Fermer
Jeux

PS4 Pro vs Xbox One S : quelles sont les différences ?

PS4 Pro vs Xbox One S

Le Black Friday et surtout Noël arrivent ! Et, ces derniers arrivent avec la possibilité d’acheter de nouvelles consoles de jeux. Cette année, à Noël, il y a deux principales consoles à choisir. D’un côté, vous avez la PS4 Pro qui est une mise à niveau assez puissante par rapport à la PS4 originale, et d’un autre, la Xbox One S, qui ajoute un support HDR et un lecteur Blu-Ray 4K UHD par rapport à l’originale Xbox One.

Certaines personnes seront en désaccord avec l’idée de comparer ces deux consoles. Après tout, la Xbox One S ressemble à certains égards à la nouvelle PS4 ultramince qui a été présentée plus tôt cette année. Ne devrais-je pas comparer la Xbox One S à la nouvelle PS4, et laisser les comparaisons avec la PS4 Pro pour le plus puissant projet Scorpio quand celui-ci sera dévoilé l’année prochaine ?

D’une certaine façon, ces critiques sont valables, mais à la fin de la journée, si vous voulez acheter une nouvelle console pour la fin de l’année 2016, ce sont les deux meilleures consoles à considérer. L’année prochaine, lorsque les consoles Nintendo Switch et Scorpio seront lancées, la situation sera différente. Jusqu’à ce jour, je pense que l’on peut légitimement opposer la PS4 Pro et la Xbox One S.

Xbox One S vs PS4 Pro : graphismes

La caractéristique principale sur la partie graphique des deux consoles est leur sortie 4K. Mais comment les deux consoles arrivent au résultat est un peu différent.

Pour la Xbox One S, la sortie 4K dans les jeux est générée par un processus connu sous le nom d‘upscaling, qui est la mise à l’échelle d’une image ou d’une vidéo, pour l’adapter à une résolution plus grande que sa résolution native. Les jeux eux-mêmes ont un rendu maximal 1080p, soit full HD, puis ils sont étirés pour remplir la totalité d’un écran 4K. Du fait que la 4K est quatre fois la résolution full HD, cela signifie que chacun des pixels de la One S est étiré pour atteindre les quatre pixels de votre téléviseur. Le résultat est donc une image qui est beaucoup moins nette et détaillée qu’une image 4K « authentique ».

La PS4 Pro gère mieux la 4K que la Xbox One S
La PS4 Pro gère mieux la 4K que la Xbox One S

Comme la Xbox One S, la PS4 Pro ne peut pas afficher du contenu 4K nativement. Le plus souvent, elle utilise la méthode d’upscaling. Toutefois, la console de Sony est légèrement plus intelligente dans la façon dont elle affiche le rendu 4K. Chaque jeu gère son upscaling différemment, mais le consensus a été jusqu’ici que les jeux vont afficher un rendu à une résolution qui est entre le full HD et la 4K, puis utiliser une méthode d’upscaling plus avancée nommée « checkerboard rendering » pour remplir les pixels 4K.

Cependant, le gros problème avec la PS4 Pro est qu’elle repose sur les développeurs eux-mêmes pour offrir le mode « Pro », puisqu’ils doivent ajouter une ligne supplémentaire dans le code d’un jeu pour tirer parti de la puissance de la console. Si à l’avenir la plupart des jeux (sinon tous) vont être compatibles avec ce mode « Pro », à ce jour, la grande majorité n’offrira pas cet avantage. En d’autres termes, si la qualité d’un jeu est meilleure sur la PS4 Pro, la majorité du catalogue ne va pas en profiter.

En dehors de la 4K, le mode HDR est l’autre grand développement récent dans la technologie d’image, et les deux consoles prennent en charge celle-ci à des degrés divers. La Xbox One S a une liste limitée de jeux qui ont été spécifiquement mis à niveau pour supportés le mode HDR, et des disques Blu-Ray 4K UHD, alors qu’avec la PS4 Pro, la plupart des jeux qui ont un mode Pro devraient la supporter. Cependant, la PS4 Pro ne dispose pas d’un lecteur Blu-ray 4K.

La PS4 Pro, tout comme la Xbox One S, offre un mode HDR
La PS4 Pro, tout comme la Xbox One S, offre un mode HDR

Cela signifie que la quantité de jeux qui prennent en charge le mode HDR est actuellement davantage en faveur de la PS4 Pro que la Xbox One S.

Xbox One S vs PS4 Pro : jeux

Bien sûr, les graphismes sont importants que si vous avez des jeux ! Si les deux consoles offrent un certain nombre d’exclusivités, beaucoup de jeux se retrouvent sur les deux consoles.

Récemment, la Xbox One a obtenu de grandes exclusivités. Nous avons vu la série Gears of War faire un retour fantastique avec Gears of War 4, et Forza Horizon 3 s’est révélé être un titre parfait pour les amateurs de course automobile. La Xbox est également le foyer de la série Halo, qui a vu Halo 5 être en tête de liste des jeux. Un dernier point en faveur de la Xbox est que sa compatibilité ascendante est actuellement bien meilleure que celle avec la PS4. Bien que vous ne puissiez pas jouer à tous les jeux de la Xbox 360, il y a une liste sans cesse croissante de jeux qui fonctionnent sur la Xbox One S.

La Xbox One S risque d'attirer les amateurs
La Xbox One S risque d’attirer les amateurs

Pour la PS4, on retrouve un certain nombre d’excellentes exclusivités. Celles-ci vont de Uncharted 4, à Bloodborne, à d’excellents remakes de The Last of Us et l’original Ratchet and Clank.

Malgré quelques exclusivités manquantes sur la PS4, la grande majorité des plus grands jeux de cette année ont été lancés sur les deux consoles. Titanfall 2, Battlefield 1, Overwatch ou encore Hitman et FIFA 17 sont tous apparus à la fois sur la PS4 et la Xbox One dans le courant de l’année.

Xbox One S vs Pro PS4 : films et médias

La catégorie « films et médias » est un autre secteur où les deux consoles sont semblables à certains égards, mais très différentes dans d’autres.

Commençons par la différence majeure : le lecteur Blu-ray Ultra HD de la Xbox One S. Les disques ne sont pas des plus abordables, mais quand un film ou une série est disponible dans ce format, c’est bien d’opter pour la version 4K — de plus, ce dernier va lentement prendre le relais de la même façon que le Blu-Ray a pris le relais du DVD.

En ce qui concerne la diffusion, les deux consoles sont sur un même pied d’égalité, et sont toutes les deux équipées pour gérer Netflix ou encore YouTube au format 4K et HDR. Évidemment, vous aurez besoin d’avoir une connexion Internet décente pour obtenir un bon flux en qualité 4K (Netflix, par exemple, recommande une vitesse minimale de connexion de 25 Mb/s).

Cependant, si les deux consoles ont leurs inconvénients, la Xbox One S vous donne le meilleur choix entre celles-ci.

Xbox One S vs PS4 Pro : prix

La réalité est que pour la plupart des gens, le prix est un facteur important dans la détermination de ce qu’il faut acheter, et c’est particulièrement vrai pendant les fêtes de fin d’année.

Pour le prix, la Xbox One S a l’avantage. À 349 euros (+ un jeu), la console est un tout petit peu moins chère que la PS4 Pro vendue 399 euros. Cependant, puisque nous arrivons dans la période de fêtes, il est probable que les deux consoles bénéficient de rabais très importants, alors gardez un œil aux meilleures offres.

Xbox One S vs PS4 Pro : verdict

OK, il est temps de conclure. Cela signifie que je vais devoir trancher sur l’une ou l’autre des consoles. Les deux consoles ont leurs points forts, et votre choix va correspondre à vos besoins.

Si vous vous souciez avant tout de la 4K, la PS4 Pro a l’avantage à ce jour. Alors que la Xbox One S utilise certaines méthodes d’upscaling assez traditionnelle, la PS4 Pro utilise des processus beaucoup plus intelligents pour fournir un rendu assez proche d’une résolution 4K native. Le problème est que ces caractéristiques sont à ce jour uniquement dédiées à certains jeux.

Xbox One S
Xbox One S

Le grand avantage de la Xbox One S est son lecteur Blu-ray Ultra HD. Beaucoup de gens ont fait valoir que l’avenir du cinéma à la maison est le streaming, et je serais plutôt d’accord avec cette déclaration. Mais, alors que les principaux fournisseurs de contenus en streaming, comme Netflix, offrent déjà un support à la 4K, vous aurez besoin d’une connexion Internet assez rapide pour en profiter – ce qui n’est pas forcément le cas de tout le monde. Avec le lecteur Blu-ray Ultra HD vous n’aurez pas à vous en soucier.

Faites votre choix !

Mots-clé : MicrosoftPS4 ProSonyXbox One S
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.