fermer
Mobile

Foxconn investit 1,5 milliard de dollars en Inde pour répondre aux objectifs d’Apple

Foxconn investit 1,5 milliard de dollars en Inde pour répondre aux objectifs d'Apple

L’un des principaux fournisseurs d’Apple, Foxconn Technology, a révélé son intention d’investir plus de 1,5 milliard de dollars dans un projet de construction en Inde pour répondre à des besoins opérationnels, comme l’indiquent les documents de sécurité taïwanais déposés lundi.

L’investissement substantiel de 1,541 milliard de dollars a été acheminé par l’intermédiaire de la filiale de Foxconn, Hon Hai Technology India Mega Development, une entité enregistrée dans l’État indien de Maharashtra depuis 2015, selon les dépôts de titres taïwanais et les documents d’entreprise indiens, d’après CNBC.

Simultanément, un dépôt de la même filiale a indiqué un budget équivalent en roupies indiennes pour une entreprise de construction visant à répondre aux besoins opérationnels.

Foxconn, qui a d’importantes activités en Chine continentale, joue un rôle essentiel dans la fabrication de l’iPhone d’Apple. L’entreprise a été confrontée à des difficultés lorsque les blocages liés à la COVID-19 ont perturbé la production en 2022, ce qui a incité les fournisseurs d’Apple, y compris Foxconn, à reconsidérer leur forte dépendance à l’égard de la Chine.

L’entreprise a annoncé plusieurs projets en Inde, dont un projet de 600 millions de dollars au Karnataka et un autre de 500 millions de dollars au Telangana, dans un contexte d’incertitude géopolitique.

L’Inde comme cible

Il y a quelques mois, Foxconn s’est retiré d’une coentreprise indienne de fabrication de puces d’une valeur de 19,5 milliards de dollars, invoquant un « accord mutuel ». Malgré cela, Foxconn a exprimé sa confiance dans les ambitions de l’Inde en matière d’industrie des semi-conducteurs.

Le président de Foxconn, Liu Young-way, a souligné le potentiel de l’Inde lors d’une présentation des résultats en août, déclarant que l’entreprise considérait son investissement de plusieurs milliards de dollars comme un simple début, selon un rapport de CNA.

Apple a connu une forte demande pour ses produits haut de gamme, notamment l’iPhone 15 Pro et Pro Max, ce qui a entraîné des retards de livraison dans plusieurs pays cette année. Selon Barron’s, les modèles Pro haut de gamme ont connu des délais de livraison plus longs que les versions de base du smartphone, plus abordables.

Alors que Foxconn étend sa présence en Inde, ce mouvement stratégique s’aligne non seulement sur les efforts continus d’Apple pour sécuriser sa chaîne d’approvisionnement, mais contribue également aux aspirations de l’Inde à devenir un centre important pour la fabrication électronique et la production de semi-conducteurs.

Les installations d’Apple confrontées aux risques du changement climatique

Une analyse approfondie de Bloomberg Opinion met en lumière un paradoxe dans l’engagement environnemental d’Apple. L’examen minutieux de la vaste chaîne d’approvisionnement de l’entreprise, qui s’étend sur plus de 400 sites dans près de 30 pays, révèle une vulnérabilité aux effets du changement climatique qu’Apple cherche à combattre.

L’analyse, qui s’appuie sur les rapports des fournisseurs d’Apple et sur des données mondiales relatives à la production d’électricité, aux conditions météorologiques, aux zones inondables, à l’impact économique et aux émissions de carbone, souligne que les régions les plus sensibles au changement climatique correspondent aux centres de production d’Apple.

Ce risque n’est pas l’apanage d’Apple, puisque de grands acteurs de l’électronique tels que Samsung, Sony et Dell s’approvisionnent également auprès de fournisseurs situés dans ces régions vulnérables au changement climatique. La ceinture qui s’étend de l’Inde au Japon en Asie est particulièrement exposée à l’intensification des catastrophes naturelles dues au réchauffement climatique, et c’est précisément là qu’Apple a établi une présence manufacturière significative.

Alors qu’Apple se distingue par son engagement en faveur de la transparence dans la divulgation des conditions de travail et des impacts environnementaux, ce paradoxe souligne le défi complexe auquel sont confrontées les entreprises dotées de vastes chaînes d’approvisionnement lorsqu’elles naviguent à la convergence de la durabilité environnementale et de la résilience opérationnelle dans le contexte du changement climatique.

Le géant mondial de la technologie, dirigé par le PDG Tim Cook, est un défenseur de longue date de la durabilité environnementale, l’action climatique faisant partie intégrante de l’éthique de l’entreprise. Apple a affirmé la neutralité carbone de toutes ses installations depuis 2020 et se targue d’avoir réduit ses émissions de 45 % depuis 2015. Cook a déclaré avec audace que d’ici 2030, tous les appareils Apple auraient un impact net nul sur le climat.

Tags : AppleFoxconninde
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.