Fermer
ActualitésGoogle

Google tente de comprendre les joueurs modernes

Récemment, Google n’a pas hésité pas à s’investir dans les jeux ! En effet, alors que l’entreprise fait pression pour obtenir des jeux complets sur Chrome, et la création d’outils HTML5 pour les développeurs de jeux, le géant de la recherche a prouvé que ce n’est pas tout puisque la firme parle également l’industrie des jeux au sein d’une série de vidéos, et encore suite à une étude récemment publiée.

L’étude intitulée “Understanding the Modern Gamer”, a fait l’objet d’une analyse par AdWords Agency dans un article. La société a étudié des tonnes de données liées à la recherche sur les jeux, dans le but de découvrir la manière dont les joueurs se rapprochent de l’information instantanée. Si certains des résultats étaient prévus, beaucoup sont surprenants.

En premier, Google a trouvé que les joueurs sont maintenant à la recherche de titres dont 20% seraient destinés aux ordinateurs de bureau et 168% de plus dédiés au mobile. Il semblerait que ces gamers soient à la recherche d’informations sur un titre avant même le lancement de ce dernier, et dont 40% des recherches se dérouleraient dans la phase de pré-lancement. Google souligne que les joueurs sont plus intéressés par les trailers, le game art, ou encore les démos.

Voici la répartition du trafic de recherche sur les requêtes liées aux jeux. Remarquez le pic massif dans la recherche au cours du mois d’un lancement :

Google tente de comprendre les joueur modernes

Voici la répartition de la même recherche, mais sur mobile. Le graphique met l’accent sur le fait que le mobile devienne un élément que les éditeurs de jeu peuvent exploiter :

Google tente de comprendre les joueur modernes

Un constat : aujourd’hui c’est une tendance majeure de rechercher des trucs et astuces. Suite à l’étude, ils ont constaté qu’un joueur sur quatre se tourne vers un dispositif mobile pour récupérer des conseils tout en jouant à un jeu sur le grand écran. Je me demande vraiment si ces joueurs n’ont pas encore maîtrisés la puissance de l’ALT + TAB pour accéder au navigateur…

De loin, le résultat le plus intéressant est que Google peut prédire les ventes physiques de produits avec la recherche. Ils ont trouvé une corrélation qui a dit que 84% des ventes de jeu ont été prévues par des clics sur des annonces dans une période de 10 mois. Dans une conclusion encore plus précise, il a été constaté que 250 000 clics sur les annonces en 10 mois signifient que le jeu se vendra entre 2 et 4 millions d’unités.

Maintenant, les joueurs se demandent : qu’est-ce que cela signifie pour moi ? Google résume assez bien :

Digital tools, such as search, offer gamers the unique ability to directly reach out to publishers and retailers. Publishers and retailers, in turn, have a tremendous opportunity to drive even stronger results by reaching back to gamers. Retailers can maximize game sales, from pre-orders to DLC, by delivering key content to gamers at the right moments across multiple devices. The publisher of the future can successfully grow their brands by controlling and facilitating meaningful, ongoing conversations with their fans from announce to launch, and beyond.

Ce n’est évidemment pas nouveau pour certains éditeurs, mais il pourrait pousser les éditeurs les plus conservateurs à tendre davantage la main à leurs fans. Beaucoup de bons titres ont été oubliés simplement parce que l’éditeur n’a pas pris la peine d’interagir avec les joueurs. Une bannière publicitaire sur IGN ne va pas conduire à des ventes. En revanche, en utilisant les données de recherche pour faciliter la discussion constructive peut être un retour sur investissement afin de recueillir de meilleurs résultats.

Voici l’étude complète. C’est intéressant et ça vaut vraiment la peine de prendre le temps de la lire :



Qu’en retenez-vous ? Pensez-vous qu’il soit indispensable pour les éditeurs de jeux de communiquer avec les joueurs ?

Mots-clé : Googlejeux vidéosrecherche
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.