Fermer
Google

Google utilise l’apprentissage machine pour aider à lutter contre la cécité diabétique

Une cause de l’augmentation rapide de la cécité est la rétinopathie diabétique (RD), une complication du diabète sucré, résultant de l’atteinte des vaisseaux de la rétine, mettant en jeu le pronostic visuel. Ainsi, cela risque d’atteindre des centaines de millions de personnes atteintes du diabète.

Bien qu’irréversible à un stade tardif, la rétinopathie diabétique est guérissable si elle est traitée à temps. À cette fin, les médecins reçoivent de l’aide pour identifier cette maladie d’une source improbable : l’intelligence artificielle (IA).

Les chercheurs de Google ont mis au point une méthode pour une intelligence artificielle pour analyser et détecter la DR chez les patients, ce qui pourrait permettre à un plus grand nombre de patients de détecter la maladie — en particulier dans les zones sans accès accru aux soins de santé professionnelle.

L’IA au chevet du patient

2015-11-23-1448312602-1522115-brainphotohuffpo
La médecine améliorée par l’intelligence artificielle (IA)

Après avoir analysé environ 128 000 images rétiniennes, les résultats ont montré que l’apprentissage automatique de l’algorithme de Google a exposé la sensibilité et la spécificité « comparable à celle des ophtalmologistes » lors de la recherche de minuscules lésions et les hémorragies de la rétine.

Il s’agit là d’un grand pas pour les technologies et la médecine. Bien sûr, il y a encore beaucoup de travail à faire pour l’équipe de Google dans leur apprentissage machine. Le groupe espère continuer à travailler avec des experts pour améliorer les performances de l’algorithme, ainsi que trouver des moyens de travailler avec le personnel de dépistage dans le but d’utiliser efficacement la technologie pour traiter les patients.

Mots-clé : IAsanté
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.