Fermer
ActualitésGoogle

Retour sur l’interview de Marissa Mayer, Vice-Présidente de Google

Étant invité par Google, je me devais de vous faire un résumé de l’interview de Marissa Mayer, Vice-Présidente de Google, faite par Michael Arrington, éditeur sur le site TechCrunch.

C’était vraiment un grand moment de divertissement parfaitement scénarisé, indiscutablement la conférence à ne pas manquer.

Marissa Mayer et Michael Arrington

Note : Dans la suite du billet, les passages extraits sont volontairement en anglais ! Et oui, LeWeb c’est quand même deux jours totalement en Anglais.

Marissa Mayer, habituée à venir à LeWeb, et habituellement en charge de la recherche de Google, arrive cette année sur le plateau avec une nouvelle casquette. Elle s’occupe désormais du local et des géos-services du géant de l’Internet y compris les services mobiles.

I felt like this was a good time to try something new,” she said. “Local, location, contextual discovery is all related to search, but it’s something new to try. [Marissa Mayer]

Mayer décrit ce que Google essaie de construire : “un miroir virtuel du monde réel”, avant de revenir à l’idée de la découverte contextuelle.

Think of it as location and context. Can we look at where people have been going on the web, and given a certain page or browsing pattern, can we make certain recommendations to you ? [Marissa Mayer]

Sans surprise, les réseaux sociaux de Google ont été discutés.

Google a-t-il raté le tournant du web social ? Marissa Mayer préfère dire que Google prend son temps et observe. Les grandes avancées du web sont : la recherche, la géolocalisation, le social, et le mobile. Or, Google est présent sur trois de ces thèmes, et même s’investit largement sur le mobile avec Android et un nouveau smartphone à venir, le Nexus 2.

Elle pense que Google répond parfaitement aux attentes des utilisateurs en termes de recherche, géolocalisation et mobile, et veut ainsi donner suite au social.

“L’idée est de pousser l’information aux gens” a dit Mayer. C’est bien sur le mobile, et non sur le bureau qu’il faut travailler :

where are you in the physical world, what were you just doing… we can potentially figure out what the next piece of useful information is ? [Marissa Mayer]

Un exemple pourrait être dans un restaurant, sur votre téléphone choisir un “menu social”, vous montrant les plats que d’autres personnes ont apprécié et recommandé.

Mayer a également parlé de Google Latitude, le service position sociale de la société. “I actually think Latitude is useful, but it’s useful for a smaller subset of people”, dit-elle, en réponse à la question de savoir si Latitude est utile. Pour information, elle est responsable de Latitude mais utilise Foursquare.

Elle a déclaré qu’ils ont toujours en train de penser à la façon dont l’interface utilisateur devrait ressembler. Ils ont des idées ! Cela peut être un menu dans le navigateur, mais sur des appareils mobiles ce serait différent. Un certain nombre de choses est en expérimentation et il faut s’attendre à quelque chose à venir d’eux dans l’année qui arrive.

La croissance externe est toujours d’actualité, la question des nouveaux groupes que Google a acquis a donc été soulevée, et Mayer a souligné que Google a fait près d’une acquisition par semaine en 2010, et que d’autres sont à venir.

Mayer a également invité un ingénieur de Google sur scène pour montrer le nouveau smartphone Nexus S, et le système d’exploitation allant avec Gingerbread, et Google Maps pour Mobile 5.0.

Google Nexus S

“Nous avons 100 millions d’utilisateurs actifs sur Google Maps en version mobile”, a expliqué Mayer, tout en montrant l’échelle dynamique de la nouvelle application et la perspective 3D, en utilisant des cartes vectorielles plutôt que les tracés traditionnels.

Mayer a également parlé de la “fiabilité hors ligne”, avec Google en tant que cache, pour que l’on est de plus amples renseignements sur les téléphones, afin que les utilisateurs puissent continuer à utiliser l’application Google Maps en mode hors connexion, tout en montrant ses nouveaux bâtiments 3D et le mode boussole. C’est assez impressionnant la carte se modélise en 3D, rendant les bâtiments translucides.

Google Maps en 3D

Mayer décrit les applications Android comme “un lieu naturel pour la découverte contextuelle”, c’est pourquoi son nouveau groupe travail de près avec le groupe Android.

Ayant investi dans Zynga cet été, Google serait-il prêt à investir dans Twitter ou Foursquare ?

In each case, it may or may not make sense for Google to do a strategic investment. We have to take it on a case by case basis.[Marissa Mayer]

Enfin, selon Marisa Mayer, la percée de Chrome et les applications pour ChromeOS montrent qu’il y a de la place pour des acteurs innovants. De plus, Michael Arrington a interpelé Marissa Mayer sur Google Wave et sur la concurrence de l’iPhone. La vice présidente est confiante dans l’avenir d’Android en raison des développements que Google apporte directement à Android.

Et enfin, la question “Facebook n’est pas vraiment un ennemi ?” … La question est accueillie par un rire poli. 🙂

Voilà pour cette conférence que je ne suis pas prêt d’oublier. Les prochains articles de LeWeb’10 seront consacrés aux différents workshops de Google.

Avez-vous assisté à l’interview ? Que pensez-vous des réponses de la vice-présidente ?

Mots-clé : AndroidGooglelewebmapsmayer
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.