close
ActualitésWeb

Quand le monde réagit face à l’impôt sur les géants du Web annoncé par N. Sarkozy

Microsoft Teams permettra de combiner vos comptes personnel et professionnel

Voilà une annonce de notre Président de la République, Mr Sarkozy, qui n’est pas passée inaperçue chez nos confrères blogueurs Américains ! En effet, sur The Verge, on peut lire sur un article, que les Américains se “moquent”, du moins de ce que j’ai pu lire dans les commentaires de l’article, de la France numérique-économique, et plus particulièrement lorsque Nicolas Sarkozy pense que quand il s’agit de taxes, les “géants de l’Internet” sont injustement oubliés

Même si “la France peut être une partie intégrante de la création du Web”, selon The Verge, l’annonce du Président a semble t-elle choquée le reste du monde. Celle-ci vient peu de temps avant qu’il rencontre le fondateur de Twitter, le service de micro-blogging.
Il indique dans le magazine Le Point, à paraître aujourd’hui, qu’il était “inacceptable” que les entreprises majeures de l’Internet, et qui ont un chiffre d’affaires de plusieurs milliards d’euros en France, “ne payent pas l’impôt”.

Il a également déclaré que le gouvernement français devrait se pencher sur l’imposition des revenus publicitaires en ligne. Quand on se souvient que l’an dernier des plans pour un projet de taxe sur les recettes publicitaires en ligne avaient été rejetés par l’Assemblée Nationale, craignant que le projet nuise à de petites entreprises locales plutôt qu’aux géants mondiaux d’Internet tels que Google, Facebook ou Twitter, et ce malgré l’approbation du Sénat.
C’est vraiment à n’y rien comprendre de la part du gouvernement français, ou plutôt du candidat aux élections, Nicolas Sarkozy…

Suite à cette déclaration, un peu lâchée telle une bombe dans le monde high-tech, un porte-parole de Google est monté au créneau et a riposté en faisant valoir que “l’Internet offre une merveilleuse occasion de générer de la croissance et de l’emploi en France” ! De plus, il juge que “cette contribution positive a de meilleures chances de se réaliser dans un environnement favorable à l’écosystème du Web en France et aux investissements dans ce secteur. Les politiques publiques devraient encourager plutôt qu’entraver ce potentiel de croissance”.
Pour ce faire, Google a cité un rapport de McKinsey dans lequel il indique que les sociétés jouissant de l’Internet, ont rapporté plus de 60 milliards d’euros à l’économie française en 2009, soit 3,2% de la production, et pourrait créer 450 000 emplois d’ici à 2015, et atteindre 5,5% du PIB.

Outre cette annonce, le chef de l’État a par ailleurs plaidé pour la poursuite des responsables de sites illégaux, comme “l’a fait le parquet américain avec l’arrestation du fondateur de MegaUpload dans sa villa bunkerisée en Nouvelle-Zélande”.

Pensez-vous réellement qu’un impôt des géants du net est possible ? Et la taxe sur la publicité en ligne, va t-elle réellement profité à l’économie Française, ou plutôt plomber certaines entreprises locales ?

Tags : électiongéants du WebimpôtSarkozytaxe
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.