close
Mobile

Google I/O 2022 : Google aimerait qu’Apple supporte RCS avec son application Messages

Google I/O 2022 : Google aimerait qu'Apple supporte RCS avec son application Messages

Lors de la keynote de Google I/O de mercredi dernier, la société a souligné que son service de communication riche (RCS) compte plus de 500 millions d’utilisateurs actifs dans le monde. Pour ceux qui ne connaissent pas RCS, il s’agit de la plateforme utilisée par Google pour son application Messages et qui offre plusieurs des mêmes fonctionnalités que celles dont bénéficient les utilisateurs d’iOS avec iMessages. Il permet notamment d’envoyer des messages beaucoup plus volumineux que les petits messages autorisés par les SMS sur Android.

Comme RCS utilise une connexion de données au lieu d’une connexion cellulaire, les messages peuvent être envoyés et reçus par Wi-Fi. Des vidéos de meilleure qualité (sans parler des vidéos plus longues) peuvent être envoyées avec RCS, ainsi que des accusés de réception, et RCS offre désormais aux utilisateurs un chiffrement de bout en bout. Ce sont des choses qui sont disponibles pour les utilisateurs d’iPhone lorsqu’ils envoient des messages à d’autres utilisateurs iOS dans une conversation de groupe.

Mais dès qu’un utilisateur d’Android fait partie d’une conversation de groupe iOS, iMessage devient un SMS et les bulles de texte bleues deviennent vertes. C’est un gros problème pour les utilisateurs d’iOS, car cela signifie que grâce à cet utilisateur Android qui ose rejoindre leur chat de groupe, toutes ces superbes fonctionnalités d’iMessage ne peuvent pas être employées. Les images partagées ne sont pas de haute qualité, il n’y a pas de chiffrement ou d’accusé de réception et tout est de la faute de ce satané utilisateur Android.

C’est devenu un problème important, car les utilisateurs d’Android ont été malmenés parce qu’ils n’avaient pas d’iPhone et parce que les bulles de texte d’une discussion de groupe étaient passées du bleu au vert. Il y a quelque chose qu’Apple peut faire pour résoudre ce problème et c’est de permettre à son application Messages de supporter RCS. Lors de la conférence Google I/O cette semaine, Google a déclaré : « Nous espérons que tous les systèmes d’exploitation mobiles comprendront le message et passeront au RCS. Ainsi, vos messages seront privés, quel que soit l’appareil que vous utilisez ».

Garder les messages de ses clients privés n’est pas la seule raison pour laquelle Google aimerait voir Apple ajouter RCS à son application Messages. Cela mettrait fin à l’intimidation de la bulle de texte bleue/verte, ce qui signifie que les adolescents pourraient acheter des smartphones Android sans craindre de se faire harceler. Mais, Apple craint de perdre des clients si elle ne parvient pas à faire en sorte que iMessages semble spécial.

Le statut-co

Il est intéressant de noter que lorsque les utilisateurs de RCS se réunissent pour une discussion de groupe, ils voient tous des bulles de texte bleues et sont en mesure de profiter des fonctionnalités spéciales disponibles sur RCS qui incluent des vidéos plus longues, des accusés de réception, et la possibilité de partager des clips vidéo plus longs et des images photographiques en meilleure qualité. Mais dès qu’un utilisateur iOS rejoint le groupe, devinez ce qui se passe. Les bulles bleues deviennent vertes et toutes ces superbes fonctionnalités RCS disparaissent, remplacées par des capacités SMS.

En d’autres termes, ruiner un chat de groupe n’est pas quelque chose que seuls les utilisateurs d’Android peuvent faire. Il s’avère que les utilisateurs d’iOS peuvent impacter les utilisateurs d’Android et faire les mêmes choses à leurs discussions de groupe que les utilisateurs d’iOS accusent les utilisateurs d’Android de leur faire.

Peu importe ce que Google dit ou fait, Apple ne se laissera pas convaincre de faire un changement qui pourrait nuire aux ventes d’iPhone.

Tags : AppleGoogleiMessageIO 2022RCS
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.