Fermer
ActualitésWeb

Free bouscule une nouvelle fois la toile en Janvier !

Free serait-il abonné à faire trembler la toile en janvier ? A-t-il pris l’habitude de s’attirer les foudres pour la nouvelle année ? Au vu de ce qui s’est passé l’an passé avec Free Mobile, allant jusqu’à bouleverser complètement l’écosystème du mobile au plus grand bonheur des Français, cette année la résolution de Xavier Niel semble moins adéquate et semble agacer une bonne partie des acteurs du Web Français … mais ça pourrait bien aller au delà !

En effet, si vous même vous suivez l’actualité high-tech, ou bien si vous traînez sur les réseaux sociaux et plus particulièrement Twitter, vous avez pu constater que Free a quelque-peu révolutionné non pas le mobile, mais la publicité. Je m’explique.

Le FAI chéri des Français, Free, a bouleversé le paysage Internet français encore une fois : dans une mise à jour du firmware du module Server de sa Freebox publiée hier soir, la société a ajouté une option de blocage des publicités à son routeur Freebox, et l’a activée par défaut.
Sur son blog, la société a simplement écrit que le firmware de la Freebox a subi une mise à jour 1.1.9 incluant “l’ajout d’une option adblocker permettant de bloquer des publicités (bêta)”.

Ce nouveau comportement signifie que n’importe quel utilisateur qui a le nouveau firmware va automatiquement bénéficier du blocage des publicités sur n’importe quel appareil connecté à Internet via la Freebox. Autrement dit, que vous soyez avec votre ordinateur de bureau, votre ordinateur portable, votre smartphone, votre tablette ou encore votre télé, enfin tous vos terminaux permettant d’accéder au Web par le biais d’une prise Ethernet ou du WiFi, devront pâtir de cette configuration. Il en va de même pour ceux connectés à votre réseau FreeWifi…
Comme le fait souligner macg, “c’est la première fois qu’un fournisseur d’accès à Internet propose de filtrer toutes les pubs qui devraient s’afficher sur les sites Internet”. D’autant plus que cette option est activée par défaut, laissant ainsi très peu de liberté aux utilisateurs. De plus, comme le souligne Korben dans un article ironique, pour aller trouver cette configuration c’est un peu un parcours du combattant, et je ne suis pas certain que tout le monde y aille …

Note : Si vous souhaitez désactiver de suite le blocage des publicités, allez dans les réglages de la Freebox, puis dans la rubrique “Connexion Internet” sélectionnez “Configuration” et “Blocage de la publicité”. De là, modifiez la valeur de l’option

Free bouscule une nouvelle fois la toile en Janvier !

Sans surprise, de nombreux sites français ne sont pas contents de cette décision, surtout que l’option ne possède aucune liste blanche de sites autorisés à afficher la publicité ! Comme le souligne Numérama, “Free est totalement irresponsable et menace de porter un coup violent à tout un pan de l’économie numérique !”, en signalant également que ce blocage semble affecter un certain nombre de grands réseaux publicitaires, y compris Google Adsense, NetAvenir, et AdTech.
De plus, Google Analytics est aussi concerné par ce blocage. En effet, les visites des Freenotes ayant cette option déjà activée ne sont plus comptabilisées ! Je vous le dis, tout l’Internet fou le camp 🙂

Enfin, le célèbre site de news dédiées à Free, Freenews, a également rédigé son petit billet sur son blog en faisant valoir comment et pourquoi ses lecteurs devraient désactiver cette option : “La plupart des sites en accès gratuit, comme Freenews, reposent sur la publicité pour se financer. Sans publicité, ils n’existeront plus — NOUS n’existerons plus. Aussi, nous pensons que le choix de bloquer les publicités pour chaque site, au cas par cas, doit reposer sur l’utilisateur et non sur un blocage généralisé par le fournisseur”, indique Yoann.

Si pour le moment nous n’avons pas assez de recul pour savoir l’impact que va avoir cette décision, celle-ci semble déjà secouer les twittos – il suffit de suivre le hashtag #AdGate sur le réseau social de microblogging.

Personnellement je pense que les principaux revenus des petits blogs tels que le BlogNT passent par la rémunération de la publicité ! Il est clair que si on vient me couper mes vivres ça me dérangera pas réellement car le blog n’est pas dans l’optique de me faire manger tous les jours mais c’est évident que je pourrais moins en faire – baisse de la structure d’hébergement, développement d’applications tierces ou tout simplement frais annexes au blog. Bref, ça ne changera pas ma vie, juste celle du blog qui sera de facto bien moins alimentée. Ou bien, comme me l’a souligné une personne je proposerais d’autres moyens de rémunération ponctuelle – même si je dois avouer que la mise en place de Flattr n’a jamais pu répondre à ce besoin.

Ensuite dire que je vais changer de FAI suite à cette prise de “pouvoir” de Free je ne pense pas. Jusque là j’ai toujours été satisfait de leurs services. Alors certes cette décision semble radicale puisque Free semble au travers de la Freebox, intercepter les requêtes DNS envoyées vers des serveurs identifiés comme fournisseurs de publicités, et les remplace à la volée pour les bloquer – ce qui est vraiment intrusif – mais j’ai dans l’espoir qu’il ne s’agit que d’une erreur bien que ZDNet indique qu’il s’agit d’une “nouvelle politique pleinement assumée”.

Avant de nous emballer, attendons de voir la réponse de Free, du gouvernement – Fleur Pellerin a indiqué sur Twitter vouloir rencontrer les protagonistes de cette affaire – mais également et plus particulièrement des gros acteurs du Web – je pense notamment à Google dont la principale source de revenus se base sur la publicité.

Selon vous, est-ce le rôle d’un FAI de bloquer par défaut les publicités à la volée ? Free a t-il fait une erreur ?

Mots-clé : AdGateFreepublicitérevenusweb
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.