Fermer
Mobile

Pour ses besoins, le FBI a déverrouillé un iPhone 11 Pro Max sans l’aide d’Apple

Pour ses besoins, le FBI a déverrouillé un iPhone 11 Pro Max sans l'aide d'Apple

Le FBI a récemment demandé à Apple de déverrouiller deux iPhone prétendument utilisés par le tireur de la base navale de Floride. Mais, il s’avère que les enquêteurs n’ont peut-être pas besoin de l’aide de la société basée à Cupertino pour extraire des données de ces appareils.

Un rapport de Forbes révèle que le FBI s’est récemment tourné vers des outils de piratage tiers pour s’introduire dans un iPhone 11 Pro Max, également impliqué dans une enquête criminelle. L’iPhone 11 Pro Max est la dernière génération d’iPhone et on pense qu’il offre le système de chiffrement le plus avancé. C’est le premier rapport d’un iPhone 11 débloqué par les forces de l’ordre.

Le FBI n’a pas confirmé que l’iPhone 11 Pro Max a été piraté avec un outil tiers, mais l’avocat du propriétaire a déclaré que son client n’avait jamais fourni son mot de passe et que d’autres moyens de déverrouiller l’appareil n’étaient pas possibles (comme la reconnaissance faciale). L’appareil a été verrouillé avec un mot de passe, a-t-il confirmé.

L’iPhone appartenait à Baris Ali Koch, qui aurait aidé son frère, précédemment condamné à 30 mois de prison pour crime haineux et mensonge à des agents fédéraux, à fuir le pays en utilisant un double de son permis de conduire.

Puisque le FBI a réussi à s’introduire dans les iPhone les plus sécurisés à ce jour, il est très clair que les enquêteurs ont déjà les moyens nécessaires pour s’introduire dans les appareils d’Apple sans aucune aide du géant de la technologie.

Le FBI fait toujours pression sur Apple pour débloquer les iPhone

Et pourtant, les enquêteurs du FBI continuent de faire pression sur Apple pour débloquer les iPhone, le président américain Donald Trump ayant lui-même demandé à la société d’intervenir et d’aider les forces de l’ordre à extraire les données des appareils impliqués dans des enquêtes criminelles.

Les iPhone que le FBI veut qu’Apple pirate dans le cadre de l’enquête de Pensacola sont les iPhone 7 et iPhone 7 Plus, qui peuvent tous deux être déverrouillé avec des dispositifs matériels comme GrayKey.

Mots-clé : AppleFBIGrayKeyiPhone 11 Pro Max
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.