Fermer
Mobile

Et bien, cela a été vite bâclé ! Google vend Motorola Mobility

Après 29 petits mois, l’histoire d’amour entre Google et Motorola a pris fin. Le 15 août 2011, Google a annoncé son intention d’acquérir Motorola Mobility pour 12,5 milliards. Aujourd’hui, le géant de la recherche a annoncé son intention de vendre cette dernière à Lenovo pour … 2,91 milliards de dollars. Oui, Google a vu que Moto était si mal en point, que la firme de Mountain View n’a pas hésité à s’assoir sur 7 milliards de dollars pour être libre…

Dans le cadre de la séparation, Google conservera toutes les affaires de Motorola, c’est-à-dire l’immense portefeuille de brevets, qui avait d’ailleurs été l’une des principales motivations de Google pour racheter la société en 2012. Quant à Lenovo, la société a promis de garder le nom de la firme Motorola une fois tous les papiers administratifs régularisés.

“Le marché du smartphone est super compétitif, et prospère, il aide à être au summum lorsque l’on veut sortir un dispositif”, a déclaré le PDG de Google, Larry Page. “C’est pourquoi nous pensons que Motorola sera mieux servi par Lenovo – qui a une croissance rapide sur le marché des smartphones et est le plus grand (et la plus forte croissance) fabricant de PC dans le monde”, poursuit-il. Autrement dit, cette décision va permettre à Google de consacrer son énergie à stimuler l’innovation à travers l’écosystème Android, au profit des utilisateurs partout dans le monde.

L’article poursuit en mentionnant que Lenovo dispose de l’expertise nécessaire à l’échelle de Motorola pour en faire un “acteur majeur” dans l’écosystème Android, et à l’intention de garder l’identité de la marque Motorola distincte, tout comme elle l’a fait avec la marque ThinkPad alors racheté à IBM en 2005. Google conservera la “grande majorité” des brevets de Motorola, qui lui servira afin de “se défendre contre l’ensemble de l’écosystème Android”.

En tout cas, la performance de Motorola Mobility n’a pas été à la hauteur de son prix d’achat. Depuis que Motorola a été acquis par Google, cela a été une source constante de tension. Motorola a perdu beaucoup d’argent 248 millions de dollars pour le seul dernier trimestre de l’année 2013.
Alors que Motorola était l’une des sociétés pionnières de la téléphonie mobile dans les années 1970, la société avait malheureusement raté le tournant des smartphones, à tel point qu’elle n’a jamais pu rattraper son retard et devenir la puissance que l’on attendait tous.
Malgré son intention de se remettre à flot l’année dernière en sortant l’ambitieux Moto X, un smartphone personnalisable fortement axé sur le « made in USA » en raison des usines de production sur le territoire américain, Motorola s’est confronté à la rude concurrence. En effet, même si le Moto X, et son petit frère le Moto G avaient de quoi séduire les consommateurs, avec la multitude de smartphones aujourd’hui sur le marché il paraissait bien compliqué pour Motorola de redevenir le leader qu’elle était d’un simple claquement de doigts. En baissant récemment le prix de son Moto X, ce signe ne trompait pas : les ventes n’étaient pas à la hauteur des attentes.

Enfin, cette nouvelle intervient quelques semaines après que Google ait acquis la startup Nest. Depuis lors, il a été largement spéculé que son rôle au sein de Google irait bien au-delà que d’un “simple thermostat”. Il est important de souligner que l’équipe de Nest comprend de nombreux anciens ingénieurs d’Apple…

L’accord doit être approuvé par les États-Unis et la Chine, qui aura un an pour se prononcer – l’acquisition par Google de Motorola n’a pas été achevée avant le 22 mai 2012.

Mots-clé : acquisitionGoogleLenovoMotorola
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.