Fermer
Apple

Apple utilise la puissance de Google Cloud Platform pour iCloud

Apple utilise la puissance de Google Cloud Platform pour iCloud

Le mois dernier, Google Cloud Platform a gagné un client majeur lorsque Spotify a décidé d’abandonner ses propres centres de données (data centers) et de compter sur la plate-forme de Google à la place. Cela semblait être un gros problème pour Google à l’époque, mais le dernier client qui va utiliser sa plate-forme de cloud rend ce partenariat comme une simple goutte d’eau.

Le dernier client de Google est non seulement un nom plus grand que Spotify, mais aussi un concurrent direct dans ce marché. Mais, cela n’a pas empêché Apple de signer un accord pour mettre quelques informations d’iCloud sur Google Cloud Platform, selon une publication de CRN, qui dispose de sources rapportant qu’Apple a dépensé entre 400 et 600 millions de dollars pour la transaction.

Jusqu’à présent, iCloud a été alimenté par une combinaison d’Amazon Web Services (AWS), Microsoft Azure, et ses propres serveurs. Apple n’a pas entièrement abandonné AWS, et reste un client, même elle a considérablement réduit sa dépendance à la plate-forme d’Amazon.

Google n’a jamais souhaité partager des chiffres sur sa plate-forme, mais le géant de la recherche est sans aucun doute un accord majeur sur le marché, et une part importante dans les recettes de la firme. Alors que AWS reste la solution tout-en-un pour de nombreuses entreprises, Google Cloud Platform gagne peu à peu de nouveaux marchés.

Apple utilise la puissance de Google Cloud Platform pour iCloud

Un accord de courte durée ?

Quant à savoir pourquoi Apple opte pour passer à la plate-forme de Google au lieu de simplement rester en place avec AWS, le coût a probablement beaucoup à voir avec cela. « Google est en fait l’acteur le moins cher sur le marché lorsque vous prenez en considération tout ce qu’ils font et quand vous prenez en compte leurs diverses incitations », dit Micheal Fraser, PDG d’InfiniteOps, un fournisseur de cloud qui fonctionne avec la plate-forme de Google.

Alors qu’il est intéressant de voir Apple dans une telle relation avec l’un de ses principaux concurrents, cet accord pourrait être de courte durée. Dans une publication relayée le mois dernier, il a été spéculer qu’Apple pourrait construire ses propres centres de données. Comme l’informatique se concentre de plus en plus sur le cloud, le choix d’Apple d’éviter une dépendance à d’autres entreprises pour ses services de cloud computing a du sens.

Mots-clé : Google Cloud PlatformiCloud
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J'ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu'architecte interopérabilité.
Lire les articles précédents :
Windows 10 Mobile
Test de Windows 10 Mobile : le futur de Windows Phone est là

Windows 10 Mobile est la dernière tentative de Microsoft pour remédier à la pénurie d’applications pour ses smartphones, et susciter...

Fermer