close
OS

Windows 11 sur les Mac M1 ? Ce n’est « pas un scénario pris en charge » pour Microsoft

Windows 11 sur les Mac M1 ? Ce n’est « pas un scénario pris en charge » pour Microsoft

Comme la discussion sur la coopération du nouveau système d’exploitation Windows 11 de Microsoft avec divers matériels est de toute façon en cours, les discussions autour des périphériques d’Apple se multiplient, et c’est là que l’imprécision devient maximale.

Dans les versions previews actuelles, Windows 11 est également disponible dans une variante pour les systèmes basés sur l’architecture ARM. Selon les informations officielles du géant de Redmond, il faut au moins une puce Snapdragon 850 de Qualcomm ou une meilleure puce pour l’utiliser. Étant donné que la puce Apple M1 est aujourd’hui le processeur ARM le plus utilisé dans les ordinateurs portables et les PC de bureau, il était évident que Microsoft devrait également se positionner dans ce domaine.

En réponse à une demande du magazine britannique The Register, un porte-parole de la société de logiciels a toutefois réussi à ne pas s’engager au mieux. L’exécution de Windows 11 sur les puces M1 d’Apple n’est « pas un scénario pris en charge », a déclaré Microsoft. Autrement dit, à un mois de la sortie de Windows 11, Microsoft a confirmé qu’elle ne considère pas l’exécution du prochain OS, même dans une machine virtuelle (VM) telle que Parallels Desktop, comme « un scénario pris en charge ».

Cela peut signifier tout et rien. La meilleure interprétation est probablement la suivante : Microsoft est assurée de ne rien faire pour que cela fonctionne, mais ne l’empêchera pas non plus.

Ainsi, si les utilisateurs manifestent un intérêt correspondant, rien n’empêche de porter Windows 11 sur un Mac M1 avec quelques codes supplémentaires dans la sous-structure. Et c’est exactement ce que fait déjà le logiciel de virtualisation Parallels Desktop 17, par exemple. Les builds Insider pouvaient déjà être installés simplement, mais il y avait alors des problèmes, qui auraient été résolus à nouveau avec la dernière mise à jour de Parallels Desktop 17.0.1. Le développeur travaille donc déjà activement à faire fonctionner Windows 11 au moins dans un environnement virtualisé.

Quid du double boot

Cependant, jusqu’à présent, il n’existe aucune approche pour une situation de démarrage natif. Jusqu’à présent, il y a toujours eu une base solide d’utilisateurs qui installaient Windows sur leur Mac au moins comme deuxième système et utilisaient les options de double boot pour cela.

On ne peut pas encore dire s’ils pourront choisir entre macOS et Windows 11 au démarrage de leur ordinateur dans un avenir proche.

Tags : Apple M1Mac M1Windows 11
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.