Fermer
OS

Vivo dévoile OriginOS, une surcouche qui rend Android méconnaissable

Après une avalanche de fuites et de teasers, Vivo a dévoilé hier en Chine sa dernière surcouche Android baptisée OriginOS. OriginOS est le successeur de l’actuelle surcouche Funtouch OS, qui a longtemps été critiqué pour être l’une des surcouches Android qui s’écartent le plus de sa base. Eh bien, OriginOS n’est pas un Android standard, mais apporte une refonte majeure du design aux utilisateurs de smartphones Vivo.

Vivo travaille sur OriginOS depuis près d’un an maintenant. Elle a mis en place Origin Studio pour concevoir la nouvelle interface utilisateur, qui se concentre sur trois principaux domaines : le design, la fluidité et la commodité.

Voyons les meilleures nouvelles fonctionnalités de la surcouche OriginOS de Vivo.

La grille de Klotski

Avec OriginOS, Vivo adopte un nouveau design basé sur une grille pour l’écran d’accueil. Il est basé sur la grille de Klotski, un jeu de puzzle japonais, et ajoute de la flexibilité à l’interface utilisateur. Vous pouvez désormais choisir parmi une variété de formes d’icônes (1 x 1, 1 x 2, 2 x 3) et rappelle la grille du menu de démarrage de Windows 10. Plus l’icône est grande, plus vous en tirez de fonctionnalités.

OriginOS vous permet de changer le design de l’écran d’accueil à volonté. Les icônes et les nano-cartes ont un aspect à la fois moderne et décalé. Vivo ne vous limite plus à une grille d’icônes comme le fait un appareil Android (déplacer un widget pourrait perturber la grille). Vous pouvez mélanger les applications pour créer la grille de votre choix.

Cette fonctionnalité se rapproche beaucoup plus de la dernière version d’iOS 14 et de l’évolution de la grille d’icônes/widgets existante sur Android. Il convient de noter que Vivo offre la possibilité de basculer rapidement entre la nouvelle interface utilisateur et l’interface utilisateur standard de type Android que nous avons appris à connaître avec Funtouch OS.

Des nano-alertes

Les nano-alertes sont la cerise sur le gâteau de la conception basée sur une grille. Vivo s’efforce désormais de fournir aux utilisateurs des informations clés au bon moment et c’est là que les nano-alertes entrent en jeu. OriginOS ne veut pas que vous ouvriez beaucoup d’applications. Elle veut plutôt apporter des fonctionnalités de base à la carte d’application sur l’écran d’accueil lui-même.

Comme vous pouvez le voir sur la capture d’écran ci-dessus, OriginOS vous proposera des alertes météorologiques toutes les heures, vous permettra de régler des alarmes ou de prendre des notes en appuyant sur un bouton de l’écran d’accueil. Le nano lecteur de musique a également deux fonctions : la possibilité de choisir le service de musique et les commandes de lecture directement sur l’écran d’accueil.

De plus, une pression prolongée sur les icônes peut vous aider à accéder à d’autres fonctions, comme un objectif spécifique (téléobjectif ou macro) et des modes vidéo dans l’application Appareil photo.

Gestes de navigation

Android a peut-être encore du mal à mettre en œuvre les gestes de navigation, mais Vivo a tout prévu. J’aimais déjà les gestes sur Funtouch OS, mais la société a décidé d’offrir aux utilisateurs la possibilité de personnaliser leur propre expérience de navigation avec OriginOS.

Aujourd’hui, Vivo vous propose 26 combinaisons de navigation avec OriginOS. Vous pouvez maintenant choisir exactement ce qui se passe lorsque vous glissez de la gauche, de la droite et du centre. Il vous permet même de personnaliser le geste du bord pour revenir en arrière.

Si vous vous demandez si votre nouveau smartphone Vivo recevra ou non la surcouche OriginOS, il vous faudra attendre un peu. La société n’a pas encore communiqué de calendrier officiel de mise à jour ni de liste d’appareils, alors restez à l’écoute pour plus d’informations. OriginOS a l’air vraiment joli, mais il reste à voir s’il conviendra aux utilisateurs qui ont déjà trouvé que la surcouche originale de Vivo était trop disparate d’Android.

Mots-clé : AndroidOriginOSVivo
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.