fermer
Réalité virtuelle et augmentée

Google explore un retour des Google Glass avec une nouvelle vision de la réalité augmentée

Google explore un retour des Google Glass avec une nouvelle vision de la réalité augmentée

Il est parfois surprenant de se rappeler que les Google Glass ont été les pionnières de la réalité augmentée grand public il y a plus de 10 ans. Malheureusement, des inquiétudes concernant la confidentialité de la caméra ont contraint Google à mettre de côté cette idée à l’époque. Cependant, aujourd’hui, avec des géants tels qu’Apple, Meta et de nombreux développeurs qui se préparent à l’essor de la réalité augmentée, les Google Glass semblent avoir été en avance sur leur temps.

Un tout nouveau dépôt de brevet révèle que Google explore toujours la possibilité de relancer un produit similaire aux Google Glass, en accordant une attention particulière à la caméra qui avait été au cœur des préoccupations dans la première version. Dans une demande de brevet soumise à l’USPTO, Google décrit comment une caméra intégrée à un dispositif porté sur la tête pourrait être utilisée pour lancer des applications de réalité augmentée/virtuelle (AR/VR) et contrôler des fonctionnalités associées.

L’idée centrale est que la caméra déterminerait si l’utilisateur fixe l’écran d’une montre intelligente associée, comme la Pixel Watch. Une fois cette détection effectuée, la caméra identifierait les icônes et capturerait les gestes effectués sur l’écran tactile de la montre. À ce stade, elle serait en mesure de comprendre l’intention de l’utilisateur d’ouvrir l’application correspondante dans l’environnement virtuel, comme détaillé dans le brevet.

Google explique dans le brevet : « Dans certains cas, le dispositif porté sur la tête peut déterminer que l’utilisateur a l’intention de fournir des données au dispositif porté sur la tête via le dispositif portable, sur la base de la caméra frontale capturant une image du dispositif portable… sur la base de la caméra de suivi du regard capturant des images indiquant que l’utilisateur se concentre sur une image présentée par l’écran ».

Une fois que le casque a discerné l’intention de l’utilisateur d’interagir avec l’écran (les données de l’accéléromètre de la montre, telles que le rapprochement du bras vers le visage, sont utiles à cet égard), le casque commence à recevoir des « données tactiles brutes » provenant de la montre intelligente. Par exemple, si un utilisateur effectue un geste de défilement sur la montre, cela indiquerait au casque de faire défiler un document ouvert. Dans un autre scénario, une pression sur l’écran de la montre permettrait de positionner un curseur. Ces gestes incluraient également la reconnaissance des lettres de l’alphabet dessinées sur l’écran de la montre, facilitant ainsi l’ouverture d’applications correspondantes à partir d’un menu affiché sur l’écran du casque.

La montre comme télécommande gestuelle

En résumé, cette technologie utilise la montre connectée comme une télécommande gestuelle pour le casque, éliminant ainsi la nécessité de recourir à des commandes vocales par Google Assistant ou à un contrôleur tactile supplémentaire.

Google a cessé de commercialiser la dernière version professionnelle des Google Glass en mars 2023, et jusqu’à présent, il n’y a aucune indication qu’une résurrection de cette gamme est en cours. Cependant, le fait que l’entreprise continue de déposer des brevets pour garantir que tout futur casque sera compatible avec d’autres produits « Made by Google » est certainement significatif.

Tags : brevetGoogleGoogle GlassGoogle Glass 3Pixel Watch
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.