Fermer
Tests

Test de la Fitbit Versa : une alternative abordable à la Ionic

Depuis plusieurs années, Fitbit est synonyme de trackers d’activité. Cependant, la nouvelle Fitbit Versa est beaucoup plus qu’un simple bracelet qui compte vos pas.

Il s’agit d’une smartwatch à part entière et d’un compagnon idéal pour votre suivi d’activité, capable de vous accompagner dans la piscine en toute sécurité, de stocker de la musique pour une écoute hors ligne, et qui offre une longue autonomie.

Et tout cela vient à un prix très raisonnable de 200 euros. Mais en vaut-elle vraiment la peine ? J’ai passé quelques semaines à porter la Fitbit Versa pour le savoir. Dans la suite de cet article vous aurez un retour assez complet, allant de son utilisation au quotidien, pour le sport, et bien plus.

Avant tout, voici ce que l’on retrouve dans la boite :

  • Fitbit Versa
  • Petit et grand bracelets
  • Dock de chargement
  • Papiers

Fitbit Versa : design et confort

Avec un boîtier plutôt traditionnel, et son écran carré qui n’est même pas centré, la Fitbit Versa peut facilement être confondue avec une montre traditionnelle que vous trouvez sur les étagères des milliers de boutiques. Cependant, dès que je l’ai enroulé autour de mon poignet ce premier constat s’est vite estompé. La Versa est très légère et très confortable, et je la porte tous les jours depuis que je l’ai reçu. De plus, même pour aller dormir son confort est à louer.

La Fitbit Versa a un châssis en aluminium, et l’écran est recouvert d’une couche de verre Gorilla Glass 3. Bien qu’il n’y ait pas de bords surélevés entourant l’écran de protection, ma montre ne montre aucune égratignure ou tout autre désagrément sur l’écran lui-même.

Sur la gauche, la Versa arbore un bouton de réveil/retour principal, tandis que sur la droite il y a deux petits boutons de pause et de fin d’entraînement. Ceux-ci sont assez faciles à presser et fonctionnent parfaitement, même en plein exercice.

Différents coloris et bracelets

Fitbit commercialise la Versa en noir, argent ou or rose, jumelé avec de petits et de grands (S et L) bracelets de caoutchouc assortis. Les bracelets en tissu tissé coûtent 30 euros de plus, tandis que les bracelets de cuir ou de métal plus nobles sont vendus entre 50 et 100 euros sur la page Web de l’entreprise.

En outre, changer les bracelets ne nécessite aucun outil spécialisé. Mais, c’est un processus fastidieux, car les loquets qui doivent être tirés sont minuscules et difficiles d’accès. Ou du moins, c’est le cas avec le bracelet en plastique par défaut que propose Fitbit.

Fitbit Versa : écran et contrôles

L’écran tactile de la Fitbit Versa est peut-être petit, mais il est net et détaillé. Il affiche de jolies couleurs et a une grande visibilité extérieure. Cependant, comme l’écran est de type LCD et non OLED, aucune option d’affichage permanent n’est disponible, sauf si vous êtes en train de faire de l’exercice.

Comme c’est le cas avec beaucoup d’autres smartwatches, l’écran tactile peut être plus complexe à utiliser si vous avez des doigts humides ou moites. Heureusement, ce n’est pas vraiment un problème sur la Versa puisque les trois boutons physiques permettent un niveau d’interaction suffisant pendant l’entraînement.

Fitbit Versa : logiciel et fonctionnalités

La Fitbit Versa fonctionne avec un système d’exploitation propriétaire et n’offre pas certaines fonctionnalités sophistiquées offertes par les smartwatches haut de gamme. Point de Siri ou de Google Assistant, par exemple. Il n’y a pas non plus de connectivité cellulaire. La sélection de cadrans de qualité est limitée, et celle des applications davantage.

Mais malgré ses limites, la Versa peut vous séduire. Elle peut stocker de la musique sur sa mémoire interne pour une utilisation hors ligne, et lancer la lecture en Bluetooth. Elle prend également en charge les paiements mobiles à l’aide Fitbit Pay, à condition que vous disposiez de l’édition spéciale de la montre.

Nous ne savons quel processeur alimente la Versa, mais on peut légitimement penser que celui-ci n’est pas le plus puissant du marché. L’interface semble plutôt fluide, seuls quelques retards occasionnels sont perceptibles, mais ne viennent pas gâcher l’expérience.

Une interface que quiconque peut utiliser

Dans l’ensemble, l’interface utilisateur fonctionnant sur la Versa est simple, et peut-être trop pour certaines. La bonne nouvelle est que le déplacement dans celle-ci est aisé. Ainsi, vous pouvez rapidement accéder aux fonctionnalités et aux boutons fréquemment utilisés, et l’OS vous aide à les familiariser avec ces astuces et didacticiels. En revanche, l’ajout d’applications, le changement de cadran ou le téléchargement de musique ne peuvent se faire qu’avec le smartphone auquel la Versa est associée.

Les notifications de votre iPhone ou de votre smartphone Android peuvent être transmises à votre Versa, et le puissant moteur de vibration vous assure que vous ne pouvez pas les manquer. Filtrer certaines notifications tout en laissant passer les autres est également une option. Cependant, vous ne pouvez pas répondre à un message entrant de quelque façon que ce soit.

Fitbit Versa : sport et suivi d’activité

Comme vous pouvez l’imaginer, la Fitbit Versa est un assistant et un tracker d’activité. Et, la smartwatch excelle dans ce secteur. Elle présente une approche conviviale dans l’affichage des données et vous aide à comprendre le tout à l’aide de conseils et de comparaisons sur la performance d’un être humain de votre âge et de votre sexe. La Versa enregistre votre fréquence cardiaque 24 h/24 et 7 j/7, suit le nombre de pas que vous faites et les étages que vous montez, et vous incite à vous lever pour un étirement rapide si vous êtes assis depuis trop longtemps. Cependant, comme la montre n’a pas son propre GPS, elle ne peut vous suivre que si elle est connectée à un smartphone.

Les préréglages d’activité incluent la course à pied, le vélo, la nage, le tennis, le yoga, ou encore les arts martiaux. Les promenades plus longues que j’ai effectuées se sont automatiquement retrouvées dans mon journal. Cependant, les sports comme le football ou le basketball ne sont pas présents, vous devez donc utiliser un préréglage général intitulé « exercice » pour ceux-là.

Une fois que vous avez fini de transpirer, le journal d’exercice vous donne des informations traditionnelles, telles que l’estimation du nombre de calories que vous avez brûlées et la répartition des zones de fréquence cardiaque dans lesquelles vous étiez.

Un suivi du sommeil parfait

Le suivi du sommeil sur la Fitbit Versa fonctionne parfaitement : il suffit d’aller au lit avec et de le laisser faire la journalisation automatiquement. Le matin, elle peut être réglée pour vous réveiller avec une douce vibration.

La consommation d’eau et de nourriture est également intégrée dans l’application autonome Fitbit. Bien qu’il soit fastidieux de saisir chaque repas et chaque collation que vous mangez, la base de données de Fitbit vous aide à numériser le code-barres du produit que vous venez de croquer. Les repas pour de nombreuses chaînes de restaurants populaires sont déjà dans la base de données, ainsi que leur valeur calorique. Cela vous permet de déterminer si vous brûlez davantage de calories que vous n’en consommez, ce qui est important si vous essayez de perdre quelques kilos à temps pour l’été.

Fitbit Versa : musique et multimédia

Comme mentionné au début, la Fitbit Versa peut stocker de la musique sur sa mémoire intégrée, puis la lire sur des écouteurs sans fil Bluetooth. Avec plus de 2 Go d’espace disponible, vous devriez être en mesure de stocker plusieurs centaines de chansons. Malheureusement, la montre n’est pas compatible avec Spotify ou Apple Music. Deezer et Pandora sont les deux seuls services de diffusion de musique que vous pouvez obtenir hors connexion, ce dernier n’étant disponible qu’aux États-Unis. Vous aurez également besoin d’un compte payant pour le faire. Alternativement, vous pouvez copier des fichiers mp3 directement sur la Versa en la connectant à un ordinateur.

Personnellement, j’ai utilisé la Fitbit Versa avec Deezer lors de mes tests, car j’ai eu un essai gratuit de 3 mois après mon inscription. Pour télécharger de la musique sur la montre, j’avais besoin d’utiliser l’application Fitbit sur mon smartphone. Là, j’ai sélectionné une liste de lecture Deezer que j’appréciais, qui l’a ajouté à la file d’attente de téléchargement. La Versa utilise le Wi-Fi pour télécharger directement les pistes, mais elle le fait uniquement si elle est placée sur son socle de chargement.

Fitbit Versa : autonomie

Concernant la charge, la Fitbit Versa dure facilement plusieurs jours entre les charges, que quiconque ayant une Apple Watch ou une smartwatch Wear OS trouverait génial. Avec le réglage en luminosité automatique et avec les notifications activées, j’ai pu l’utiliser pendant 4 jours complets. Mais comme prévu, le streaming de la musique et le fait de laisser l’écran allumé durant les exercices réduisent considérablement l’autonomie de la Versa.

Pour charger la Versa, placez-la sur l’encombrant dock ressemblant à un clip, qui permet également de charger la montre même lorsqu’elle se trouve dans votre sac à dos. Une charge complète prend environ 2 heures, mais même 30 minutes de charge suffisent à garder la Versa allumée toute la journée.

Fitbit Versa : verdict

Une chose est claire : la Fitbit Versa est un tracker d’activité en premier lieu, et une smartwatch en second. Elle excelle dans un suivi convivial de l’activité et est le compagnon d’exercice ultime qui donne de précieuses données — des données que l’on peut comprendre et apprécier sans être un athlète professionnel. De plus, elle est agréable à porter, elle a un bon écran, et la batterie offre une excellente autonomie, beaucoup plus que ce dont vous pourriez avoir avec une Apple Watch ou une smartwatch Wear OS. Vraiment, quoi ne pas aimer à propos de la Fitbit Versa ?

dav

Eh bien, il y a des choses qui pourraient vous frustrer. Pour les débutants, la partie logicielle est une peu « banale ». Bien que les applications et les cadrans d’écran disponibles me suffisent amplement aujourd’hui, on peut espérer que Fitbit travaille dur pour en apporter davantage.

Vous l’aurez compris, la Fitbit Versa est un accessoire que je recommande vivement. Pour 200 euros, vous obtenez un compagnon idéal pour le suivi de votre activité et qui couvre également la plupart des fonctionnalités que l’on peut attendre d’une smartwatch moderne. Alors, vous craquez ?

Noter cet article

Design 8
Écran 8.5
Performances 7.5
Autonomie 9.5
Prix 9.5
Logiciel 8

Résumé

8.5 Très bon Alors qu'elle n'apporte pas certaines caractéristiques phares de la Ionic, la Fitbit Versa ressemble à la même montre mais avec un design plus léger et plus convivial, et un prix nettement inférieur.

Mots-clé : FitbitFitbit VersaVersa
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J'ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu'architecte interopérabilité.
Lire les articles précédents :
Mario Kart 8 Deluxe : le Nintendo Labo devient un must-have

Les Toy-Cons de Nintendo Labo sont déjà capables de certaines choses intéressantes, mais jusqu’à présent, la compatibilité a été limitée...

Fermer