Fermer
Technologies

La technologie radar du Project Soli de Google est approuvée

Depuis dix ans, nous touchons nos appareils et Google pense qu’il est temps de trouver une alternative. Dans le futur de Google, les smartphones et d’autres périphériques n’auront plus besoin d’écrans tactiles pour fonctionner. Grâce à la technologie intitulée Soli, les utilisateurs pourront contrôler leurs appareils intelligents d’un geste de la main.

En effet, la technologie Project Soli de Google pourrait permettre de contrôler les smartphones, tablettes, montres connectées et d’autres appareils électroniques sans les toucher ni leur parler. Au lieu de cela, vous pouvez simplement faire de petits mouvements précis avec vos doigts. La technologie utilise des ondes radar pour détecter et interpréter divers gestes de la main.

Tout d’abord démontré en 2015, Soli n’est pas encore prêt pour le prime time — vous ne pouvez pas acheter des produits qui utilisent la technologie. Cependant, tout pourrait changer en 2019. Reuters indique que la FCC a autorisé Google à utiliser sa technologie de radar à détection de mouvement à courte portée dans les bandes de fréquences de 57 à 64 GHz à des niveaux de puissance plus élevés que prévu, ouvrant ainsi la voie au déploiement d’appareils compatibles Soli.

L’approbation est importante, car elle permet au projet Soli de prendre des mesures plus importantes et plus nécessaires. On peut supposer que cette dérogation permettra à Google d’améliorer ses performances. Entre autres, cela signifie également que vous pourrez utiliser Soli dans les avions.

Une révolution

Le dépôt réglementaire mentionne également un peu le fonctionnement du système Google Soli. Tout comme les systèmes de contrôle activés par la voix, Soli n’est pas toujours actif. Selon le document, « le capteur Google Soli doit fonctionner avec un facteur de marche maximal de 10 % dans un intervalle de 33 millisecondes (ms) ».

Une puce Soli mesure 8 x 10 mm, et comporte un réseau de capteurs et d’antennes qui permet à un périphérique de suivre les mouvements. Par exemple, vous pouvez passer la main sur un capteur ou effectuer des mouvements plus précis, tels que pincer deux doigts ou déplacer vos doigts comme si vous appuyiez sur des boutons virtuels pour tourner un cadran ou un curseur invisible. Vous pouvez théoriquement utiliser des mouvements de la main ou des doigts pour régler le volume ou la luminosité, contrôler la lecture de contenu multimédia ou même pour « taper » du texte.

Mots-clé : GoogleProject Soli
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.