close
Automobile

Bienvenue dans le futur ! Waymo se passe des conducteurs

Bienvenue dans le futur ! Waymo se passe des conducteurs

Waymo commence à tester ses véhicules autonomes sans conducteur, mettant ainsi à l’écart l’humain. L’entreprise a annoncé aujourd’hui ses nouvelles intentions sur le secteur, après plus de huit ans d’essais sur la voie publique. Néanmoins, jusqu’à présent, ces essais ont toujours vu un conducteur prêt à prendre le relais au volant, en cas de problème.

Cela a été conforme aux règles d’essais automobiles autonomes établis par les véhicules utilitaires légers aux États-Unis, qui ont généralement imposé la présence obligatoire d’un être humain. Ces restrictions commencent toutefois à s’assouplir. En octobre dernier, le ministère de la Défense californien a déclaré qu’il envisageait de lever cette exigence, à condition que les voitures autonomes puissent communiquer avec un centre de commande à distance qui pourrait prendre la main dessus en cas d’urgence.

« Aujourd’hui, dans une zone de la région métropolitaine de Phoenix, un sous-ensemble de notre flotte fonctionnera en mode entièrement autonome, et Waymo comme unique cerveau », a confirmé Waymo. « Avec le temps, nous couvrirons une région plus grande, et nous ajouterons davantage de véhicules à mesure que nous grandirons ».

Une étape importante pour la voiture autonome

C’est une étape importante dans la mise en place de services autonomes destinés au grand public. Alors que plusieurs entreprises ont expérimenté des essais sur des pistes privées de leurs voitures sans conducteur, y compris Waymo, ces derniers ont invariablement dû avoir un humain dans le siège du conducteur. Toutefois, la société dans les mains d’Alphabet, la société mère de Google, prévoit maintenant de lancer quelque chose de différent.

« Au cours des prochains mois, nous inviterons le public à faire des voyages dans nos véhicules entièrement autoguidés », indique Waymo. Les premiers participants à notre programme seront parmi les premiers à faire l’expérience de ces sorties entièrement autoguidées, en utilisant nos véhicules pour se rendre au travail, emmener les enfants à l’école ou rentrer chez eux après une sortie nocturne.

En France pas encore prévue

Waymo n’est pas la seule compagnie à suivre cette voie. L’idée de pouvoir offrir une flotte partagée de véhicules sans conducteur, plutôt que d’en posséder ou d’en louer un directement, a été adoptée par plusieurs startups. Non seulement elle évite que les utilisateurs dépensent une fortune pour des voitures à la fine pointe de la technologie, mais elle maximise également le temps d’utilisation, puisqu’une poignée de véhicules peut répondre aux besoins d’une clientèle élargie.

Waymo n’a pas encore mentionné quand elle lancera officiellement ses taxis sans conducteur, bien que cela va probablement être un processus graduel. Néanmoins, avec l’échéance de 2020, ou presque, que beaucoup d’entreprises se sont fixées pour faire des véhicules autonomes un succès commercial imminent, il est probable que nous verrons davantage de gens profiter des règlements moins restrictifs sur les véhicules utilitaires légers et faire quelque chose de semblable.

Bien évidemment, tout cela se passe outre-Atlantique. En France, la législation n’a pas encore évolué en ce sens… Seriez-vous pour ou contre de vous faire conduire par une voiture entièrement autonome ?

Tags : Waymo
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.