close
Mobile

Qualcomm pourrait revoir la conception du Snapdragon 8 Gen 2

Qualcomm pourrait revoir la conception du Snapdragon 8 Gen 2

Qualcomm a dévoilé le mois dernier son dernier rafraîchissement de milieu de cycle, le Snapdragon 8+ Gen 1 haut de gamme, et les rumeurs ont déjà commencé à circuler sur son successeur, qui sera probablement connu sous le nom de Snapdragon 8 Gen 2. La plupart des puces destinées aux smartphones Android ont un processeur octa-core avec trois clusters, mais il semble que le Gen 2 aura une disposition différente.

L’auteur de la fuite Digital Chat Station, qui a de nombreuses fuites crédibles à son actif, affirme que le SM8550 Kailua, qui est apparemment le numéro de modèle et le nom de code, respectivement, du Snapdragon 8 Gen 2, sera basé sur le processus 4 nm de Taiwan Semiconductor Manufacturing Company (TSMC), qui a également été utilisé pour le 8 Plus Gen 1.

Ce qui est plus intéressant, c’est que la puce s’écartera de la conception commune d’un grand cœur Arm, de trois cœurs moyens et de quatre cœurs de faible puissance, utilisée par la plupart des fabricants de puces pour leurs puces haut de gamme qui alimentent les meilleurs smartphones Android.

En fait, même le Snapdragon 8 Plus Gen 1 est basé sur cette configuration, avec un cœur Cortex-X2, trois cœurs Cortex A710 et quatre cœurs Cortex A510. Il n’y a pas si longtemps, les puces avaient quatre grands cœurs et quatre petits cœurs. Par exemple, le Snapdragon 845 avait quatre cœurs A75 et quatre cœurs A55.

Le Snapdragon 8 Gen 2 va apparemment bouleverser les choses. Selon la fuite d’aujourd’hui, la puce comportera un groupe avec un cœur de génération Makalu, un autre groupe avec deux cœurs de génération Makalu, suivi de deux cœurs Matterhorn et de trois cœurs Klein R1.

Des puces de nouvelles et anciennes générations

Si cela ressemble à une salade de mots, la génération Matterhorn d’Arm fait référence à ses CPU Cortex de 2021, tandis que Makalu est destiné aux smartphones de 2022. Cela implique que le Snapdragon 8 Gen 2 aura un cœur Cortex-X3, qui n’a pas encore été annoncé, deux cœurs Cortex-A720, deux cœurs A710 de 2021 et trois anciens cœurs A510. L’informateur ajoute qu’il sera livré avec le GPU Adreno 740.

Arm a annoncé les générations Matterhorn et Makalu en 2020 et a déclaré qu’elles offriraient jusqu’à 30 % d’augmentation des performances. La société avait également déclaré qu’à partir des modèles de 2022, ses gros cœurs Cortex-A ne supporteraient que le jeu d’instructions 64 bits. Cela s’explique par le fait que le code 64 bits est plus rapide et plus réactif que le code 32 bits. Le média chinois IT Home rapporte que OPPO, Vivo et Xiaomi n’autorisent plus les nouvelles applications 32 bits sur leurs boutiques d’applications afin d’améliorer l’expérience des utilisateurs.

Les fabricants de puces prévoient apparemment de réduire progressivement le support du code 32 bits, ce qui semble expliquer pourquoi la puce Snapdragon 8 Gen 2 aura également des cœurs A710 et A510. Sinon, si elle opte uniquement pour les cœurs Makalu, les smartphones Android haut de gamme de l’année prochaine pourraient ne pas être en mesure d’exécuter certaines applications plus anciennes.

Quelques interrogations

Ainsi, bien qu’il ne soit pas inhabituel pour les fabricants de puces d’utiliser d’anciennes conceptions de CPU, ce qui n’est toujours pas clair, c’est pourquoi Qualcomm opte pour une conception différente. Ce qui semble étrange — comme l’a noté Android Authority — c’est qu’au lieu de s’en tenir à l’approche de fusion des cœurs d’Arm pour le Cortex-A510, qui voit deux cœurs appariés pour permettre le partage des ressources, Qualcomm opte également pour un seul cœur avec ses propres sources dédiées, ce qui pourrait réduire l’efficacité.

Se pourrait-il que les gains d’efficacité des cœurs moyens 2 +2 compensent cela ? Cela semble probable, étant donné que le célèbre leaker Ice Universe a déclaré à la fin du mois dernier que le Snapdragon 8 Gen 2 est beaucoup plus efficace que le Snapdragon 8 Plus Gen 1.

Tags : QualcommSM8550Snapdragon 8 Gen 2
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.