Fermer
Mobile

L’iPhone 11 ou l’Apple Watch 5 pourrait surveiller les odeurs corporelles et nocives

L'iPhone 11 ou l'Apple Watch 5 pourrait surveiller les odeurs corporelles et nocives

Les divers dispositifs d’Apple sont déjà équipés de capteurs de santé avancés, mais quelques demandes de brevets récentes suggèrent que la société étudie encore plus de technologies liées à la santé. La technologie évolue pour offrir de moyens nouveaux et inattendus d’améliorer notre quotidien et nos vies. Et, il semblerait que le géant de la technologie, Apple, ait mis au point un autre moyen permettant à ses produits de vous aider : en vous alertant si vous sentez mauvais.

Selon les brevets découverts par Cult of Mac, Apple a mis au point un système permettant aux capteurs de détecter la présence de produits chimiques dans l’air et de détecter les odeurs nocives.

L’intérêt des « Systèmes et méthodes de détection environnementale », comme Apple le qualifie, est qu’un appareil comme l’iPhone 11 ou l’Apple Watch 5 puisse détecter la pollution ou d’autres toxines dans l’air et avertir l’utilisateur du danger. Cela pourrait avoir de nombreuses utilisations, comme un détecteur de monoxyde de carbone ou un tracker de pollution de l’air dans un dispositif portable, qui contribue à la sécurité de l’utilisateur.

Évidemment, un moteur d’intelligence artificielle (IA) serait utilisé pour reconnaître diverses odeurs. Par exemple, le monoxyde de carbone est un gaz inodore qui peut tuer des personnes dans des espaces clos. Recevoir une alerte d’un iPhone ou d’une Apple Watch pourrait sauver des vies.

Un focus plus large sur la santé

Cependant, la partie la plus intéressante du brevet est la « capacité de reconnaissance des odeurs ». Autrement dit, cela signifie que le système pourrait vérifier l’odeur de votre haleine, ou si votre odeur corporelle va être néfaste pour quiconque souhaite travailler avec vous. Mais le brevet suggère également qu’il pourrait être utilisé pour des applications de santé. Un exemple est de « sentir » la sueur d’un utilisateur pour déterminer si sa glycémie est basse. Cela pourrait permettre une surveillance non invasive de la glycémie, ce sur quoi Apple aurait déjà travaillé.

Comme la majorité du brevet explique comment le système pourrait contrôler les produits chimiques afin d’évaluer la qualité de l’air, il est peu probable qu’Apple conçoive spécifiquement un système permettant de suivre l’évolution de votre hygiène personnelle.

Le système en est actuellement au stade des brevets. Par conséquent, rien ne garantit que nous le verrons dans l’iPhone 11 ou dans l’Apple Watch 5. Ces brevets seraient beaucoup moins intéressants sans les ambitions claires d’Apple dans le secteur de la santé et du bien-être. En d’autres termes, il semble clair qu’Apple a de grandes ambitions dans le domaine de la santé. Et bien que les demandes de brevet ne soient pas une bonne indication des projets d’Apple, ces deux brevets semblent correspondre parfaitement à l’objectif plus large d’Apple en matière de santé.

Mots-clé : AppleApple Watch 5brevetiPhone 11
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.