Fermer
OS

Les applications Linux sur Chrome OS vont pouvoir accéder aux dossiers Android

google-takes-on-the-ipad-pro-and-surface-pro-with-the-pixel_frxw.1440

Google semble vouloir que Chrome OS les gouverne tous ! Presque tout, car pour le moment, il peut uniquement exécuter les applications Chrome, Android par le Google Play Store et Linux depuis la distribution Debian GNU/Linux.

Mais si cet arrangement peut sembler être la configuration parfaite, du moins pour les utilisateurs qui préfèrent Linux, la réalité n’est pas toute rose. Il se pourrait que, bientôt, les applications Linux puissent enfin accéder aux fichiers et aux dossiers Android.

Quasiment comme Chrome lui-même, la plateforme Chrome OS est enfermée dans un « bac à sable », alias « sandbox », offrant une communication minimale avec l’extérieur. Les fichiers natifs de Chrome OS, les fichiers Android « Play » et les fichiers « Linux » se retrouvent tous dans leur propre jardin clôt.

Ils partagent au moins un seul dossier de téléchargements, mais, au-delà, vous devrez trouver des solutions de contournement et des méthodes détournées juste pour obtenir un fichier d’un OS à l’autre.

Un récent changement de code source signalé par 9to5Google suscite l’espoir que les choses changeront bientôt. Si la validation est approuvée, les applications Linux devraient pouvoir accéder normalement aux dossiers Android. Pour quelque chose qui semble si bénéfique pour les utilisateurs, vous penseriez qu’il y aurait peu d’opposition au changement. L’équipe Google de Chromium s’emploie donc à permettre aux utilisateurs de supprimer cet obstacle.

Un gros danger ?

Malheureusement, les situations ne sont pas aussi claires que cela puisse paraître. Les bacs à sable autour des différents systèmes d’exploitation existent pour maintenir la sécurité et l’intégrité du système. Certains développeurs craignent qu’un tel accès global puisse être exploité pour endommager une ou toutes les plateformes installées.

Cela ne constitue toutefois pas une excuse pour ne pas trouver un compromis approprié, surtout si cela signifie accroître la convivialité de Chrome OS. Parce que, bien que ce soit vraiment génial de pouvoir utiliser trois types d’applications sur le même Chromebook, on a plutôt l’impression que vous en exécutez trois, quasiment indépendants les uns des autres, qui sont simplement connectés par un seul dossier.

Mots-clé : AndroidChrome OSLinux
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J'ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu'architecte interopérabilité.
Lire les articles précédents :
Le benchmark du Galaxy M montre le prochain smartphone de Samsung

Bien que ce ne soit pas aussi grave que quand elle fabriquait de multiples smartphones, Samsung propose toujours une gamme...

Fermer