Fermer
Tests

Test du Samsung Galaxy S5 : une nouvelle victoire pour Samsung

On est déjà fin mai, et nous avons déjà ce qui semble être le smartphone le plus attendu de l’année pour beaucoup de gens. Si vous avez adoré les précédentes versions des smartphones de Samsung, le Galaxy S5 devrait être, selon où vous placez le curseur du haut de gamme, le “meilleur smartphone” de l’année 2014.

La réputation de Samsung pour offrir tout ce qu’il peut dans son smartphone phare continue, et pour certaines personnes, la vaste palette de ce qui est proposé ici sera de taille. J’aurais besoin de beaucoup plus que ce test pour tout couvrir sur le Galaxy S5. Certes ce n’est pas inhabituel, mais dans le cas de Samsung, il y a tellement de bonnes caractéristiques que je pense qu’il est nécessaire de présenter des excuses à l’avance, parce que je vais inévitablement laisser certaines choses de côté, et ce volontairement.

Samsung Galaxy S5

Galaxy S5 : unboxing

Note : retrouvez l’unboxing complet depuis ce lien

Galaxy S5 : caractéristiques

Avant de commencer à vous présenter le produit, voici les caractéristiques du Samsung Galaxy S5 :

  • Dimensions : 142 x 72.5 x 8.1 mm
  • Poids : 145 g
  • Système d’exploitation : Android 4.2.2 KitKat
  • Processeur : Qualcomm Snapdragon 801, un quadricœurs cadencé à 2.5 GHz
  • Mémoire : 2 Go
  • Stockage : 16 Go d’espace de stockage (extensible par une carte micro-SD)
  • Écran : 5.1 pouces offrant une résolution de 1920 x 1080 pixels
  • Caméra : 16 mégapixels
  • Caméra frontale : 2 mégapixels
  • Connectivité : 4G LTE, WiFi 802,11 a/b/g/n/ac, NFC, Bluetooth 4.0, GPS
  • Batterie : 2800 mAh

Note : Vous pouvez découvrir davantage de photos depuis la galerie Google+

Galaxy S5 : conception et design

Si vous voulez que votre smartphone ressemble à un dispositif haut de gamme, alors ce n’est certainement pas le smartphone fait pour vous. Le HTC One M8 remporte la palme d’or dans ce domaine, et est le smartphone le plus solide qui a été dévoilé jusqu’à présent, je dirais. Pourquoi ? Tout simplement car Samsung n’a pas abandonné l’utilisation du plastique. Les bandes en argent qui ornent le dispositif sont malheureux faux, et donnent un aspect plutôt sheep au smartphone, et on a clairement la sensation d’avoir un dispositif en plastique dans les mains.

Galaxy S5 : coque en plastique

Bien que Samsung avait tenté une grâce salvatrice dans le fait d’avoir poussé une conception d’une coque arrière à l’aspect du cuir et d’un bord piqué notamment dans sa gamme de Galaxy Note, cette idée a été abandonnée. Au lieu de cela, il y a une finition alvéolée à l’arrière qui est doux au toucher et très distinctif de ce que l’on avait jusqu’ici. Cependant, ce n’est pas le type de finition qui fait le poids face au métal du One M8, ou encore du châssis plastique mais en finition métal brossé sur le LG G3, mais au moins le boîtier en matière plastique permet de garder cet appareil relativement léger.

Galaxy S5 :

Le Galaxy S5 est résistant à l’eau. Ainsi, il est certifié IP67 ce qui signifie essentiellement que le dispositif est complètement résistant à la poussière et il peut résister à 1 m sous l’eau pendant 30 minutes. Honnêtement, je pense que la résistance à l’eau est un must have spécialement pour les appareils coûteux. C’est une sorte de police d’assurance contre les dégâts des eaux. Maintenant, la plupart des appareils résistants à l’eau et à la poussière n’offrent pas la possibilité de retirer la coque arrière.

Galaxy S5 : possibilité de retirer la coque arrière

Toutefois, le S5 offre encore la flexibilité de retirer la coque arrière, puisqu’un joint en caoutchouc à l’intérieur de la plaque arrière entoure la batterie et les emplacements pour les cartes micro-SIM et micro-SD. La fente micro-USB est quant à elle protégée par un rabat. Pour être honnête, tout cela semble un peu peu pour moi. Je ne voudrais pas faire tomber le Galaxy S5 dans mon bain…

Galaxy S5 : rabat de la prise micro-USB

Sur la face avant du smartphone, Samsung incruste comme d’habitude fièrement son bouton Home, et la bordure de l’écran a un motif de points très mineur qui est étonnamment agréable sur ma version blanche. Le noir, bleu et or sont aussi des options de couleurs.

Galaxy S5 : face avant

Vous ne sauriez jamais qu’il y a un lecteur d’empreintes digitales intégré dans le bouton d’accueil physique, mais il y est. Vous devez glisser votre doigt du haut vers le bas du bouton Home pour vous authentifier. Alors que cela a plutôt bien fonctionné pour moi quand j’étais lent et patient, cela n’a pas été très pratique dès lors que je me suis retrouvé dans le métro ou dans un bus et que je voulais l’utiliser. Trois échecs et vous devez passer par la case mot de passe.

Galaxy S5 : bouton Home avec lecteur d'empreintes digitales

Avec un écran de 5.1 pouces, il faut s’attendre à un assez grand smartphone, mais avec 8,1 mm d’épaisseur, 142 mm de haut et 72.5mm de large, il s’avère être assez confortable. Le cadre de l’écran vertical est perceptible et j’aurais aimé qu’il soit un peu plus étroit.

Le bouton d’alimentation se retrouve sur le bord droit, permettant un accès facile lorsque vous prenez le smartphone à une main.

Galaxy S5 : bord droit

À gauche, le bouton de volume.

Galaxy S5 : bord gauche

Sur la tranche du dessus, on retrouve le traditionnel connecteur jack 3.5 mm, et un capteur IR Blaster qui vous permet de contrôler presque n’importe quel téléviseur ou décodeur.

Galaxy S5 : tranche du dessus

Enfin, sur le bord inférieur, la fente micro-USB protégée par le cache assurant l’étanchéité. Samsung semble être le seul fabricant de téléphone à ce jour qui intègrent un port USB 3.0 pour la synchronisation des données et le rechargement, par opposition à l’ensemble des smartphones Android qui offrent un port USB 2.0. Essentiellement, le port USB 3 vous permet de réaliser des transferts de données plus rapidement, tout comme le rechargement. En revanche petit bémol, Samsung fournit un câble USB 2.0 qui, honnêtement, n’a guère de sens pour moi – le Galaxy Note 3 arrive avec un câble USB 3.0.

Galaxy S5 : écran

Galaxy S5 dispose d’un écran Full HD super AMOLED de 5,1 pouces. L’écran lui-même offre ce qui est à présent la référence haut de gamme en terme de résolution, soit 1920 x 1080 pixels. Malheureusement, cela semblait vrai avant l’arrivée du LG G3 et son écrasante résolution Quad HD… Sa technologie Super AMOLED offre des couleurs nettes, éclatantes, et la surcouche tant aimée des smartphones Samsung, vous permet de modifier l’affichage en profondeur, que ce soit les couleurs et/ou la teinte. Les angles de vision sont excellents, ce qui est toujours bon à voir.

Galaxy S5 : écran

En termes de taille, il est à seulement de 0,1 pouces plus grand que celui du S4, mais si je devais commenter la luminosité et la reproduction des couleurs, le S5 est définitivement bien plus évolué que celui du S4. Plus de luminosité signifie que vous avez une bien meilleure visibilité en plein jour, qui je crois est l’une des caractéristiques les plus importantes pour qualifier qu’une technologie est bonne. Samsung a également repensé son agencement de pixels pour offrir une reproduction plus riche et plus précise de couleurs.

Samsung a mis ses touches Android en dessous de l’écran, de sorte que la zone d’affichage est toujours optimale pendant l’utilisation du smartphone.

Galaxy S5 : touches sous l'écran

Parmi les nombreux réglages, on retrouve une fonctionnalité permettant d’utiliser le smartphone d’une seule main. Une fois que vous l’avez activée, il vous suffit de glisser un doigt dans et hors du bord afin de réduire la totalité de l’écran en taille. Cela semble un peu bizarre, mais contrairement à d’autres systèmes, cela fonctionne partout, et ce peu importe ce que vous êtes en train de faire.

Galaxy S5 : performances

Les spécifications sont, comme on peut s’y attendre, haut de gamme. Il n’y a pas beaucoup de différence séparant le Galaxy S5, le HTC One M8 et le Sony Xperia Z2 en termes de spécifications de base. Avec le S5, nous avons un processeur Qualcomm Snapdragon 801, 2 Go de mémoire vive et 16 Go de stockage intégré avec 11.24 Go de disponible pour l’utilisateur.

Cependant, cela est assez décevant de voir que 2 Go de RAM, car je m’attendais vraiment à ce que le S5 soit le digne hériter du Note 3 qui embarque 3 Go de mémoire vive. Cela semblait être une régression par rapport à la phablette. Mais peu importe, le dispositif est encore capable d’exécuter plusieurs applications simultanément et vous permet de basculer de façon transparente entre différentes applications sans problème.

Le bouton Home est également le centre du lecteur d’empreintes digitales que vous utilisez principalement pour déverrouiller l’appareil. Cependant, il est certifié Paypal, ce qui signifie que vous pouvez également l’utiliser comme un moyen d’effectuer des paiements sur certaines boutiques. Mais c’est une caractéristique qui va devoir mûrir, en particulier pour les pays en développement où les paiements sont effectués en utilisant principalement la monnaie et les cartes de crédit.

Le S5 est équipé d’un appareil photo ISOCELL de 16 mégapixels avec autofocus et flash LED. La technologie ISOCELL garantit que davantage de lumière pénètre dans la lentille résultant des images détaillées plus élevées et beaucoup mieux contrastées, spécialement par rapport à son prédécesseur, le Galaxy S4.

Galaxy S5 : capteur photo

Du côté du petit plus ajouté au smartphone, Samsung a embarqué un moniteur de fréquence cardiaque. Il fonctionne en plaçant simplement votre pouce de manière strictement verticale sur le capteur sous l’appareil photo, et sous peine d’être calme. Une fois recueillie, l’application S Health s’occupe de vous indiquer le nombre de vos BPM. Bien que l’existence de ce dernier ne semble pas vital, cela n’a pas plus de sens si vous portez le Gear Fit ou la Gear 2, qui disposent eux aussi de leur propre capteur de fréquence cardiaque. Un petit plus pour ravir certaines personnes certainement.

Galaxy S5 : moniteur de fréquence cardiaque

L’appareil prend en charge les normes USB 3.0 et USB On The Go, de sorte que vous pouvez utiliser un périphérique USB pour ajouter du stockage en plus d’une carte micro-SD. Il y a aussi le port infrarouge, le MHL, une puce NFC, et le Wi-Fi Direct (mais pas DLNA). Le Wi-Fi est conforme 802.11a/b/g/n/ac. Le S5 est alimenté par une batterie de 2800 mAh.

Contrairement à HTC, Samsung n’a pas réellement travaillé sur la qualité sonore.

Galaxy S5 : appareil photo

Comme mentionné précédemment, le Galaxy S5 dispose d’un appareil photo ISOCELL de 16 mégapixels capable d’offrir une ultra-haute définition, et une mise au point automatique ultra-rapide, ainsi qu’une LED lumineuse pour vous aider à prendre de superbes photos même dans l’obscurité. L’appareil peut enregistrer des vidéos au format UHD (Ultra Haute Définition) et Full HD. Cependant, l’UHD ne peut enregistrer que 5 minutes en une seule fois et puis il faudra de nouveau commencer un enregistrement pour enregistrer davantage. La technologie ISOCELL a certainement ajouté de la valeur à l’ensemble des clichés avec plus de lumière et un meilleur contraste. Le fait que la lentille peut prendre plus de lumière aide le S5 à fournir des images plus détaillées.

L’interface de l’application de l’appareil photo a été repensée et il est plus facile de basculer entre les différents paramètres. Les modes ne se présentent plus d’une manière cyclique, au lieu d’une simple liste. Il y a maintenant un petit nombre de modes offerts avec la prise de vue de l’appareil. Le menu des paramètres est également classé, plutôt qu’une simple liste détaillant les options. Il y a aussi un tas de filtres que vous pouvez choisir pour ajouter plus de glamour à vos photos. Encore une fois, vous pouvez télécharger des effets supplémentaires si vous le souhaitez.

Galaxy S5 : appareil photo

Deux caractéristiques qui sont principalement une nouvelle addition à l’application Appareil Photo du Galaxy S5 sont une mise au point sélective, et de réaliser en temps réel un cliché HDR. Avec la mise au point sélective d’activée, vous allez pouvoir prendre un objet de près, et prendre une photo macro. Vous pouvez alors choisir de vous concentrer soit sur le sujet ou l’arrière-plan. Cette fonctionnalité fonctionne mieux si votre sujet et le fond ont une distinction de couleur claire. C’est toujours un plaisir que d’avoir un cliché qui sort de l’ordinaire après une journée de shooting.

Galaxy S5 : cliché 4 sans mise au point
Galaxy S5 : cliché 4 avec mise au point

La seconde est la fonction HDR en temps réel. Celle-ci est très utile lorsque vous êtes dans un endroit offrant un mauvais éclairage, ou là où la lumière est vive qui font que votre image à soit un teint terne ou surexposée. Avec le mode HDR activé, la caméra va alors faire de son mieux sur les zones faiblement éclairées et les zones éclairées vivement, pour donner une image compensée avec le meilleur rendu.

Galaxy S5 : cliché 1
Galaxy S5 : cliché 2
Galaxy S5 : cliché 3

Samsung affirme que prendre une photo est extrêmement rapide – il ne faut que 0,3 secondes pour cliquer sur une image. Mais, à chaque fois que vous cliquez, indépendamment du fait que le sujet est au point ou pas, la caméra peut prendre une photo. Donc, cela signifie qu’il y a une possibilité d’avoir une image floue.

Galaxy S5 : logiciel

Il va sans dire que Android 4.4 est le système d’exploitation de choix, sur lequel on va retrouver une toute nouvelle version de la surcouche TouchWiz, qui a subi un changement significatif de conception en particulier par rapport aux dispositifs phares précédents tels que le Galaxy S4 et le Galaxy Note 3. Malheureusement, ce mariage ne fait pas toujours bon ménage. Par exemple, le menu des réglages est très différent de ce que l’on a l’habitude de voir. Les changements sont plus importants en termes de graphismes, sur l’utilisation des couleurs et un peu en ce qui concerne les fonctionnalités. Les icônes utilisées sont simples, minimaliste et rond avec l’utilisation de couleurs vives qui lui donnent un look très “flat”.

Galaxy S5 : Android 4.4
Galaxy S5 : TouchWiz

Samsung en a profité pour diminuer le nombre d’applications pré-installées, ce qui suggère que le smartphone est plus allégé, et le cas échant vous pouvez les retrouver sur le propre portail d’applications de Samsung qui est en concurrence avec le Google Play Store. Parmi les applications qui restent, S Planner, une très belle application de Samsung permettant de gérer vos agenda. Je ne suis pas un fan de My Magazine, un agrégateur de news qui occupe un écran d’accueil, donc je l’ai abandonné. Cependant, je ne doute pas qu’il va trouver des fans.

D’autres réglages familiers aux dispositifs de Samsung sont intacts. Air View vous permet de prévisualiser les données en plaçant un doigt au-dessus de l’écran, vous pouvez également visualiser deux applications en même temps en utilisant plusieurs fenêtres.

Pour revenir sur S Health, alors que celle-ci existe depuis un petit moment, c’est tout de même le premier smartphone à inclure un capteur de fréquence cardiaque. Il vous suffit de poser un doigt sur le capteur juste sous la lentille de l’appareil photo sur la coque arrière pendant quelques secondes pour avoir une lecture. Vous pouvez l’utiliser pour enregistrer la façon dont votre fréquence cardiaque évolue en fonction de votre forme, mais ce n’est pas non plus un appareil performant si vous devez suivre votre rythme de manière poussée.

S Health
S Health

S Health comprend également un podomètre et un journal de bord permettant d’enregistrer vos aliments, et vous pouvez vous fixer des objectifs, écouter de la musique pendant que vous faites de l’exercice, et visualiser vos performances sous forme de graphiques. Il n’y a rien ici que vous ne pouvez pas avoir à partir d’une multitude d’applications tierces, et inutile de dire que Samsung va approfondir son écosystème avec tous ses objets connectés.

Galaxy S5 : autonomie

Avec une batterie de 2800 mAh, le Galaxy S5 de Samsung pourrait être démuni en terme de puissance, mais j’ai été agréablement surpris de voir que je pouvais passer une journée sans trop de difficulté, et si vous pensez vraiment que vous en avez réellement besoin, vous pouvez acheter une deuxième batterie que celle fournie pour multiplier l’autonomie.

Sinon, vous pouvez passer en mode d’économie d’énergie ou en mode ultra économie d’énergie. Ce dernier va tout simplement tout couper les fonctionnalités de base, et vous laisse avec un écran noir et blanc, mais comme je l’ai noté ailleurs, celui-ci est très efficace.

Galaxy S5 : verdict

Il y a tellement de fonctionnalités entassées dans le Galaxy S5 qu’il est probable que la plupart des gens ne vont jamais toucher certaines des caractéristiques phares du smartphone. Alors pourquoi les embarquer ? Et bien, différentes personnes vont utiliser la multitude de caractéristiques. Samsung a soigneusement évité de les mettre dans un coin pour rien. Au lieu de cela, la firme sud-coréenne a ajouté de nouvelles fonctionnalités tout en retirant certaines applications, de sorte que l’effet global est un smartphone plus net que certains aurait pu s’attendre.

Les deux irritations clés sont les pauvres haut-parleur et une conception entièrement en plastique. Mais, si vous pouvez vivre avec ces inconvénients, c’est un excellent appareil.

En revanche, si vous utilisez toujours un smartphone phare de dernière génération, la différence de prix peut ne pas être justifiée par rapport à son prédécesseur. Mais si vous êtes quelqu’un qui veut suivre la technologie et/ou disposer d’un smartphone résistant à l’eau et la poussière, le S5 peut être un choix évident. Avec les smartphones tels que le HTC One M8 et le Xperia Z2 également en vent, vous pourriez réfléchir à deux fois avant de sauter sur celui-ci.

Mots-clé : Galaxy S5Samsungtest
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.