Fermer

CareerCast.com a publié récemment le classement des meilleurs et pires emplois de l’année 2011 aux USA. La palme revient à la fonction d’ingénieur logiciel qui arrive en tête d’une liste de 200 professions, qui aurait le mérite d’être bien payée pour un travail peu stressant et peu fatiguant.

L’étude

Selon le rapport sur l’évaluation des offres d’emplois (Jobs Rated), le poste ingénieur logiciels qui couvre, la conception et la création de logiciels, que ce soit pour des systèmes d’exploitation où pour des applications mobiles jusqu’aux jeux interactifs, est le métier qu’il fait bon d’exercer de nos jours.

Le classement est basé sur cinq critères fondamentaux, parmi 200 métiers : l’environnement de travail, les exigences physiques (pénibilité) et émotionnelles (compétitivité, contact avec les autres, etc), les perspectives, les revenus et le stress.

Les avantages mis en avant selon l’étude pour le métier d’ingénieur logiciel sont : rechercher, désigner, développer et maintenir des systèmes logiciels à buts médicaux, scientifiques et industriels. Si le salaire fait partie des attraits du métier (moyenne de 87.000 dollars (60 993 euros) annuels), ce qui pour les débutants, laisse augurer de belles possibilités d’augmentation, c’est avant tout la forte employabilité et le faible niveau de stress qui lui vaut sa première place au podium.

The geeks strike back - Software Engineer

Mes chers lecteurs, dont probablement certains d’entre vous exercent ce métier, êtes-vous d’accord que vous avez moins de stress que la moyenne des travailleurs ? Voici mon point de vue : compte tenu des délais de plus en plus courts, des projets serrés, l’exigence des utilisateurs, des changements incessants de la technologie, les ingénieurs logiciels peuvent avoir beaucoup de maux de tête. Certainement, plus stressant que le second métier décrit dans cette étude : mathématicien. En effet, ils n’ont pas à traiter en direct avec des gens toute la journée, seulement “parler” avec les nombres.

Selon l’étude, le succès de ce métier et donc la forte demande pour ce type de profils est due à l’émergence de deux industries : les applications Web et le cloud computing.

A proliferation of companies making applications for smartphones and tablets, along with the push to develop ‘cloud’ software hosted entirely online, has made the job market for software engineers broader and more diverse. And a diverse job market brings improvements in stress factors such as growth potential and competitiveness, as workers become less beholden to employers or vulnerable to outsourcing. In fact, the stress ranking for software engineer improved 10 spots this year, jumping from 25th to 15th place overall. [CareerCast]

Du fait de ce marché de l’emploi très favorable pour les candidats, les Ingénieurs développements se sentiraient, selon l’étude, moins vulnérables face à leurs employeurs et à l’out-sourcing, et donc moins stressés…

L’emploi d’ingénieur logiciel devrait gonfler avec plus de 295 200 emplois, soit plus de 32%, entre 2008 et 2018 selon les rapports du département du travail des États-Unis. Ce taux est bien supérieur à la moyenne pour toutes les professions, les entreprises souhaitant constamment intégrer les nouvelles technologies dans leur phase de conception.

Le métier

Que fait-il ?

L’ingénieur logiciel conçoit et réalise des logiciels informatiques pour des utilisateurs spécifiques, qui peuvent être des particuliers ou des entreprises. Il analyse les besoins de ces utilisateurs pour définir les fonctions du logiciel qu’il doit créer. Il participe ensuite aux phases de tests et peut intervenir sur la maintenance du logiciel.

Comment travaille-t-il ?

L’ingénieur logiciel se voit confier toutes les responsabilités liées au développement du produit. Il analyse alors les tâches qui seront exécutées sur l’ordinateur. Il rédige ensuite un cahier des charges et constitue une maquette du logiciel. C’est dans un atelier de génie logiciel qu’il passe à la programmation : il utilise alors des outils et des méthodes informatiques d’aide à la production de logiciel. Enfin, il pratique les tests qui permettront de valider le produit avant de le mettre à la disposition de ses clients.

Où exerce-t-il ?

Travaillant sous la direction d’un chef de projet, l’ingénieur logiciel passe beaucoup de temps avec une équipe d’informaticiens. Il participe aussi à des réunions avec le destinataire du logiciel, qu’il s’agisse d’un utilisateur en interne ou d’un client extérieur.

Conclusion

Après deux années de crise les informaticiens ont donc de nouveau la cote. “The geeks strike back” résume le site américain ! Dans les 30 meilleurs jobs de l’année on trouve aussi l’analyste à la 5ème place, également stimulé par la croissance du Web et le cloud computing, le rédacteur technique en 26ème position et le programmeur à la 28ème place de ce top 30.

Il est vrai que le métier d’ingénieur logiciel comporte de nombreux avantages : emploi du temps flexible, ambiance de travail agréable (généralement en open space), un métier passionnant dans lequel on est réellement au cœur du système de l’entreprise, un développement à la fois des capacités de raisonnement et une vue d’ensemble du développement informatique permet d’enrichir ses compétences. En plus des opportunités de carrière, des bons salaires et de la stabilité des postes, beaucoup de développeurs voient grand et se lanceraient de plus en plus dans la création de leurs propres entreprises.

En revanche, l’ingénieur logiciel devra travailler parfois dans l’urgence, tard le soir et le weekend pour finir dans les temps, du fait des délais qui sont souvent trop justes. Autre inconvénient, certains reprochent à leur métier la nécessité de se mettre régulièrement au niveau. Ils trouvent difficile de suivre les évolutions avec les langages et les nouvelles pratiques qui ne cessent d’apparaître ou de se modifier.

Dans ce classement les métiers de l’informatique apparaissent en tête du classement, de quoi vous donner des envies de changer de pays ? Envie d’évoluer sur une nouvelle carrière ? Dîtes-vous qu’il n’est jamais trop tard !

Mots-clé : 2011CareerCastclassementingénieur logicielmétierUSA
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.