Fermer
ActualitésGoogle

Mystère résolu ! Les barges de Google, un ‘espace interactif’ pour montrer les nouvelles technologies

Après des semaines à rendre le public anxieux (ou, au moins, les journalistes fous de la technologie) et complètement dans l’obscurité, Google a finalement confirmé ce qui se cache derrière les soi-disant “barges mystères” qui sont ancrées dans les eaux au large de la Californie et le Maine. Un porte-parole de Google a indiqué à TechCrunch que les barges seront probablement utilisées comme un “espace interactif” pour montrer les nouvelles technologies de l’entreprise, comme les Google Glass.

“Les barges Google … une datacenter flottant ? Un bateau pour des soirées sauvages ? Une barge abritant le dernier dinosaure restant ? Malheureusement, aucune de ces réponses”, a déclaré le porte-parole de Google. Bien qu’il soit encore tôt et que les choses peuvent changer, nous étudions d’utiliser le chaland comme un espace interactif où les gens peuvent en apprendre davantage sur les nouvelles technologies, a-t-il indiqué.

Aussi étrange que cela puisse paraître, je ne suis pas du tout convaincu sur le fait que Google prenne la peine de construire des structures de quatre étages sur des barges sans vraiment savoir ce que diable ils vont leurs réserver, et la déclaration du porte-parole vient essentiellement confirmer sur ce à quoi on pouvait s’attendre de ces énigmatiques structures.

Mystère résolu ! Les barges de Google seront un 'espace interactif' pour montrer les nouvelles technologies

La semaine dernière, il a été mentionné que les barges seraient utilisées comme un “showroom”, ou encore feraient office “d’événements spéciaux” et “d’expositions d’art”.

Techniquement, les barges sont détenues par une société nommée By and Large. En gros elle est le propriétaire de quatre barges, dont deux sont à San Francisco, et l’autre au large de Portland, dans le Maine.

Étonnant comme principe mais pourquoi pas !

Mots-clé : bargesshowroom
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.