close
Tests

Prise en main du Wiko WIM : le haut de gamme chez Wiko à 399 euros

Wiko WIM

Wiko a annoncé au Mobile World Congress plusieurs smartphones, dont un modèle phare qui pourrait faire des vagues sur le marché : le Wiko WIM. En effet, parmi ses nouvelles sorties, la marque française a présenté la nouvelle génération de la gamme U, Upulse, qui offre un pack divertissement complet. La série MAX, qui appartient à la gamme Y, était aussi de la partie, mettant notamment son imposante batterie.

Et donc, dans le but de permettre de vivre une expérience photo riche et complète, Wiko a développé le WIM en partenariat avec des experts de la photo.

Ce dernier est remarquable par sa conception, mais également par sa double caméra de 13 mégapixels à l’arrière. Il permet à Wiko d’ajouter une nouvelle cartouche dans un marché hautement concurrentiel. Le smartphone coûte 399 euros, et est donc plus cher de ce dont nous sommes habitués de Wiko. Voici ma prise en main du Wiko WIM. Arrivera-t-il à vous convaincre ?

Wiko WIM : conception et écran

Wiko se démarque dans la conception de ses appareils, se plaçant notamment sur un marché abordable sur lequel la concurrence s’est accrue ces dernières années, notamment en provenance de Chine. Ainsi, la marque française doit sans cesse innover, au risque de se faire croquer par les concurrents.

Et, cette idée de démarcation se reflète principalement dans des boîtiers colorés avec d’amusants gadgets. Mais, pour ce nouveau modèle, oubliez la coque arrière qui brille dans le noir du Wiko Fever, bien que le Wiko WIM aimerait aussi faire une différence sur le marché. Néanmoins, la société a mentionné que les couleurs vives et d’autres caractéristiques plus ou moins gadgets n’ont pas leur place sur le marché du milieu de gamme. Plutôt logique donc.

Wiko WIM : malgré son prix, il a une coque arrière en plastique

Wiko a apporté un grand soin sur les finitions disponibles choisies comme un facteur distinctif. La coque arrière du WIM est en plastique, mais vous allez pouvoir choisir un modèle en cuir, aluminium et fibre de carbone. Bien qu’il y ait peu de chance que cela fasse une énorme différence, c’est une bonne chose d’avoir un maximum de choix.

Le Wiko WIM peut avoir une coque arrière en cuir, aluminium et fibre de carbone

La conception est plutôt bonne, mais peut-être pas aussi haut de gamme qu’on peut s’attendre d’un smartphone dans cette gamme de prix. Le smartphone a un bord métallique, et utilise des matériaux de qualité. Malheureusement, de nombreux appareils que vous pouvez acheter à ce prix sont entièrement métalliques, ou dans une combinaison de verre et de métal. D’ailleurs, cela ne signifie pas que le WIM n’est pas robuste. En effet, les matériaux utilisés et la finition sont excellents.

Un autre facteur distinctif du WIM est son écran AMOLED de 5,5 pouces d’une résolution full HD, soit 1 920 x 1 090 pixels. À contrario, la concurrence a des écrans IPS. La technologie AMOLED offre un contraste beaucoup plus élevé et des couleurs plus vives. Bien que ce ne soit pas une caractéristique qui lui est propre, c’est néanmoins une excellente nouvelle.

Wiko WIM : un chouette écran AMOLED

Wiko WIM : spécifications

Wiko a inclus le processeur Snapdragon 626 de Qualcomm et 4 Go de mémoire vive (RAM) dans le WIM. Cette puce est une version légèrement plus rapide que le Snapdragon 625 que nous retrouvons dans la plupart des smartphones de milieu de gamme. Il est rapide, et devrait fournir une expérience utilisateur agréable. Personnellement, je n’ai eu aucun problème pour l’utiliser. De plus, le téléphone offre 32 Go ou 64 Go de stockage interne, extensible avec une carte micro SD.

Je dois dire que pour 400 euros on peut s’attendre à un puissant smartphone. Le WIM est basé sur Android 7.0 et Nougat, avec une surcouche Wiko UI qui dénature un peu la version pure d’Android. En outre Wiko a ajouté un certain nombre de services publics tel qu’un mode pour les enfants.

De plus, j’attends beaucoup de la batterie d’une capacité de 3 200 mAh en conjonction avec ce processeur. La capacité de la batterie relativement grande et du matériel efficace est une bonne combinaison pour offrir une autonomie d’une journée. Vous rechargerez le smartphone par le port micro USB — et non d’un port USB-C que l’on retrouve sur les smartphones de nos jours. Un avantage du WIM est la façon dont il prend en charge deux cartes SIM.

Wiko WIM : caméras

L’un des gros avantages du Wiko WIM est sa configuration à double capteur à l’arrière. C’est une caractéristique phare en ce moment, que la plupart des fabricants adoptent pour produire des clichés d’excellente qualité. Il y a donc deux capteurs Sony IMX258 de 13 mégapixels, un RVB et un autre monochrome.

La théorie derrière cela est que le capteur monochrome peut capturer plus de détails, et le capteur de couleur est alors utilisé pour colorer l’image. En outre, le smartphone est capable de modifier la profondeur pour créer des effets de bokeh afin de créer de magnifiques clichés. Grâce à la coopération avec le laboratoire d’essai DxO, les résultats de l’appareil photo doivent être très bons.

Wiko précise s’être occupé de l’optimisation de l’appareil photo. Bien qu’il soit difficile de fournir un avis sur ce point sans un test complet, les premiers résultats que j’ai vus au salon sont très satisfaisants.

Pour les selfies, le WIM a un capteur de 16 mégapixels, ce qui laisse entrevoir d’excellentes possibilités.

Wiko WIM : rapide verdict

Vous l’aurez compris, Wiko veut aller plus loin sur le marché des smartphones avec son WIM. À titre de comparaison, le modèle Wiko le plus cher coûte actuellement 249 euros. Pour le WIM, il faudra donc débourser 150 euros supplémentaires. Et, l’écran et la caméra justifient ce prix. Bien que ces deux éléments soient prometteurs, il faudra mettre la main dessus pour avoir un avis définitif.

En outre, la puissance du processeur, la qualité de sa construction et des fonctionnalités supplémentaires ne peuvent pas être vantées sur ce smartphone.

Bien que le Wiko SMO soit indéniablement un appareil intéressant avec quelques fonctionnalités intéressantes, j’aurais aimé que Wiko aille encore plus loin sur ce marché.

Tags : MWC 2017WikoWiko WimWIm
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.