Fermer
Périphériques

RE Camera : HTC planification déjà une nouvelle version

Alors que la toute première version vient juste d’être dévoilée, sachez que HTC est en train de travailler sur une nouvelle version de sa RE Camera, introduite en octobre dernier. Vous savez, ce petit objet qui ressemble à un périscope miniature.

Une news publiée dans la presse taïwanaise, et relayée par Engadget, cite le président de HTC pour l’Asie du Nord, Jack Tong, comme mentionnant qu’un nouveau modèle sera lancé pour l’année 2015. Le nouvel appareil RE Camera, comme l’original, agira comme un dispositif autonome permettant à HTC de se développer au-delà du marché des smartphones.

Malheureusement, et très logiquement, il n’a pas fourni de détail sur les caractéristiques de ce second opus, ni même les composants ou le design de celui-ci. Mais, on peut s’attendre à ce que la nouvelle version de la RE Camera de HTC suive la conception du modèle actuel, disposant des mêmes capteurs, et offrant une résistance à l’eau.

RE Camera

L’actuelle RE Camera prend des photos de 16 mégapixels, et enregistre des vidéos Full HD, en utilisant un objectif grand-angle de 146 degrés, sur une carte micro-SD. Elle offre quelques fonctionnalités spéciales telles que des modes d’enregistrement “slow motion” et “time lapse”. Une future mise à jour logicielle va ajouter le support pour diffuser vos vidéos en direct sur Internet.

Commercialisée de l’autre côté de l’atlantique à 200 dollars, cette RE Camera est un dispositif plutôt inhabituel, qui ressemble plus à un périscope de poche qu’à une caméra. Sa conception inhabituelle est dénuée d’écran, mais HTC l’a conçu pour fonctionner avec un smartphone ou une tablette via une connectivité Bluetooth et couplée à l’application autonome RE.

La caméra est disponible aux États-Unis, mais n’a pas encore fait son apparition en France. Elle devrait rapidement arriver sur mon bureau, me permettant de vous la présenter au plus vite.

Mots-clé : HTCRE Camera
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.