fermer
Navigateurs Web

La version 100 de Chrome, Edge et de Firefox pourrait perturber certains sites Web

La version 100 de Chrome, Edge et de Firefox pourrait perturber certains sites Web

Chrome et Firefox sont si vieux qu’ils pourraient « casser » l’Internet. Google Chrome et Mozilla Firefox sont probablement les navigateurs Web les plus utilisés sur la planète. Google et Mozilla publient fréquemment de nouvelles mises à jour de leur navigateur Web, en augmentant à chaque fois le numéro de version. Les deux navigateurs sont sur le point d’atteindre la version 100, et certaines personnes craignent que le nouveau numéro de version ne casse certains sites Web.

Bien que cela puisse sembler anodin, ces numéros de version pourraient provoquer le bug de l’an 2000 pour les navigateurs Web et interrompre tous nos sites Web préférés, car l’Internet n’est pas encore prêt à gérer ces gros chiffres.

Pour ceux qui ne se souviennent pas du bug de l’an 2000, en 1999, des chercheurs ont réalisé que la plupart des ordinateurs basaient leurs horloges sur les deux derniers chiffres de l’année et que le 1er janvier, ils pensaient que l’an 2000 était 1900. C’était une énorme pagaille, mais des initiatives logicielles mondiales ont sauvé la situation.

Les navigateurs Web d’aujourd’hui pourraient être confrontés à une situation quelque peu similaire.

Les navigateurs Web ont une propriété appelée « User Agent ». Cette propriété contient des informations telles que le navigateur Web, le système d’exploitation et l’architecture du processeur, qui permettent aux sites Web d’identifier le navigateur utilisé par le visiteur. Il n’y a pas de manière standard de déclarer le « User Agent », bien qu’au fil des ans, il soit devenu assez long. Voici un exemple de chaîne User Agent :

Mozilla/5.0 (Macintosh; Intel Mac OS X 12_2_1) AppleWebKit/537.36 (KHTML, like Gecko) Chrome/98.0.4758.102 Safari/537.36

De nombreuses bibliothèques pour le Web utilisent le numéro de version et le nom du navigateur Web pour fonctionner. Cependant, toutes n’ont pas été codées en tenant compte des numéros de version majeurs à trois chiffres. Cela peut entraîner la rupture de certains sites Web et les empêcher de fonctionner comme ils le devraient.

Une solution temporaire

Heureusement, Google et Mozilla étaient préparés à cette éventualité. Les deux sociétés ont travaillé sur des stratégies d’atténuation comme le souligne Bleeping Computer. Au cours des derniers mois et des dernières semaines, Google Chrome et Mozilla Firefox ont mené des expériences visant à faire passer certains agents utilisateur à la version 100. Cela a donné lieu à de nombreux rapports de bugs et à quelques corrections.

Au cas où certains sites Web ne fonctionneraient toujours pas, Google et Mozilla ont prévu un plan de secours. Mozilla va geler le numéro de version à la version 99 pour les sites Web qui ne fonctionnent pas. Google, quant à lui, modifiera sa méthode de numérotation des versions en plaçant le numéro de version en deuxième position (par exemple, 99.101.4988.0 pour Chrome 101).

Les développeurs Web peuvent activer un flag spécial dans les versions actuelles de Chrome, Edge et Firefox pour que les navigateurs signalent la version 100. Ils peuvent ainsi vérifier l’existence de problèmes ou aider à trouver une solution. Étant donné que la version 100 de Chrome ne sortira pas avant le 29 mars et la version 100 de Firefox le 3 mai, les développeurs ont encore un peu de temps.

Tags : ChromeChromiumEdgeFirefox
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.