Fermer
Jeux

De la NES à la PlayStation, le jeu rétro est en plein essor !

De la NES à la PlayStation, le jeu rétro est en plein essor !

Lorsque vous regardez le monde qui vous entoure et considérez ce qui est populaire — les meilleurs films, la musique, les vêtements et les produits — vous avez l’impression que tout ce qui est cool aujourd’hui est quelque chose que nous avons déjà vu.

Prenons, par exemple, les consoles de jeux vidéo rétro. Celles-ci ont aujourd’hui la cote. Lorsque Nintendo a lancé la NES Classic en version autonome moderne à 59 dollars, sa console rétro s’est immédiatement vendue, dépassant toutes les attentes. La société a vendu 2,3 millions d’entre elles en seulement 5 mois, à compter de la période des fêtes de fin d’année 2016. Envie de plus, Nintendo est revenu l’été dernier avec la SNES Classic Edition. Les précommandes pour la console en août 2017 étaient si grandes que les sites Web de grands revendeurs se sont effondrés sous le trafic.

Au 30 septembre 2018, les ventes combinées des éditions NES et SNES Classic dépassaient les 10 millions d’unités. Ce n’est pas une goutte dans le vase, puisque les ventes approchent les quelque 14 millions d’unités vendues par la Wii U au cours de son existence. Autrefois un produit en édition limitée, la NES Classic est désormais un fabricant d’argent majeur pour Nintendo. Chaque fois que la NES Classic redevient disponible, elle se hisse en tête des ventes.

Et si vous pensez que les autres sociétés de jeux vidéo ne sont pas au courant de ce phénomène à succès, vous avez tout faux. Le 3 décembre dernier, Sony a lancé la PlayStation Classic, une version miniaturisée de son emblématique console qui a bouleversé le secteur du jeu vidéo dans les années 1990. Elle sera préchargée avec 20 jeux, dont des titres populaires tels que Final Fantasy VII et Tekken 3.

Un réel engouement

L’engouement rétro est-il réel ? Sony peut-il tirer profit du marché que Nintendo a ouvert l’an dernier ? En bref, la réponse est oui. Si les premiers chiffres sont une indication (et ils le sont généralement), la PlayStation Classic sera un pari gagnant pour Sony durant les fêtes de fin d’année.

La popularité du jeu rétro est bien réelle. L’Atari 2600, console des années 1970 qui légitimait les jeux vidéo sur télévision, a été commercialisée par différents fabricants depuis 2011 sous le nom d’Atari Flashback. La société a vendu 860 000 unités aux États-Unis et continue d’être commercialisée sous diverses formes. Retro Games vient de lancer une version mini du Commodore 64 de 1982, baptisée THEC64. Il sera chargé de 64 jeux. Il comporte même un clavier marron de taille réduite, mais non fonctionnel.

Et devine quoi ? Elle est « sold out ».

Éphémère ?

Commençons par les acheteurs. N’oubliez pas que dans les années 80, jouer à des jeux vidéo à la maison n’était pas très cool. La version « cool » des jeux vidéo de l’époque se faisait sur les bornes d’arcade. Certains des films les plus emblématiques des années 1980, de The Karate Kid à Tron, incluent des scènes majeures dans des salles de jeux vidéo. Mais une chose était claire : le jeu n’était cool que s’il était pratiqué en public.

Aujourd’hui, le public est beaucoup plus large. Les joueurs qui ont joué à ces jeux recherchent un peu de nostalgiques. La simplicité des jeux contraste avec la complexité des titres modernes. Il y a quelque chose de rafraîchissant dans une simple défaite en 8 bits.

Ça va durer ? C’est probable. La nostalgie n’est pas quelque chose d’éphémère. Tout comme Nintendo est passée de la NES Classic à la SNES Classic, les fabricants attendront les anniversaires de leurs produits et, lorsque le moment sera opportun, les republieront aux fans. En fait, les rumeurs laissent entendre que Nintendo va sortir une N64 Classic.

Et vous, avez-vous succombé à une console rétro ? Si ce n’est pas le cas, allez-vous le faire pour Noël ?

Produits disponibles sur Amazon.fr

Mots-clé : NES ClassicPlayStation ClassicSNES Classic
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.