Fermer
Mobile

Motorola brevette une technologie qui répare l’écran d’un smartphone

Motorola brevette une technologie qui répare l'écran d'un smartphone

Motorola vend déjà des smartphones avec des écrans antidéflagrants. Quelle est la prochaine technologie qu’elle va introduire ? Peut-être des smartphones avec des écrans auto-cicatrisants.

En effet, Motorola a déposé une demande de brevet pour un « dispositif (méthode) capable de détecter les dégâts et les réparer lui-même ». En français, qu’est-ce que cela signifie ? C’est un écran auto-cicatrisant qui peut réparer les fissures et les rayures. Néanmoins, bien que ce soit très alléchant sur le papier, il n’est pas clair si Motorola va réellement vendre un smartphone qui utilise cette technologie.

Tout d’abord, il convient de noter que les entreprises déposent des demandes de brevet tout le temps pour des choses qui ne sont jamais lancées. Deuxièmement, le système décrit nécessiterait l’utilisation de matériaux que vous ne trouvez généralement pas dans un smartphone, ce qui pourrait avoir un impact sur le look, la sensation ou la taille d’un téléphone.

Pas comme neuf, mais presque

Cela dit, voici comment le système fonctionnerait si une telle technologie était dans un vrai appareil : l’écran serait recouvert d’un « polymère à mémoire de forme » qui pourrait retourner à sa forme originale après une application sélective de chaleur. Motorola précise « qu’au moins une partie de la déformation » pourrait être inversée de cette façon. Autrement dit, la société ne promet pas que votre appareil sera comme neuf après la réparation de l’écran. Mais, cela devrait rendre les dégâts un peu moins perceptibles.

Le brevet évoque de multiples solutions ou la technologie pourrait être appliquée. Par exemple, les éléments chauffants ne fonctionnent que lorsque le smartphone est branché, ce qui permet de réparer les déformations pendant la nuit, sans impacter la batterie.

Cette technologie pourrait fonctionner en identifiant avec votre doigt les zones de l’écran qu’il est nécessaire de réparer, et l’appareil allumera les éléments de chaleur au-dessous de ces zones. Motorola précise que cela devrait éviter les déformations ou les dommages qui pourraient se produire si vous deviez utiliser un sèche-cheveux ou une autre source de chaleur « globale ».

Si cette technologie voit le jour, elle pourrait aider à résoudre un problème commun avec les smartphones modernes.

Mots-clé : brevetMotorola
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.