fermer
Microsoft

Microsoft acquiert RiskIQ pour améliorer la cybersécurité du travail hybride

Microsoft acquiert RiskIQ pour améliorer la cybersécurité du travail hybride

Microsoft acquiert officiellement RiskIQ, une société spécialisée dans le développement logiciel de sécurité, alors que le géant de la technologie tente d’étendre ses produits et de mieux protéger ses clients dans le contexte d’une vague croissante de cyberattaques mondiales.

La société a annoncé l’opération ce lundi sur son site Web et n’a pas divulgué les conditions. Dimanche, Bloomberg a fait état de cet achat, citant des personnes connaissant bien le dossier. Microsoft payerait plus de 500 millions de dollars pour la société, a déclaré l’une de ces personnes, qui a refusé d’être nommée pour des raisons de confidentialité.

RiskIQ, dont le siège est à San Francisco, fournit des outils de gestion et de collecte de renseignements sur les menaces contre un large éventail de cyberattaques à travers les propres services sur le cloud de Microsoft, AWS, les serveurs sur site et les attaques de la chaîne d’approvisionnement. Le logiciel RiskIQ, basé sur le cloud, détecte les problèmes de sécurité sur les réseaux et les appareils. L’entreprise compte parmi ses clients Box, les services postaux américains, BMW, Facebook et American Express. RiskIQ a été fondé en 2009 et est progressivement devenu un acteur important dans l’analyse des menaces de sécurité.

Connue pour son rapport annuel sur la sécurité intitulé « Evil Internet Minute », RiskIQ a levé 83 millions de dollars auprès d’entreprises comme Summit Partners et Battery Ventures. La société a été fondée en 2009.

La pandémie liée à la COVID-19 a modifié à jamais la façon dont nous travaillons, conduisant de nombreuses entreprises à accélérer l’adoption de stratégies de télétravail et hybride. Malgré les avantages de cette approche, la cybersécurité peut poser des défis supplémentaires, car les personnes travaillent à distance, souvent en utilisant des ordinateurs et des appareils personnels. L’acquisition de RiskIQ par Microsoft vise à combler cette lacune.

Une acquisition bienvenue

Microsoft n’a pas présenté de plan détaillé sur la manière dont elle intégrera RiskIQ dans ses propres offres de sécurité, mais elle utilisera certainement le logiciel de RiskIQ dans Microsoft 365 Defender, Microsoft Azure Defender et Microsoft Azure Sentinel à terme. « RiskIQ a construit une solide base de clients et une communauté de professionnels de la sécurité que nous continuerons à soutenir, à entretenir et à développer », déclare Eric Doerr, vice-président de la sécurité du cloud chez Microsoft. « La technologie et l’équipe de RiskIQ seront un ajout puissant à notre portefeuille de sécurité pour mieux servir nos clients mutuels ».

Microsoft a progressivement développé et amélioré ses outils de sécurité au milieu d’une bataille intense contre les ransomwares. Le fabricant de logiciels a même acquis ReFirm Labs le mois dernier pour aider à protéger les serveurs et les appareils de l’Internet des Objets contre les attaques de sécurité. Ces acquisitions interviennent après des mois d’inquiétantes attaques de ransomware.

Tags : acquisitionRiskIQ
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.