close
OS

Non, Microsoft ne vous force pas à passer à Windows 10

Microsoft semble faire tout son possible pour que les utilisateurs sur Windows 7 et 8.1 passent à Windows 10. Du moins, c’est ce que tout le monde pensait ce matin après une déclaration assez assassine sur le fait que la firme de Redmond faisait tout son possible pour faire rapidement grimper les chiffres de Windows 10. En effet, on a pu lire que Microsoft tenait la main aux utilisateurs sur Windows 7 et 8.1 pour qu’ils puissent passer à Windows 10 sans trop de difficulté, et en peu de temps. Nous savions déjà que Windows Update téléchargeait massivement et automatiquement les fichiers d’installation de Windows 10, afin que tout soit prêt lorsque les utilisateurs seraient prêts à mettre à jour leur OS. Et, il semblait que l’outil devenait plus exigeant.

Ars Technica a rapporté que Windows Update a non seulement commencé le téléchargement, mais il a également lancé l’outil de mise à jour automatique vers Windows 10 comme un bourrin aux utilisateurs, afin que ces derniers fassent comme tout le monde et passent à Windows 10 dans les plus brefs délais.

La bonne nouvelle est que Windows n’est pas contraint à être mis à jour automatiquement par Microsoft. En effet, il nécessite encore aux utilisateurs de cliquer sur un bouton pour démarrer le processus de mise à niveau final. Donc, pas de panique si vous ne voulez pas passer à Windows 10. C’est juste un peu ennuyeux.

Non, Microsoft ne vous force pas à passer à Windows 10

Une case cochée par erreur

“Dans le cadre de notre effort pour apporter Windows 10 aux utilisateurs existants sous Windows 7 et Windows 8.1, la mise à niveau de Windows 10 peut apparaître comme une mise à jour facultative dans le panneau de contrôle de Windows Update (WU)”, a déclaré Microsoft au site. “Ceci est un endroit intuitif et fiable où les gens vont pour trouver les mises à jour recommandées et facultatives de Windows. Cette option a été cochée par défaut, ce fut une erreur et nous allons la retirer”, poursuit le géant. Autrement dit, il s’agit d’une erreur sur la mise à jour pour une simple case à cochée.

Bien que surprenant, une telle erreur peut avoir été nuisible pour des utilisateurs qui sont passés à Windows 10 alors que ce n’était pas prévu.

Une telle offensive de pousser Windows 10 est assez compréhensible pour Microsoft, car elle atténue les effets de fragmentation – les développeurs n’ont pas besoin de se soucier de la compatibilité avec les versions âgées de Windows. Mais, va également enclaver encore plus les utilisateurs dans l’écosystème et les services de Microsoft, qui sont encore plus étroitement intégrés dans la dernière version du système d’exploitation.

Tags : MicrosoftWindows 10
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.