close
Mobile

Qualcomm veut interdire les iPhone et iPad équipés d’une puce Intel aux États-Unis

Qualcomm veut interdire les iPhone et iPad équipés d'une puce Intel aux États-Unis

Le combat entre Qualcomm et Apple est loin d’être terminé. Et, ce combat vient de prendre un peu plus d’ampleur aujourd’hui, puisque Qualcomm, leader mondial de la 3G et des technologies mobiles de la prochaine génération, a demandé à la Commission du commerce international (CCI) des États-Unis d’interdire les ventes d’iPhone et d’iPad qui utilisent un modem sans fil 4G d’Intel.

Ces dernières informations proviennent du Financial Times, qui rapporte que Don Rosenberg, avocat général de Qualcomm, leur a mentionné qu’ils avaient placé un « ordre d’exclusion limité » pour tous les appareils d’Apple qui utilisent le modem sans fil 4G d’Intel, mais pas ceux alimentés par les puces de Qualcomm. Bien sûr, la firme affirme qu’Apple viole six brevets, qui ont été rassemblés dans l’infographie ci-dessous.

« Il s’agit d’un cas assez simple : nous avons six brevets sur lesquels nous sommes convaincus qu’ils enfreignent la loi », déclare Don Rosenberg au Financial Times. « Nous sommes évidemment très préoccupés par le fait qu’Apple ait unilatéralement décidé de ne pas payer pour la propriété qu’elle utilise ». Qualcomm affirme que sa technologie contrefaite permet des performances élevées, tout en prolongeant la durée de vie de la batterie de l’iPhone.

L’interdiction affecterait tous les iPhone 7, et les futurs modèles

Selon le Financial Times, la plainte de Qualcomm est également déposée auprès du tribunal de district des États-Unis pour le district sud de la Californie, et pas seulement à la Commission du commerce international des États-Unis. Par cette requête auprès du tribunal, il semble que la société veut interdire les ventes d’iPhone aux États-Unis. Qualcomm s’attend à ce que l’enquête commence dès le mois d’août, avec un procès qui pourrait débuter l’année prochaine. 

Si cette demande est approuvée, l’interdiction affectera tous les modèles d’iPhone 7, ainsi que les futurs modèles d’iPhone qu’Apple prévoit d’annoncer plus tard dans l’année, probablement en septembre ou en octobre. Le futur iPhone serait lancé sous le nom de « iPhone 8 », et il pourrait être livré avec de nombreuses nouvelles technologies, y compris la recharge sans fil et rapide, la reconnaissance faciale et doté d’un écran OLED.

Néanmoins, il est peu probable qu’une interdiction ait un impact sur le très attendu iPhone 8, ou du moins, pas immédiatement. Le procès ne commencerait pas avant l’année prochaine, et si l’ITC approuve les dires de Qualcomm, une ordonnance d’injonction entre généralement en vigueur 18 à 21 mois après le dépôt de la plainte. Autrement dit, peu de chance qu’Apple connaisse un impact, du moins dans l’immédiat.

Selon Qualcomm, voici les 6 brevets qu’Apple viole actuellement
Tags : InteliPadiPhoneQualcomm
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.