Fermer
Tests

Test du Xiaomi Black Shark 3 : probablement le meilleur pour les gamers

Test du Xiaomi Black Shark 3 : probablement le meilleur pour les gamers

Nous en sommes maintenant à la troisième génération du smartphone de gaming Black Shark de Xiaomi. La marque a été l’une des premières à se lancer dans la fabrication de « smartphones pour les gamers », offrant des fonctionnalités internes et un matériel vraiment puissant, conçus pour vous offrir la meilleure expérience de jeu mobile possible.

Cependant, ce que nous avons constaté dans le passé, c’est que ces appareils ne sont que des smartphones à haute performance d’un très bon rapport qualité-prix. Il n’est pas nécessaire d’être un soi-disant gamer pour profiter de la vitesse, de la batterie et des capacités multimédias — et il en va de même pour le Black Shark 3.

Le Black Shark 3 est un smartphone idéal pour le joueur mobile : entre son processeur haut de gamme, sa grande capacité de mémoire vive (RAM), son grand écran et son application dédiée aux jeux qui utilise des optimisations pour maximiser les performances, les personnes qui passent le plus clair de leur temps sur leur smartphone pour jouer à Fortnite, Call of Duty Mobile et à d’autres titres du même genre seront plus que satisfaites de ce qu’elles obtiennent ici.

Dans la boîte :

  • Black Shark 3
  • Adaptateur d’alimentation à charge rapide
  • Câble de données USB-C
  • Éjecteur de plateau SIM
  • Étui de protection
  • Protecteur d’écran
  • Guide de démarrage rapide

Black Shark 3: design

Il est impossible d’échapper au fait que le smartphone de gaming de troisième génération de Black Shark est gros. Il est gros, lourd et n’est pas très confortable dans une seule main pour ces raisons. Même selon les normes modernes établies par des appareils comme le Galaxy S20 Ultra ou le OnePlus 8 Pro, il est grand. Cela dit, il tiendra probablement dans votre poche, et sa taille est en fait un élément qui rend ses performances possibles. Lorsque vous avez besoin de composants supplémentaires pour le refroidissement, d’un grand écran plat et de haut-parleurs stéréo à l’avant, tous ces éléments doivent être placés quelque part.

De face, le Black Shark 3 n’a pas l’air si différent des autres smartphones Android. Il possède un écran long et plat avec des bords latéraux relativement minces — et des bords légèrement plus épais en haut et en bas, où se trouvent les grilles de haut-parleurs qui diffusent un son puissant de face.

Dans l’ensemble, le Black Shark 3 a une belle allure. Il n’est pas compliqué ou trop élaboré, et le fait que l’écran ne soit pas incurvé est en fait une bonne chose. Cela signifie que vous risquez moins de toucher accidentellement les bords de l’écran, ce qui signifie qu’il n’y a pas d’accident lors des moments cruciaux où vous jouez.

Un bel effet visuel à l’arrière

Retournez le smartphone et les choses deviennent un peu plus excitantes, même si, selon les normes des smartphones de gaming, le Black Shark 3 est assez restreint. Sur le modèle reçu, le contraste entre le cadre métallique noir anodisé mat et le verre noir brillant est suffisamment subtil pour ajouter un bel effet visuel. Tout est symétrique, ce que j’apprécie vraiment. Il y a une protubérance triangulaire en haut et en bas, avec le système de caméra dans l’un et un point de contact magnétique dans l’autre.

Ensuite, il y a la partie en verre en forme de X, créée par l’encadrement métallique qui entre des deux côtés et qui fait partie de l’antenne en X pour que le smartphone puisse conserver un signal sans fil puissant même lorsqu’il est tenu par les deux mains.

Que la lumière fût

Et puis, bien sûr, la lumière. Le logo « S » au dos peut être programmé pour s’illuminer de différentes couleurs et pour émettre des impulsions de différents types, y compris des gradients passant d’une couleur à l’autre. Il est relié par deux petites lumières en forme de pilule aux extrémités des panneaux triangulaires susmentionnés.

Quant aux ports et aux boutons, vous trouverez ici tout ce dont vous pourriez avoir besoin. Même si l’emplacement rend parfois les choses un peu difficiles. Afin de laisser de la place sur les côtés pour que les accessoires — comme le ventilateur de refroidissement externe — puissent être accrochés, le bouton d’alimentation a été poussé vers le haut, près du haut du bord droit, ce qui le rend difficile à atteindre. C’est la même chose du côté gauche avec le bouton de volume.

Les amateurs d’écouteurs filaires seront heureux d’apprendre qu’il y a un port jack 3,5 mm sur la tranche supérieure.

Black Shark 3 : écran et audio

Comme pour beaucoup de ses caractéristiques, la fiche technique du Black Shark 3 est une lecture passionnante pour tout amateur de technologie. Il dispose d’un écran à une fréquence de rafraîchissement à 90 Hz pour des jeux rapides et des animations fluides, ainsi que d’un support audio haute résolution, qui permet d’utiliser la technologie sans fil LDAC avec des écouteurs compatibles.

L’écran est lumineux et dynamique. Malgré sa résolution full HD+ — il n’est donc pas aussi net qu’un écran Quad HD — je n’ai pas à me plaindre de sa représentation des détails. Il est suffisamment précis. Il est également AMOLED, c’est-à-dire que les couleurs naturelles sont vives, le contraste est élevé et les noirs sont profonds.

C’est un excellent écran pour le jeu, car tout apparaît à l’écran. Mais ce n’est pas le meilleur panneau pour la photo et la vidéo, car même en passant à son calibrage le plus naturel et le plus discret, le contraste est trop élevé et rien ne semble si naturel.

Un excellent son

Ajoutez à cela un son détaillé et en stéréo, provenant de ces haut-parleurs en façade, et vous obtenez une expérience multimédia décente. Si je devais me plaindre de ces haut-parleurs stéréo, ce serait simplement que le côté gauche ne semble pas aussi puissant que le côté droit, et cela peut fausser quelque peu l’expérience stéréo.

De plus, les basses pourraient être beaucoup plus riches pour aider à remplir un peu plus.

Black Shark 3 : performances et interface

Chargez n’importe quel jeu avec le Black Shark 3 et vous aurez l’impression d’obtenir une vitesse et une réponse de premier ordre. Que vous essayiez de gagner une manche dans CoD Mobile ou tout autre jeu favori, tout est réactif et fluide. Cela est dû en grande partie à la puissance interne offerte par le processeur Snapdragon 865, mais d’autres éléments entrent également en jeu.

Le refroidissement est essentiel dans un puissant smartphone, et Black Shark a utilisé un système de refroidissement en sandwich qui place un tuyau de refroidissement liquide à l’intérieur d’un tuyau en alliage de cuivre sur les deux côtés de la carte de circuit imprimé, et qui comporte une feuille de graphite thermique au-dessus de celle du haut. Si vous avez besoin de plus de refroidissement, vous pouvez acheter des ventilateurs externes supplémentaires (j’en parle dans la partie suivante).

Avec ce refroidissement, plus un processeur puissant, et la rapidité de la RAM LPPDR5 et du stockage UFS 3.0, il y a plus qu’assez dans le smartphone pour assurer sa rapidité et son efficacité. Mais ce n’est même pas tout. L’écran tactile est conçu pour offrir un taux de réponse tactile de 270 Hz, ce qui signifie qu’il est très réactif. Oh, et c’est aussi un smartphone 5G, donc si vous êtes dans une zone de réseau 5G avec la carte SIM correspondante, vous obtenez aussi des téléchargements très rapides.

Une surcouche dédiée au jeu

Côté logiciel, Black Shark s’est éloigné de l’interface standard d’Android au profit de JoyUI — qui ressemble beaucoup à un fork de la surcouche de Xiaomi, mais avec une couche supplémentaire d’options axées sur le jeu. L’un des boutons physiques sur le côté du smartphone lance le mode « Shark » qui est un espace dédié au chargement de jeux purs.

Dans cette interface, vous pouvez choisir les jeux qui apparaissent et si vous voulez être dérangé ou non par des notifications lorsque vous jouez. Vous pouvez également choisir différents paramètres pour ajuster les performances du téléphone, comme le taux de rafraîchissement de l’écran, le taux de réponse de l’écran tactile et divers autres paramètres. Cela inclut la gestion de tous les accessoires complémentaires de jeu connectés.

Black Shark 3 : compléments du gaming

Tout « smartphone de gaming » doit être accompagné d’un matériel supplémentaire, qu’il s’agisse d’un contrôleur physique ou d’un amplificateur de performances. Le Black Shark 3 en est certainement équipé.

Tout d’abord, il y a la Gamepad 3 — qui est essentiellement une combinaison de joystick et de d-pad à clipser, ainsi que quelques boutons supplémentaires. Elle s’adapte au bord supérieur du smartphone et ne possède donc aucun connecteur physique pour se brancher sur le smartphone lui-même. Il se connecte par Bluetooth et vous oblige à placer les commandes souhaitées à l’écran dans les jeux compatibles.

Malheureusement, j’ai constaté que mon titre du moment (ou celui où un contrôleur serait utile) — CoD Mobile — ne prend pas en charge les contrôleurs physiques externes. C’est pour que le jeu reste équitable pour tous les utilisateurs d’écran tactile. La manette est prise en charge par certains jeux, ce qui signifie que vous pouvez garder au moins le côté gauche de l’écran libre de votre pouce, qui peut sinon bloquer des visuels importants. Cependant, le fait de ne l’avoir que d’un seul côté donne l’impression que le smartphone est un peu déséquilibré. Souvent, on finit par utiliser l’écran tactile.

De même, le ventilateur supplémentaire FunCooler Pro – qui se fixe à l’arrière pour maintenir le téléphone au frais — doit être branché sur une source d’alimentation pour pouvoir fonctionner. Il n’a pas de batterie à l’intérieur, et cela peut l’obstruer un peu. Il refroidit néanmoins très bien le smartphone et possède en plus un éclairage RGB qui lui donne un aspect intéressant.

Pour les gros joueurs, vous pourrez apprécier le câble de charge magnétique. Grâce à cet accessoire supplémentaire, vous pouvez fournir jusqu’à 18 W de puissance par ce port magnétique, ce qui est suffisant pour charger votre batterie pendant que vous jouez, évitant ainsi de vous retrouver avec une batterie vide à la fin de la journée. C’est là toute sa raison d’être : cela signifie que vous pouvez tenir votre smartphone comme d’habitude, sans qu’un câble USB dépasse du bord inférieur du téléphone.

Black Shark 3 : caméras

Le Black Shark 3 est un smartphone axé sur le jeu, conçu pour être plus performant que tout autre téléphone dans sa gamme de prix, c’est évident. Il n’est donc pas surprenant que le système de caméra à l’arrière ne soit pas exactement sa tasse de thé. Il n’en reste pas moins que la caméra est bonne, et qu’elle fonctionne parfaitement dans de bonnes conditions d’éclairage.

Le système à trois caméras comprend une caméra principale et une caméra ultra-large ainsi qu’une caméra supplémentaire pour de meilleures prises de vue macro en gros plan. Les deux longueurs focales vous offrent au moins une certaine polyvalence et la possibilité d’élargir le champ de vision par une simple pression sur une icône à l’écran.

Les photos sont généralement assez nettes, avec une profondeur de champ particulièrement impressionnante, probablement grâce à la caméra à profondeur de champ (relativement) élevée qui permet d’obtenir un flou d’arrière-plan artificiel d’une grande précision. Elles peuvent être partagées sur les réseaux sociaux, mais elles manquent un peu de dynamique et de détails, et la plupart des photos contiennent un peu de bruit. Il ne faut pas critiquer outre mesure la partie photo d’un smartphone qui n’est manifestement pas l’arme de prédilection d’un photographe. C’est suffisant, et ça fera l’affaire.

Vidéo en 4K

Le mode vidéo vous permet de capturer des enregistrements en 4K à 60 fps, donc pas tout à fait le 8K disponible sur certains smartphones, mais peu de gens s’en préoccuperont. Il y a aussi le mode slow-motion à 1980 fps, qui est deux fois plus lent que le mode équivalent sur la plupart des smartphones, mais il ne peut enregistrer qu’une très courte rafale de vidéo.

La caméra frontale est un capteur de 20 mégapixels à ouverture f/2,2, et les images ont encore une fois montré de bons détails, mais l’éclairage de l’image était trop prononcé à mon goût. Les arrière-plans semblaient également un peu trop flous, mais vous pouvez ajuster la force de l’effet de flou lorsque vous prenez une photo, ou après en avoir pris une, ce qui résout cette problématique.

Black Shark 3 : autonomie

En matière d’autonomie et de commodité de chargement, il n’existe pas beaucoup de smartphones qui puissent rivaliser avec le Black Magic 3. La conception de sa batterie est analogue en théorie à la technologie utilisée par OPPO dans ses smartphones à charge ultra-rapide. Sa capacité totale de 4 720 mAh est divisée en deux cellules de 2 360 mAh, ce qui permet au chargeur de 65 W de faire correctement son travail.

Pour un usage modéré, c’est-dire ceux qui utilisent leur téléphone pendant quelques heures chaque jour pour jouer à quelques jeux, se tenir au courant des réseaux sociaux, etc., la batterie est probablement suffisante pour vous permettre de passer environ une journée et demie ou plus. Mais même si vous poussez ce smartphone à ses limites et que vous jouez une bonne partie de la journée, vous aurez toujours du mal à vider une batterie complètement chargé en une seule journée.

Une fois qu’il est à déchargé, vous pouvez le brancher sur son puissant adaptateur Hyper Charge de 65 W, et il se remplira à nouveau en un rien de temps. Avec une batterie complètement déchargée, vous pouvez recharger presque toute la batterie en 30 min environ. Oui oui, seulement 30 petites minutes.

Cela signifie aussi que vous n’aurez jamais vraiment besoin de brancher votre smartphone pendant la nuit (ce qui pourrait de toute façon dégrader la batterie plus rapidement). Au lieu de cela, vous pouvez le brancher quand il est vide, et avant que vous ne vous en rendiez compte, vous aurez assez de jus de batterie pour vous permettre de passer la journée avec.

L’autre point positif est que, contrairement à d’autres marques qui utilisent leur propre technologie de charge rapide, le smartphone de Black Shark est également compatible avec le système universel de charge rapide Power Delivery. Vous pouvez donc le brancher sur votre ordinateur portable/chargeur MacBook et bénéficier d’une vitesse de charge rapide.

Black Shark 3 : verdict

Ce gros et puissant smartphone de jeu est doté d’une charge incroyablement rapide pour vous assurer que vous ne serez jamais à court pendant toutes vos sessions de gaming. Si vous recherchez un smartphone toujours rapide et réactif, il répondra à vos besoins. Et pour un smartphone 5G avec des fonctions internes de premier ordre, il est également abordable.

C’est peut-être là son principal argument de vente : vous bénéficiez de performances haut de gamme sans que le prix soit très élevé. Mettez de côté le fait qu’il s’agit d’un « smartphone de gaming » et profitez de la grosse autonomie, et de la rapidité de chargement.

Noter cet article

Design 8.5
Écran 9
Performances 9
Caméras 8
Autonomie 9.5
Logiciel 8.5

Résumé

8.8 Très bon Ce gros et puissant smartphone de gaming est doté d’une charge incroyablement rapide pour vous assurer que vous ne serez jamais à court. Si vous recherchez un smartphone toujours rapide et réactif, c’est bien ça. Et pour un smartphone 5G avec des fonctions internes de premier ordre, il est également abordable.

Mots-clé : Black Shark 3Xiaomi
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.