Fermer
Jeux

GameShell : du DIY pour une console de jeu portable modulaire

GameShell : du DIY pour une console de jeu portable modulaire

La GameShell de Clockwork est une console de poche qui ressemble un peu à une GameBoy. Mais, celle-ci a un écran couleur, avec davantage de boutons et un système d’exploitation basé sur GNU/Linux offrant ainsi un support pour les multiples émulateurs existants, qui vous permettent d’exécuter des jeux à partir d’un tas de consoles différentes. Oh, et la GameShell est aussi un appareil modulaire que vous pouvez assembler vous-même.

Clockwork vient de lancer sa campagne Kickstarter pour la GameShell, et espère l’envoyer au mois d’avril aux backers pour la modique somme de 89 dollars pour les plus rapides « super early bird », ou 99 dollars pour les retardataires.

La GameShell se compose de 5 modules, dont la carte mère (avec un ordinateur monocarte nommé Clockwork Pi), une batterie d’une capacité de 1 050 mAh qui devrait offrir une autonomie estimée de 4 heures, d’un écran TFT couleur de 2,7 pouces d’une résolution de 320 x 240 pixels, un clavier avec des boutons et un D-pad. On va également retrouver des haut-parleurs stéréo.

La GameShell est une console portable DIY

Vous l’aurez compris, le Clockwork Pi agit comme le cerveau du système et dispose d’un processeur quadricœur ARM Cortex-A7 Allwinner R16, couplé à une puce graphique Mali-400MP2 et à 512 Mo de mémoire vive (RAM). Le périphérique dispose également d’une fente pour une carte micro SD (avec un maximum de 32 Go de stockage), d’un port micro USB, d’une connexion Wi-Fi 802,11 b/g/n et du Bluetooth 4.0 ainsi que de broches de développement.

L’aspect modulaire mis en exergue

Clockwork prévoit d’expédier l’appareil avec deux jeux préchargés, DOOM et Cave Story. Mais, il devrait également être capable d’exécuter les titres de l’Atari, de la GameBoy, de la GameBoy Advance, de la NES ou encore de la SNES.

La GameShell est modulaure

Ce qui distingue le GameShell des autres consoles de jeu rétro, c’est sa conception modulaire, qui pourrait théoriquement ouvrir la voie à de futures mises à niveau telles que des processeurs plus rapides, des écrans à plus haute résolution ou d’autres améliorations. Mais pour le moment, il n’y a aucune intention d’offrir des améliorations, et Clockwork déterminera probablement s’il faut offrir de futurs modules après la campagne de financement participatif initiale. En outre, le Clockwork Pi est fondamentalement un PC entièrement fonctionnel et le clavier est un accessoire programmable compatible Arduino. Donc, si vous voulez utiliser les modules pour autre chose que construire une console semblable à une GameBoy, vous pourrez peut-être le faire.

Mots-clé : ClockworkDIYGameShell
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.