close
OS

Microsoft ne vous empêchera pas d’installer Windows 11 sur des PC plus anciens

Microsoft ne vous empêchera pas d'installer Windows 11 sur des PC plus anciens

Windows 11 doit être lancé cet automne, et le nouveau système d’exploitation apporte une interface utilisateur mise à jour ainsi que de nouvelles fonctionnalités pour le multitâche, la prise en charge de l’exécution d’applications Android, et un certain nombre d’améliorations de la sécurité et des performances. Mais Microsoft augmente également la configuration minimale requise — tous les ordinateurs qui peuvent exécuter Windows 10 ne pourront pas exécuter Windows 11. La bonne nouvelle, c’est qu’après avoir reçu des commentaires de ses clients, Microsoft a décidé d’étendre la configuration requise pour inclure certains ordinateurs dotés de composants plus anciens.

En fin de semaine dernière, Microsoft a annoncé qu’elle ne bloquera pas les gens pour installer Windows 11 sur la plupart des anciens PC. Alors que le géant de Redmond a recommandé des exigences matérielles pour Windows 11, une restriction d’installation du système d’exploitation ne sera appliquée que lorsque vous essayez de mettre à niveau de Windows 10 à Windows 11 depuis Windows Update.

Cela signifie que toute personne ayant un PC avec un ancien processeur qui ne passe pas officiellement le test de mise à niveau peut toujours aller de l’avant et télécharger un fichier ISO de Windows 11 et installer l’OS manuellement.

Microsoft a annoncé la configuration matérielle minimale requise pour Windows 11 en juin dernier, et a précisé que seuls les processeurs Intel de 8e génération et plus récents étaient officiellement pris en charge. Microsoft indique maintenant que cette solution de contournement d’installation est principalement conçue pour les entreprises afin d’évaluer Windows 11, et que les gens peuvent mettre à niveau à leurs propres risques, car la société ne peut pas garantir la compatibilité des pilotes et la fiabilité globale du système. Microsoft ne recommandera pas cette méthode d’installation de Windows 11 aux consommateurs et n’en fera pas la publicité.

Il s’agit d’un changement important qui signifie que des millions de PC ne seront pas laissés pour compte, techniquement parlant. Les consommateurs devront toujours faire l’effort de télécharger un fichier ISO et d’installer manuellement Windows 11, ce que la grande majorité ne fera probablement pas. Mais pour ceux qui sont heureux d’installer Windows manuellement, les spécifications minimales actuelles de Windows 11 signifient que les générations de CPU n’ont pas d’importance, tant que vous avez un processeur 64 bits de 1 GHz avec 2 cœurs ou plus, 4 Go de RAM et 64 Go de stockage.

D’autres processeurs pris en charge

En plus de la solution de contournement pour installer Windows 11, Microsoft modifie également sa configuration minimale requise pour inclure davantage de processeurs. Les processeurs Intel Core X-series et Xeon W-series seront désormais officiellement pris en charge pour les mises à niveau de Windows 11, aux côtés de la puce Intel Core 7820HQ qui équipe le Surface Studio 2.

Microsoft ne prendra pas officiellement en charge les processeurs Zen 1, bien qu’elle les ait testés récemment. Il existe évidemment une solution de contournement pour installer Windows 11 sur ces anciens systèmes AMD, mais Microsoft indique que les appareils qui ne répondent pas aux exigences matérielles minimales « présentaient 52 % de plus de plantages en mode noyau ». Les appareils qui répondent aux spécifications minimales officielles « ont connu 99,8 % de crashs en moins », précise Microsoft.

Microsoft prévoit maintenant de mettre à jour son application PC Health Check afin d’inclure les nouveaux processeurs Intel et de fournir des explications beaucoup plus claires sur les raisons pour lesquelles votre PC pourrait ne pas être en mesure d’effectuer une mise à niveau officielle. La nouvelle application PC Health Check indiquera aux utilisateurs de Windows s’ils doivent simplement activer Secure Boot ou TPM 2.0 pour effectuer la mise à niveau, ce qui est bien mieux que le vague message « unsupported » qui a accueilli de nombreux utilisateurs en juin.

Tags : MicrosoftPC Health CheckWindows 11
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.