Fermer
Navigateurs Web

La reddition de Microsoft à Google Chrome n’est pas une surprise

La reddition de Microsoft à Google Chrome n’est pas une surprise

Tout le monde sait que Google Chrome est le premier navigateur sur le marché, mais les statistiques mensuelles montrent que sa part de marché augmente sans cesse, peu importe ce que font les autres.

En janvier, Chrome a réussi à améliorer sa part de marché, passant de 67,18 % à 67,29 %. Cette augmentation n’est certes pas sensationnelle, mais elle montre simplement à quel point ce navigateur est devenu populaire.

Et quand on regarde ses concurrents, tout devient encore plus évident. Firefox est actuellement en seconde position et, malgré une augmentation en janvier, il reste très loin derrière le leader Chrome. Mozilla Firefox est installé sur 9,92 % des ordinateurs du monde, selon NetMarketShare.

Internet Explorer occupe la troisième place du classement avec 6,81 % du marché, suivi par Microsoft Edge avec 4,61 %. C’est donc un réel constat d’échec pour le géant basé à Redmond, qui a placé énormément d’espoir dans Edge après l’avoir introduit comme le navigateur par défaut dans Windows 10, délaissant ainsi son vieillissant et obsolète « IE », qui ne reçoit plus de nouvelles fonctionnalités, mais uniquement des mises à jour de sécurité.

Mais comme vous pouvez le voir, Microsoft a dû mal à convaincre les gens d’utiliser son navigateur, malgré une politique de déploiement qui a pu faire grincer des dents par le passé. Et, c’est la raison pour laquelle la société a complètement changé son fusil d’épaule.

La transition Microsoft Edge

Fin 2018, Microsoft a annoncé l’abandon de son propre moteur EdgeHTML dans Microsoft Edge, préférant transférer ce dernier vers Chromium, la même plateforme que Chrome. Et simplement en regardant ces chiffres, il est assez clair que Microsoft a bien compris que céder à Chrome est la seule solution, en dépit des critiques auxquelles l’entreprise pourrait faire face étant donné cette décision.

Microsoft Edge n’a jamais été considéré comme un rival réellement puissant par rapport à Chrome et Firefox, et cette part de marché montre que son adoption n’a même pas égalé celle d’Internet Explorer. Microsoft devrait publier un aperçu de son navigateur Microsoft Edge basé sur Chromium au début de cette année, tandis que la version complète devrait débarquer plus tard dans l’année ou peut-être en 2020.

Cependant, pour le moment il semble que le monde de la navigation tourne autour de Google Chrome, et Firefox reste le seul considéré comme une alternative fiable.

Mots-clé : ChromeEdgeGoogleMicrosoftNetMarketShare
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.