close
Apps

La survie de BlackBerry passera par le logiciel, pas par les ventes de smartphones

Après des années de lutte sur le marché des smartphones, enregistrant des baisses mois après mois, BlackBerry a essayé quelque chose de différent en 2015, en lançant son premier smartphone exécutant le système d’exploitation mobile de Google, Android, au lieu de son propre OS, BlackBerry. Mais, il semble que ce choix stratégique n’a pas beaucoup aidé dans les ventes de matériel de l’entreprise.

Comme le souligne Reuters, selon le premier rapport financier pour un trimestre complet depuis le lancement du BlackBerry Priv, lancé au mois de novembre, BlackBerry a seulement vendu 600 000 smartphones au quatrième trimestre, soit une baisse par rapport aux 700 000 smartphones vendus au cours du trimestre précédent.

Comme on peut l’imaginer, les recettes globales ont diminué de 30 %. Mais, la firme pourrait avoir une petite lueur d’espoir sur la partie logicielle, et les services.

BlackBerry a commencé à tourner ses activités sur la partie logicielle grand public, en lançant des services tels que BlackBerry Messenger et BlackBerry Enterprise, disponibles pour les appareils fonctionnant sous Android, iOS, et Windows. Et, si le secteur des smartphones n’est pas rentable pour la société, BlackBerry pourrait se reconstruire comme une véritable société logicielle.

La survie de BlackBerry passera par le logiciel, pas par les ventes de smartphones

C’est ça ou la faillite !

Le marché logiciel et du service de la société pour ce même trimestre ont représenté un chiffre de 153 millions de dollars, ce qui représente environ le double du chiffre de l’année précédente. La société prévoit également une croissance de 30 % sur ce secteur dans l’année à venir.

En ce qui concerne le matériel, le PDG de BlackBerry, John Chen, a précisé que l’entreprise a besoin de vendre environ 3 millions d’appareils par an pour trouver l’équilibre financier. Ceci est un chiffre bien moins élevé que les 5 millions de dispositifs précédemment cités, grâce à des mesures de réduction des coûts.

On ne sait pas si elle sera en mesure d’atteindre un tel chiffre de vente cette année, mais Chen semble être optimiste. Il note également qu’une partie du problème que la société a eu avec le Priv, est dû à une réduction de la demande pour les téléphones haut de gamme, suggérant que l’entreprise pourrait lancer un smartphone de milieu de gamme sous Android à l’avenir.

Cela dit, les investisseurs semblent déçus des résultats enregistrés par BlackBerry. Les actions de la société ont chuté d’environ 7,5 %. À noter que BlackBerry prévoit de prendre une décision sur l’avenir de sa partie matérielle aux abois au mois de septembre.

Tags : BB10Blackberry
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.