et les versions ultérieures. Cela signifie que les appareils exécutant des versions plus anciennes ne sont pas inclus ni les appareils sur lesquels Google Play ne sont pas installés (comme de nombreux smartphones et tablettes Android en Chine, la gamme de tablettes Amazon Fire, etc.).

En outre, les versions Android dont l’adoption est inférieure à 0,1 %, telles qu’Android 3.0 Honeycomb et Android 2.2 Froyo, ne sont pas répertoriées. Les deux versions Android les plus anciennes seront donc supprimées cette année.

L’ordre d’adoption d’Android est maintenant le suivant : Nougat en première place, Marshmallow en deuxième place, Lollipop en troisième, et Oreo seulement en quatrième position. Il faudra encore quelques mois avant que Oreo ne puisse entrer dans le top trois. À titre de comparaison, la dernière version d’iOS, le système d’exploitation mobile d’Apple, est adoptée par 81 % des utilisateurs (une mesure prise le 31 mai 2018 !).

Mots-clé : AndroidAndroid 8.0Android OreoOreo
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.