Fermer
Technologies

La société de robotique Anki ferme ses portes

La société de robotique basée à San Francisco et spécialisée dans la fabrication de jouets commandés par smartphone, Anki, ferme ses portes cette semaine, rapporte Recode. Les nouvelles soudaines, transmises au personnel par le PDG Boris Sofman, signifient que les 200 employés de l’entreprise vont perdre leur emploi mercredi prochain. Une annonce réellement brutale pour ces employés. Anki a levé plus de 200 millions de dollars de fonds de capital de risque à ce jour.

Selon Recode, Anki n’a plus d’argent et ne peut plus « soutenir une entreprise de matériel et de logiciels » lui permettant de réaliser sa « feuille de route pour les produits à long terme ». En août dernier, Anki avait annoncé avoir vendu 1,5 million de robots à ce jour, qui semble avoir inclus à la fois ses petites voitures et ses robots personnels. Cela ne suffisait pas pour maintenir l’activité.

« Malgré nos succès passés, nous avons recherché toutes les possibilités financières pour financer notre futur développement de produits et développer nos plateformes », a déclaré un porte-parole de la société à Recode. « Une opération financière importante à un stade tardif a échoué avec un investisseur stratégique et nous n’avons pas été en mesure de parvenir à un accord. Nous faisons de notre mieux pour prendre soin de chaque employé et de leurs familles, et notre équipe de direction continue d’explorer toutes les options disponibles ».

Anki est arrivé sur les lieux en 2013 avec Anki Drive, un ensemble de voitures de course contrôlé par un smartphone, qui a reçu un coup de projecteur assez rare sur la scène lors d’une conférence de développeurs Apple cette année-là, avant de devenir un partenaire commercial du fabricant d’iPhone. La société a comparé ses autos miniatures à des robots dotés d’une intelligence artificielle, qui suivaient leur propre chemin et peuvent être programmés pour se conduire selon les différents préréglages et commandes de l’application mobile. Au fil des ans, la société a ajouté des camions et une nouvelle itération de son Anki Drive nommée Anki Overdrive.

Quid de l’avenir des robots ?

Le produit phare le plus récent de la société trouvait davantage sa place dans la robotique. Nommé Cozmo, ce robot jouet offre des caractéristiques vous permettant de le contrôler, de jouer avec et même de le programmer par vous-même. Anki a lancé un successeur du Cozmo avec Vector, une version plus avancée du robot que la société espérait pouvoir utiliser pour cibler les clients plus âgés, et pas seulement les enfants. Il semble qu’aucun de ces produits n’a suffi à maintenir Anki à flot, bien qu’elle ait déclaré l’été dernier avoir vendu des centaines de milliers d’unités Cozmo.

Malheureusement, à ce jour il est difficile de dire ce que les robots vont devenir. Anki n’a pas encore annoncé ce que sa fermeture signifiait pour les propriétaires des robots Cozmo et Vector.

Mots-clé : AnkiCozmoVector
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.