Fermer
Chat est la réponse de Google à iMessage d'Apple

Les services de communication de Google sont quelque peu un véritable fouillis. — pour être gentil. La firme a fait plusieurs tentatives, dont certaines continuent à exister indépendamment, pour offrir la meilleure plateforme de messagerie. Presque toutes ses initiatives ont lamentablement échoué. Pourquoi Google ne peut-il pas créer un clone d’iMessage directement ? Eh bien, ce manque pourrait prendre fin. En effet, elle va essayer d’imposer sur le marché sa prochaine vision de la communication en l’imposant avec une nouvelle norme de l’industrie, comme le rapporte The Verge. Voici « Chat ». Pas « Google Chat », simplement « Chat ». Chat est attendu pour être intégré dans l’application Android Messages par défaut d’ici la fin de l’année.

iMessage est largement salué pour la simplicité de son exécution. L’application prend en charge les populaires fonctionnalités de la messagerie instantanée, comme le contenu multimédia et même les jeux, mais retombe au bon vieux SMS si la situation n’est pas idéale. Et la meilleure partie à son sujet est que les utilisateurs n’ont même pas à s’inquiéter de savoir ce qu’ils doivent faire, puisque tout se passe en arrière-plan, comme par magie.

Évidemment, ce n’est pas difficile pour Google de réaliser une telle application. Tous ses applications et services de messagerie ont jusqu’à présent présenté des caractéristiques analogues. Cependant, l’hésitation de Google vient d’une raison plus idéologique. iMessage fonctionne parce que Apple contrôle tout. C’est donc antithétique à l’esprit d’Android. Néanmoins, Google va le faire de façon rusée.

En effet, au lieu d’essayer de se débrouiller toute seul et de vouloir rattraper Apple sur un terrain glissant, Google préconise plutôt une nouvelle norme industrielle.

Imposer son service par la norme

Appelée Rich Communication Services, cette norme fournirait toutes les fonctionnalités traditionnelles dans les services de messagerie propriétaires, mais fournirait toujours des SMS comme solution de repli, tout comme iMessage. Maintenant, pour être clair, Chat est un nom convivial pour RCS.

En tant que standard qui doit être implémenté au niveau du réseau, cela signifie que tout le monde peut l’utiliser, pas seulement Google ou Android. Tout dépend des opérateurs qui l’implémentent et des applications clientes pour l’utiliser. Et à en juger par les noms de ceux qui soutiennent RCS et Chat, ça va être presque tout le monde. Bref, si ça décolle vraiment, ce sera Apple qui devra implémenter Chat pour être compatible avec tout le monde.

Un fonctionnement déjà vu et revu

La façon dont cela fonctionne est assez simple. Tout d’abord, vous allez ouvrir l’application Android Messages sur votre smartphone Android et envoyer un message comme vous le feriez habituellement. Ensuite, votre opérateur enverra ce message Chat à l’opérateur du destinataire. Si l’utilisateur est un utilisateur de Chat, le message RCS sera transmis. Si ce n’est pas le cas, le texte sera livré sous forme de SMS.

En outre, avec cette modification, les discutions affecteront le forfait data de l’utilisateur, et non le forfait SMS. Mais comme les messages RCS ne doivent pas dépasser deux octets, cela ne devrait affecter personne, bien que les opérateurs puissent finalement changer la façon dont les messages Chat sont facturés.

Google met le paquet sur Chat

Tout l’intérêt de s’éloigner du SMS et de se diriger vers un système RCS tel que le Chat est de donner aux utilisateurs une expérience plus riche lorsqu’ils communiquent avec leurs amis et leur famille.

Google aurait ainsi « suspendu » le travail sur ses autres services de messagerie, comme Allo, pour se concentrer sur Chat. La société travaille toujours sur certaines fonctionnalités attendues qui ouvriront la voie pour le chat. Comme, par exemple, Android Messages pour le Web.

Mots-clé : chatGoogleGoogle ChatiMessageRCS
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.

Lire les articles précédents :
Microsoft Traducteur : la puissance de l’IA fonctionne hors-ligne sur mobile

L’intelligence artificielle (IA), surtout sur nos smartphones, est géniale, sauf qu’elle a une exigence quelque peu inquiétante. En effet, celle-ci...

Fermer