close
Réseaux sociaux

Musk aurait licencié deux autres cadres de Twitter au milieu de rumeurs de nouveaux licenciements

Musk aurait licencié deux autres cadres de Twitter au milieu de rumeurs de nouveaux licenciements

Elon Musk a donné le coup d’envoi de sa prise de contrôle de Twitter en licenciant près de la moitié du personnel de l’entreprise, mais ce n’était que le début de l’exode massif de Twitter 1.0 — le terme de plus en plus populaire pour désigner la plateforme qui existait avant l’acquisition par Musk.

La nouvelle version de Twitter, celle qu’il appelle la version 2.0, fonctionne avec un effectif beaucoup plus réduit, suite à l’étrange e-mail envoyé par Musk au milieu de la nuit, dans lequel il demandait aux employés d’accepter de travailler « de manière extrêmement intensive » ou de démissionner de force avec trois mois d’indemnités de licenciement.

Des initiés ont affirmé que ce mandat de dernière minute ne s’est pas déroulé comme prévu, et qu’en fin de compte, environ 1 200 employés ont volontairement accepté l’indemnité de départ plutôt que de rester à travailler jusqu’à l’épuisement. De nombreux cadres ont également quitté l’entreprise au cours des deux dernières semaines, certains contre leur gré, d’autres volontairement. Dans la dernière mise à jour, deux autres anciens cadres de Twitter ont quitté l’entreprise, dont un qui avait prévu de démissionner, mais qui aurait été convaincu de rester à la dernière minute.

Selon des sources anonymes qui ont parlé à Bloomberg, Musk a licencié Robin Wheeler et Maggie Suniewick. La raison, selon les initiés, était leur refus de licencier des employés supplémentaires.

Les mêmes sources affirment que Twitter pourrait connaître une autre série de licenciements d’ici aujourd’hui, qui toucheraient les employés chargés des ventes et du marketing de la société. Suniewick et Wheeler ont tous deux confirmé leur départ de Twitter dans leurs tweets respectifs, tous deux vagues, mais avec l’incontournable emoji de salut qui est devenu le moyen par défaut des employés de Twitter pour dire aux autres qu’ils vont quitter l’entreprise.

Les dures semaines arrivent

Cette décision est quelque peu surprenante, car Wheeler aurait eu l’intention de démissionner de l’entreprise le même jour que Yoel Roth, qui a volontairement quitté le Twitter 2.0 de Musk. Des sources affirment que Wheeler a été convaincue de rester à la dernière minute, et qu’elle a publié peu après une déclaration indiquant qu’elle resterait dans l’entreprise. Aujourd’hui, seulement une semaine plus tard, elle a quitté Twitter 2.0.

Wheeler était responsable des ventes chez Twitter, ce qui signifie qu’elle était chargée de travailler avec les annonceurs, qui sont depuis devenus sceptiques à l’égard de Twitter, du moins en tant que plateforme viable pour la promotion de leurs produits. La décision malavisée de Twitter de lancer le nouvel abonnement Blue, offrant des badges de vérification en tant que produits payants, a donné lieu à un certain nombre de comptes parodiant de grandes entreprises comme Nintendo. Eli Lilly aurait retiré ses publicités de la plateforme après qu’un tweet sur l’insuline gratuite lui ait coûté une petite fortune, selon le Washington Post.

Tags : Elon MuskTwitter
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.