Fermer
Apps

Microsoft lance son antivirus Microsoft Defender sur Android et Linux

Microsoft lance son antivirus Windows 10 sur Android et Linux

Pendant des décennies, Windows a été considéré comme l’une des plateformes que l’on pouvait facilement compromettre, notamment en raison de son omniprésence. Et, c’est la raison pour laquelle de multiples solutions de sécurité ont été développées pour ce dernier. Cependant, ces dernières années, Microsoft a développé sa propre suite d’outils de sécurité qui sont devenus suffisamment performants pour que certains utilisateurs commencent même à ne jurer que par le nom de Microsoft Defender. Aujourd’hui, Microsoft propose son système ATP (Advanced Threat Protection) sur deux nouveaux systèmes d’exploitation, ce qui lui permet de faire un pas de plus vers une véritable universalité.

La sécurité n’est pas exactement l’un des aspects pour lesquels Android est populaire, avec une quantité non négligeable de logiciels malveillants et de tentatives de phishing qui atteignent les utilisateurs avec succès malgré les efforts de Google. Une grande partie du système de sécurité de Google repose sur des contrôles automatisés et sur l’apprentissage machine pour éliminer les applications et les pages Web malveillantes. Mais, cela ne semble pas suffisant jusqu’à présent.

C’est la raison pour laquelle Microsoft propose son Defender ATP sur Android, qui apporte en quelque sorte un logiciel antivirus traditionnel à la plateforme mobile.

De multiples outils

Microsoft Defender ATP pour Android est livré avec plusieurs modules de protection intégrés. Il a tout ce que l’on peut attendre d’une telle application anti-malware. Tout d’abord, il s’agit de la section de protection Web qui comprend un moteur anti-phishing. L’antivirus vérifie les sites Web envoyés par SMS, WhatsApp, e-mail, navigateurs ou autres applications et s’il y a une chance qu’ils soient utilisés pour le phishing, ils sont instantanément bloqués. Bien entendu, une notification est également envoyée à l’utilisateur, qui dispose d’options pour autoriser la connexion, la signaler comme sûre ou rejeter l’avertissement.

Microsoft Defender SmartScreen est utilisé pour bloquer les connexions réseau dangereuses que certaines applications malveillantes tentent de créer après avoir infecté un appareil Android. De plus, Microsoft Defender ATP pour Android est doté d’une fonction d’analyse des logiciels malveillants, qui utilise les signatures de virus et la protection du cloud pour bloquer les fichiers potentiellement dangereux. Lors de l’installation des applications, les analyses sont automatiquement effectuées et même si une application sûre est téléchargée, Microsoft Defender émet une notification pour informer les utilisateurs que l’application est propre.

Enfin, Microsoft Endpoint Manager permet aux équipes de sécurité de mieux gérer un appareil compromis et d’empêcher l’accès à des données sensibles.

Aussi disponible sur Linux

Microsoft annonce également la disponibilité générale de Defender ATP pour Linux, aussi étrange et ironique que cela puisse paraître. Bien sûr, Linux n’est pas complètement imperméable aux logiciels malveillants et au piratage, bien que les exploits soient pour la plupart plus profonds et plus compliqués que la plupart des virus et des chevaux de Troie sur Windows. Cependant, puisque Microsoft laisse Linux fonctionner sous Windows, il s’assure que de telles tentatives ne se feront pas par la porte dérobée du WSL.

Microsoft Defender ATP pour Linux supporte actuellement un total de 6 distributions de serveurs différentes, dont les suivantes

  • RHEL 7.2+
  • CentOS Linux 7.2+
  • Ubuntu 16 LTS, ou LTS supérieur
  • SLES 12+
  • Debian 9+
  • Oracle Linux 7.2

Defender ATP pour Android est actuellement encore en cours de préparation pour les clients de Microsoft 365. Defender ATP pour Linux, par contre, est maintenant public, mais nécessite une licence Defender ATP for Servers pour pouvoir être utilisé. Les utilisateurs finaux devront probablement attendre pour mettre la main sur la dernière suite antivirus de Microsoft pour ces plateformes.

Mots-clé : AndroidATPLinuxMicrosoftMicrosoft Defender
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.