Fermer
Apps

Google lance Chrome Remote Desktop pour Linux

L’application de bureau à distance de Google qui vous permet de vous connecter à un ordinateur d’un autre (ou un smartphone ou une tablette) est maintenant disponible pour Linux. Cependant, bien que Chrome Remote Desktop pour Linux soit encore en version bêta, celle-ci prend désormais en charge Ubuntu, Debian, et les systèmes d’exploitation basés sur Linux.

Cela signifie que vous pouvez utiliser un système Linux pour vous connecter à un PC sous Windows … ou un PC Windows ou un smartphone Android (par exemple) et ainsi vous connecter à votre ordinateur de bureau Linux. Par défaut, l’extension de Chrome Remote Desktop va créer un bureau virtuel d’une taille de 1600 x 1200 pixels, mais cela peut être modifié si nécessaire.

Malheureusement, et comme on pouvait s’en douter, la mise en place de Chrome Remote Desktop sur un système Linux prend un peu plus de temps que de le faire sur une machine Windows ou Mac.

Google lance Chrome Remote Desktop pour Linux

D’abord, vous aurez besoin d’installer les navigateurs Google Chrome ou Chromium, de visiter le Chrome Web Store et installer l’application Chrome Remote Desktop. Dès lors, vous aurez besoin de télécharger et installer manuellement un paquet Debian et créer une session de bureau virtuel.

Vous trouverez des instructions détaillées sur la page de support – actuellement uniquement disponible dans la version anglophone du support – et dans la section “Enable remote access to your computer”.

J’ai essayé de configurer la version bêta de Chrome Remote Desktop sur quelques machines virtuelles et un ordinateur portable fonctionnant sous Linux Mint, et malheureusement sans succès jusqu’à présent. Je pense que cela va dépendre du système d’exploitation.

Mots-clé : Chrome Remote DesktopGoogleLinux
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.