fermer
Smartphones

Honor Magic 6 : une impressionnante caméra et un système de charge de 66 W

Honor Magic 6 : une impressionnante caméra et un système de charge de 66 W

Le nouveau fleuron de Honor, le Magic 6, ne devrait pas être commercialisé avant l’année prochaine, mais des informations sur le smartphone ont déjà été divulguées. Nous avons déjà parlé du chipset du Magic 6, le Snapdragon 8 Gen 3, le processeur le plus récent et le plus puissant de Qualcomm, mais de nouveaux détails sur le flagship sont apparus en Chine.

Le célèbre Digital Chat Station affirme que le Honor Magic 6 Pro sera doté d’une impressionnante caméra à zoom périscopique de 160 mégapixels au lieu des 200 mégapixels précédemment annoncés.

Le rapport mentionne également que tous les modèles Magic 6 seront équipés du capteur OV50K d’Omnivision, qui bénéficie de la technologie unique LOFIC (lateral overflow integration capacitor-based CMOS) qui offre des capacités d’imagerie améliorées. Ce capteur, d’une taille de 1/1,3 pouce, promet une amélioration constante de la qualité lors de la capture de photos.

Outre les modifications apportées à la caméra, l’ensemble de la série Magic 6 a bénéficié d’améliorations majeures par rapport à la précédente gamme.

L’une des choses qui pourraient rester inchangées est la vitesse de chargement. Bien que des rumeurs aient affirmé que le Honor Magic 6 pourrait être amélioré et offrir aux clients un support de charge allant jusqu’à 80W, par opposition aux vitesses de charge de 66W du Honor Magic 5, il semble qu’Honor ait décidé de ne pas le faire.

Le Honor Magic 6, qui n’a pas encore été annoncé, a récemment été repéré par l’autorité chinoise 3C, et le listing confirme que le smartphone dispose d’une vitesse de charge maximale de 66 W, la même que celle de la série Honor Magic 5. Peut-être que le modèle Pro offrira une vitesse de charge plus élevée, mais ce n’est qu’une supposition pour l’instant.

Tags : HonorHonor Magic 6Honor Magic 6 Pro
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.