Fermer
Tests

Test du Withings Go : un tracker d’activité abordable, qui garde les choses simples

Alors que des smartwatches comme l’Apple Watch et la luxueuse Huawei Watch sont disponibles, parfois, vous avez besoin d’un simple tracker d’activité. Le Withings Go est un dispositif connecté extrêmement abordable.

Mais, le bracelet de la célèbre marque française spécialisée dans les objets connectés, et récemment acquise par Nokia en 2016, se démarque par ses qualités, et l’on ne peut pas en dire autant des bracelets connectés vendus à bas prix.

Le Withings Go est un excellent compagnon, et le meilleur de tous, il reste complètement discret, que ce soit sur votre bras ou dans votre poche. Non pas qu’il est invisible, mais il est parfaitement confortable et conçu de telle sorte qu’il ne nécessite aucune attention particulière. Il n’affiche aucune notification, ou vous rappelez où vous devez être. Le Go vous indique juste l’heure, et vous dérange avec une caractéristique essentielle : si vous êtes prêt à atteindre votre objectif.

Withings Go, le tracker idéal pour les sportifs
Withings Go, le tracker idéal pour les sportifs

Mais, il offre un peu plus de choses dans sa simple coquille. Il peut automatiquement détecter votre séance d’activité, comme le jogging et la natation. À contrario des montres de suivi d’activité, le dernier objet connecté de Withings est un petit capteur circulaire que l’on peut facilement clipser ou retirer. Il peut ainsi se trouver sur un bracelet en plastique lui donnant une allure d’une montre, ou clippé sur vos vêtements ou à votre ceinture, attaché à vos clés ou placé tout simplement dans votre poche.

Inclus dans la boîte, vous allez retrouver le bracelet ou le clip de la couleur de votre choix pour 69,95 euros. Chaque configuration montre son écran E Ink, qui n’est pas aussi sexy qu’un écran AMOLED, mais qui se traduit par une expérience de lecture très agréable, et surtout qui permet d’économiser la batterie jusqu’à 8 mois en affichant en continu votre niveau d’activité.

Accessoire de la boîte du Withings Go
Accessoire de la boîte du Withings Go

Withings Go : le “test” vidéo

Withings Go : écran

Le Withings Go est équipé d’un écran circulaire E Ink, monochromatique, qui offre un affichage en noir et blanc très économe, et qui permet une bonne lisibilité dans toutes les conditions, même dehors en plein soleil. Plutôt agréable donc. Néanmoins, cet écran est entaché d’une bande blanche jusqu’à son bord, mais il se cache une fois que vous glissez le module dans l’un des supports fournis.

Vue de face du Withings Go
Vue de face du Withings Go

Cela peut sembler évident, mais l’écran sert de moyens pour afficher quelques informations. Et comme je l’ai mentionné précédemment, il n’y a pas grand-chose à voir sur ce petit écran. Donc, Withings a doublé ce dernier en un bouton, sur lequel vous pouvez appuyer pour afficher d’autres informations.

Vue de côté du Withings Go
Vue de côté du Withings Go

Vous aurez juste à appuyer un doigt sur l’écran jusqu’à ce que vous sentiez un déclic pour passer de l’affichage de l’heure au suivi de l’activité, et visualiser où vous en êtes dans votre objectif. Certes, ce n’est pas une caractéristique incroyablement chic, mais on peut dire que Withings a eu une excellente idée d’offrir une telle caractéristique.

Vue de dos du Withings Go
Vue de dos du Withings Go

Withings Go: design et confort

Dans le prolongement de son écran E Ink, on retrouve un module blanc qui abrite le reste des composants du bracelet. Qu’il soit inséré dans le clip ou le bracelet, le module Go n’est pas plus épais qu’un doigt (diamètre de 34,5 mm et une épaisseur de 9,4 mm) et pas plus lourd (9 g) qu’une petite poignée de pièces.

Évidemment, ce n’est pas la conception la plus attrayante que j’ai pu voir, mais comme le but du Go, sa simplicité est intentionnelle. Et, cette conception très simple lui permet de faire des trucs cool, comme avoir une autonomie décente et une étanchéité jusqu’à 50 m (5 ATM).

Le Withings Go est petit et léger
Le Withings Go est petit et léger

Le Go peut être inséré dans le bracelet de montre en silicium fourni pour lui donner un look plus traditionnel — la longueur du bracelet est de 230 mm. Une fois insérée, il ne vous reste plus qu’à clipser le bracelet avec le bouton métallique, qui permet de le maintenir parfaitement en place. Si vous ne voulez pas le porter comme une montre, Withings a également conçu un boîtier en plastique qui vous permet de le cacher. Vous pouvez l’attacher à votre poche, à votre chaussure, ou sur vos clés de voiture.

Bracelet en caoutchouc pour le Withings Go
Bracelet en caoutchouc pour le Withings Go

Quel que soit le support choisi, et malgré son positionnement tarifaire, c’est une excellente surprise de voir que le bracelet est suffisamment robuste pour résister à toutes les conditions. J’ai passé la plupart de mon temps à porter le Go à mon poignet et, par rapport à la plupart des smartwatches Android Wear, je n’ai pas réellement pris soin de celui-ci. Et pour autant, il est resté tel quel.

Clip pour le Withings Go
Clip pour le Withings Go

Le Withings Go est un véritable objet que l’on oublie, puisqu’il nécessite zéro charge, et son interaction reste extrêmement faible.

Withings Go: spécifications et performance

L’abordable tracker d’activité de Withings n’est pas un monstre de technique, surtout lorsqu’on le compare aux meilleures smartwatches qui agissent comme un véritable « ordinateur sur votre poignet ». Mais, il n’a pas besoin d’être cela.

Son écran E Ink suffit à lui-même, tant que tout ce qui vous importe est le suivi de votre activité. Il suffit de quelques instants après l’avoir sorti de sa boîte, pour voir vos progrès.

La configuration du Withings Go est simple
La configuration du Withings Go est simple

Et après seulement une minute de configuration, il prenait place à mon poignet. Cela peut sembler bizarre, mais c’est vraiment agréable d’avoir un dispositif qui ne cherche pas à dicter votre vie avec des rappels et des notifications. Il est là quand vous en avez besoin.

Le Withings Go offre une expérience qui vous encourage à aller à votre propre rythme

Une fois que vous commencez à bouger, le Go va se mettre en action. Pendant que je l’ai porté, j’ai fait de la marche, du jogging, et bien sûr, j’ai dormi. Contrairement à d’autres objets connectés, le Go ne détecte pas toutes les activités, seulement celles qui, je dirais, sont les plus courantes.

Le suivi de l'activité se fait par les petites barres
Le suivi de l’activité se fait par les petites barres

Le suivi, en général, fonctionne bien. Le suivi du nombre de pas est assez exact, tout comme sa capacité à suivre mon sommeil. L’application ne fait guère plus que vous récompenser pour atteindre votre objectif en changeant le symbole central par une étoile. Les informations du sommeil sont bien détaillées, et il y a beaucoup à apprendre de celles-ci. Si vous souhaitez vous suivre, le Go va vous aider.

Bien qu’avec lui je n’ai pas encore eu le temps d’aller à la piscine, celui-ci a parfaitement tenu lors des douches.

Withings Go : interface

L’écran affiche votre progression en affichant des marqueurs tout autour de l’écran. Une fois que les tiges font un cercle complet, vous avez atteint votre objectif et l’icône de marche se transforme en une étoile. Certains pourraient se plaindre de l’absence de réaction positive pour atteindre votre objectif, mais une vibration est-elle quelque chose de gratifiant ?

Le suivi des progrès est simple, mais regarder l’heure est plus compliqué. Par moment, j’ai même trouvé le processus un peu frustrant puisque vous n’avez pas la possibilité de positionner l’heure par défaut sur le module. Vous devez appuyer sur l’écran pour voir l’heure. Et, le cadran va automatiquement revenir à l’écran de suivi de l’activité après environ cinq secondes.

Pour afficher l'heure, les choses se compliquent
Pour afficher l’heure, les choses se compliquent

L’application dédiée au Withings Go permet aux utilisateurs d’ajuster la couleur du thème, entre la lumière et l’obscurité. Voilà de quoi l’adapter à votre goût.

Withings Go : compatibilité

Vous pouvez utiliser le dernier tracker d’activité de Withings indépendamment de l’OS de votre smartphone. Du moins, en quelque sorte. Windows 10 Mobile n’est actuellement pas pris en charge par le Go, et vous devez avoir un périphérique à partir d’iOS 8, ou à partir d’Android 4.3.

Considérant qu’iOS 9.3 et Android 6.0 Marshmallow sont disponibles, et qu’iOS 10 et Android N sont sur le point de voir le jour, vous n’aurez probablement aucun mal à utiliser le Go avec votre smartphone.

L’intégration des applications tierces est un gros problème pour ceux qui utilisent depuis longtemps une application de suivi d’activité. Heureusement, l’application autonome de Withings ne déçoit pas. Elle est compatible avec Apple Health, Google Fit, MyFitnessPal, RunKeeper et Nike+ Fuel.

Pour mettre en route le Go, vous aurez besoin de l’application Withings Health Mate. C’est la même que celle qui gère ses autres produits, comme la Withings Activité et le Withings Pulse.

La configuration est simple, mais un peu lente par rapport à d’autres dispositifs qui fonctionnent par une connexion Bluetooth LE. Il est fort probable que Withings patche l’application et le Go pour qu’ils communiquent en moins de temps. Mais, elle prend actuellement beaucoup trop de temps pour faire de simples ajustements dans les paramètres.

Si vous êtes quelqu’un qui aime garder un œil sur vos données, l’application Health Mate ne vous décevra pas. Visuellement, elle s’avère extrêmement attrayante, et elle est très facile d’utilisation. Depuis la page d’accueil et le tableau de bord de l’application, il est facile d’analyser toutes les données par le biais de résultats quotidiens et hebdomadaires. Et, si vous aimez lancer des défis à vos amis, Withings offre une telle possibilité.

Withings Go : autonomie

Là où les objets connectés déçoivent souvent, c’est sur l’autonomie. Mais, le Go ne va pas vous trahir sur ce secteur. Que ce soit l’efficacité de l’écran E Ink, ou juste la fonctionnalité limitée du Go en général, vous allez pouvoir utiliser le module pendant 8 longs mois.

Autrement dit, vous allez avoir une autonomie semblable à celle que l’on peut avoir sur une montre traditionnelle. Et la bonne nouvelle, c’est une pile bouton standard qui se retrouve sous la coque arrière.

Withings Go : ce que j’ai aimé

Le Withings Go est le rêve d’un minimaliste. L’écran E Ink, en tandem avec des boîtiers de couleur unie, va être extrêmement discret pour suivre vos activités de la vie quotidienne et votre sommeil.

Il n’offre pas beaucoup de choses, mais il accomplit parfaitement ce pour quoi il est fait : suivre votre activité. Si vous cherchez à suivre votre nombre de pas, surveiller votre course, le sommeil et la natation, c’est l’un des moyens les plus abordables pour y parvenir.

Le Go gagne de gros points en étant polyvalent comme une montre ou un clip. Sa conception robuste et étanche à l’eau signifie qu’il peut résister à toutes vos activités.

Withings Go : ce qui me déplait

Alors que le Withings Go repousse les limites pour un design sobre et simple et sa facilité d’utilisation, il y a quelques problèmes à noter.

L’interface du Go est trop sommaire. La plupart des objets connectés tentent de maintenir à l’écart votre smartphone, en poussant des notifications à votre poignet. Mais, Withings a décidé de ne pas faire une telle chose. Alors que c’est parfois une bénédiction de ne pas les recevoir, c’est un manque pour ceux qui veulent un bracelet pour de telles fonctionnalités.

En parlant de l’écran du Go, cet appareil est la preuve que l’utilisation de la technologie E Ink est une intelligente, mais encore imparfaite. Elle a d’énormes avantages, comme l’autonomie ou la facilité de la lisibilité. Mais, la navigation entre les écrans montre souvent un léger effet de « résidus » visuels. De plus, il manque un rétroéclairage, donc inutile de vouloir visualiser le Go la nuit.

Withings Go : verdict

Le Withings Go est un très bon tracker d’activité pour ceux qui ont des besoins tout à fait simples. Cet objet connecté ne vise pas à déclencher une révolution dans la façon dont vous travaillez, et il n’embarque pas des caractéristiques qui vont jusqu’à pousser des notifications à votre poignet.

P1050187
Le Withings Go est un très bon tracker d’activité pour ceux qui ont des besoins tout à fait simples

Mais, dans un marché où tous les autres appareils essaient de le faire, le Go est quelque chose d’intéressant, en offrant un suivi très fiable, le tout pour la modique somme de 69,95 euros. Vous pourrez l’acheter en bleu, rouge, noir, vert et jaune.

Noter cet article

Design 6
Écran 7
Performance 8.5
Autonomie 9.5
Logiciel 7.5

Résumé

7.7 Bon Si la simplicité est la clé, le Withings Go est idéal. Bien qu'il existe d'autres modèles qui accomplissent beaucoup plus, ce polyvalent tracker offre ce qu'il faut à un assez faible coût.

Mots-clé : trackerWithingsWithings Go
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.