Fermer
Smartphones

iFixit démonte le Huawei P30 Pro, et l’avis est mitigé

iFixit démonte le Huawei P30 Pro, et l'avis est mitigé

Les smartphones d’aujourd’hui, en particulier les coûteux flagships, sont devenus plus puissants et sophistiqués. Mais le prix à payer est littéralement un coût plus élevé et des difficultés de réparation. Bien que les centres de service agréés disposent d’outils et de processus officiels, ils feront de même que ce que iFixit fait depuis des années.

Le Huawei P30 Pro, le dernier smartphone phare du fabricant chinois, a récemment été soumis au démantèlement classique de l’équipe d’iFixit, qui s’avère être assez difficile (et probablement coûteux) à réparer. Et, même si le résultat général est toujours décevant, le démontage a révélé quelques pépites surprenantes et agréables.

Il est de plus en plus difficile d’ouvrir les smartphones, et iFixit a observé que le Huawei P30 Pro avait l’un des trous les plus étroits qu’elle a vu dans un smartphone — probablement pour le rendre conforme à la certification IP68. Ajoutez à cela le fait qu’il a un écran courbé et que l’accès aux entrailles du flagship de Huawei est toujours un risque.

Comme cela se produit de plus en plus souvent, même le nouveau produit phare de Huawei prend en sandwich deux dalles en verre, et du métal. Il est élégant, compatible avec la charge sans fil, mais difficile à ouvrir et davantage enclin à se briser. D’un autre côté, si la coque arrière en verre survit à l’épreuve du démontage, le retrait des autres composants est moins fastidieux grâce à l’utilisation d’un seul tournevis Philips.

Un score de 4 sur 10

Sous le capot, les entrailles du Huawei P30 Pro sont assez denses, et il semble que Huawei ait eu recours à une astuce pour maximiser l’espace. Le smartphone a deux PCB empilés l’un sur l’autre, utilisant tous deux une structure multicouche. Bien entendu, cela pourrait également rendre les choses plus difficiles à régler à long terme. Une fois le capot arrière retiré, vous rencontrerez la bobine pour le chargement sans fil et le chargement inversé, une fonctionnalité qui commence à se répandre sur les appareils haut de gamme. Il aborde ensuite le fascinant et innovant module photographique avec son système de périscope qui suscite une curiosité particulière.

La bonne nouvelle est que Huawei semble être fan des composants modulaires. Le port USB-C est autonome, et pour le remplacer vous n’aurez rien à casser. De plus, le capteur optique d’empreintes digitales n’est pas collé à l’écran. Et, la batterie, tout en restant extrêmement collante, a au moins des languettes pour la retirer.

Cela ne facilite pas la réparation du Huawei P30 Pro, bien qu’il obtienne une note de réparabilité de 4 sur 10 de la part d’iFixit. Malheureusement, cette tendance ne s’améliorera pas de si tôt, même si tous les efforts en matière d’autoréparation sont en cours. Au final, le Huawei P30 Pro s’avère être un smartphone regorgeant de solutions innovantes et intéressantes, mais en même temps complexe et résolument compliqué à réparer.

Mots-clé : HuaweiHuawei P30 ProiFixit
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.