close
Mobile

IO 2018 : Google aimerait que les gens passent moins de temps sur leur smartphone

Google aimerait que les gens passent moins de temps sur leur smartphone

Il semble que Google veut que les utilisateurs et les familles puissent gérer plus facilement le temps qu’ils passent sur leur smartphone. En effet, le discours du PDG de Google, Sundar Pichai, à la I/O 2018, sa conférence annuelle réservée aux développeurs, a fortement mis l’accent sur le thème de la responsabilité dans la technologie.

Bien évidemment, ce discours a du sens. L’industrie de la technologie dans son ensemble est aux prises avec la façon de mieux gérer les données des gens à la suite du scandale de Cambridge Analytica, et Google a également joué un rôle central dans sa propre controverse. Les produits du géant du Web sont utilisés par des milliards de personnes à travers le monde, il est donc indéniable que l’entreprise doit jouer un rôle dans l’aspect social de la technologie.

Une partie du scepticisme entourant la technologie a trait à la façon dont elle peut être addictive pour certaines personnes. Les actionnaires d’Apple ont même demandé à l’entreprise de concevoir des produits qui aident à lutter contre la dépendance technologique chez les enfants, et Facebook a admis par le passé que consommer passivement du contenu sur Facebook peut diminuer l’humeur de l’utilisateur.

Alors que cela signifie prendre ces responsabilités dans la technologie ? Eh bien, Google a dévoilé de nouvelles fonctionnalités à Android qui aideront les particuliers et les familles à gérer combien de temps ils passent sur les appareils Android.

Dashbord, timer et notifications

Dashbord, une fonctionnalité pour les appareils Android, vous permet de surveiller le temps que vous passez à effectuer différentes tâches sur votre smartphone. Google divisera votre utilisation du temps d’écran par activité et suggérera même des pauses dans certaines applications comme YouTube. Ces fonctionnalités seront déployées sur la dernière itération d’Android.

Dashbord n’est pas la seule nouveauté : la prise de conscience du temps que vous passez sur votre smartphone n’est qu’un élément du puzzle. Google vous permet également de définir des minuteurs pour chaque application sur votre téléphone, et vous alertera lorsque le temps est écoulé. Sur l’écran d’accueil, cette application sera alors grisée pour le reste de la journée — bien sûr, vous pouvez toujours l’utiliser si vous le souhaitez.

Google veut également rendre les notifications un peu moins distrayantes. Maintenant, lorsque vous réglez votre smartphone sur le mode « Ne pas déranger », non seulement il fait taire les notifications audio et autres nuisances, mais vous pouvez également lui indiquer de poursuivre par des notifications visuelles, qui peuvent apparaître lorsque vous êtes en train de dîner par exemple. Vous pouvez également activer automatiquement le mode « Ne pas déranger » lorsque vous placez votre smartphone face vers le bas sur la table.

Ensuite, le mode Wind Down, qui transforme l’affichage de votre smartphone en niveaux de gris lorsqu’il est temps de se coucher. Cela devrait rappeler aux utilisateurs qu’ils devraient se coucher, au lieu de passer des heures sur leur téléphone.

Des applications adaptées aux enfants

Google a déjà fait ses premiers pas pour aider les familles à gérer leur temps face à l’écran, grâce à sa suite d’applications Family Link. Plus précisément, les outils ciblent les parents qui veulent s’assurer que leurs enfants ne passent pas trop de temps sur leurs smartphones. Google a également ajouté des fonctionnalités dans des applications telles que YouTube Kids, qui permet aux parents de définir le temps que leurs enfants peuvent passer à utiliser l’application, ainsi que les types de contenu que les enfants peuvent regarder.

Il est probable qu’Apple et Facebook vont emboîter le pas et lanceront davantage d’outils visant à lutter contre la dépendance à la technologie, surtout en ce qui concerne les enfants.

Tags : GoogleIO 2018
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.